Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Réserve de la biosphère Río Plátano

Honduras
Facteurs affectant le bien en 1991*
  • Activités illégales
  • Identité, cohésion sociale, modifications de la population locale / des communautés
  • Infrastructures de transport de surface
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression importante due à l'invasion de réfugiés et colons dans la réserve; Abattage illégal d'arbres; Braconnage; Projet de route

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1991
Demandes approuvées : 6 (de 1982-1988)
Montant total approuvé : 168 000 dollars E.U.
1988 Equipment for Rio Platano Biosphere Reserve (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1987 Consultant services, training and equipment for ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
1985 Strengthen protection and management of Rio Platano ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1983 Implementation of protective measures, of training ... (Approuvé)   26 000 dollars E.U.
1982 Financial contribution towards ecodevelopment ... (Approuvé)   67 025 dollars E.U.
1982 Rio Platano Biosphere Reserve (Approuvé)   4 975 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1991**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1991

Le Bureau a rappelé que les autorités honduriennes avaient demandé au Comité, à sa dernière session, d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le Comité avait alors suggéré aux autorités de présenter une demande d'assistance internationale au Fonds du patrimoine mondial. Le Bureau a noté qu'aucune demande en ce sens n'avait été reçue et a engagé le Secrétariat et l'UICN à agir, par l'intermédiaire des réseaux nationaux du MAB et de l'UICN, pour qu'une demande soit soumise à l'examen du Comité à sa prochaine session.

Les recommandations du Bureau ont été transmises par lettre du 21 août 1991 au Directeur exécutif de l'Association d'Ecologie du Honduras, qui était responsable de la gestion de ce site. Ultérieurement le Secrétariat a été informé qu'un Service des Zones protégées et des Forêts avait été investi de l'autorité de gérer toutes les zones du patrimoine naturel au Honduras et auquel il avait été demandé d'adresser à ce nouveau service gouvernemental tout ce qui était nécessaire à la préparation d'une requête pour inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Cette requête est attendue incessamment.

Décisions adoptées par le Comité en 1991
15 BUR VI.42
Réserve de la biosphère de Rio Platano (Honduras)

Le Bureau a rappelé que les autorités honduriennes avaient demandé au Comité, à sa dernière session, d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péri-1. Le Comité avait alors suggéré aux autorités de présenter une demande d'assistance internationale au Fonds du patrimoine mondial. Le Bureau a noté qu'aucune demande en ce sens n'avait été reçue et a engagé le Secrétariat et l'UICN à agir, par l'intermédiaire des réseaux nationaux du MAB et de l'UICN, pour qu'une demande soit soumise à l'examen du Comité à sa prochaine session.

15 COM VIII
SOC : Réserve de la biosphère de Rio Platano (Honduras)

Réserve de la biosphère de Rio Platano (Honduras)

Le Comité a noté que l'agence nationale responsable de la gestion de ce site avait récemment changé. Le vice-Président du Honduras avait demandé au Comité, à sa dernière session, d'inscrire le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité a été informé que les nouvelles autorités responsables de la gestion soumettraient au Secrétariat une demande d'assistance internationale afin de permettre au Comité de considérer d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Pas de projet de décision

Année du rapport : 1991
Honduras
Date d'inscription : 1982
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)(ix)(x)
Liste en péril (dates) : 1996-2007, 2011-présent
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 15COM (1991)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top