Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités

La compréhension, la gestion et la conservation des biens du patrimoine mondial exigent des connaissances de pointe et des compétences bien affinées. Pour aider à renforcer les capacités de toutes les parties prenantes du patrimoine mondial - qu'il s'agisse de praticiens, d'institutions, de communautés ou de réseaux - le Centre du patrimoine mondial a créé un certain nombre d'outils et d'activités qui favorisent un changement axé sur les personnes, focalisé sur les groupes d'individus afin d’améliorer les approches de la gestion du patrimoine culturel et naturel.

Au fil du temps, de nombreuses activités de renforcement des capacités ont été soutenues par des projets extrabudgétaires financés par les États parties à la Convention, ainsi que par les activités régulières du Centre du patrimoine mondial.

Le renforcement des capacités est l'un des objectifs stratégiques (ou "cinq C") du Comité du patrimoine mondial et est au cœur de la mise en œuvre durable de la Convention.

La stratégie de renforcement des capacités pour le patrimoine mondial

La Stratégie globale de formation originale a été lancée en 2001 et a été suivie par la Stratégie de renforcement des capacités pour le patrimoine mondial (WHCBS) en juin 2011, soulignant un changement conceptuel de la formation au renforcement des capacités pour le patrimoine culturel et naturel (Décision 35 COM 9B).

La stratégie a été élaborée par le Centre du patrimoine mondial en collaboration avec l'ICCROM, l'UICN, l'ICOMOS et d'autres partenaires du renforcement des capacités, tels que les centres de catégorie 2 du patrimoine mondial placés sous l'égide de l'UNESCO dans diverses régions du monde. Ce travail a été rendu possible par les contributions du Fonds du patrimoine mondial et du gouvernement suisse qui a également fourni une expertise professionnelle.

Depuis l'adoption du WHCBS, le Centre du patrimoine mondial, les organisations consultatives et les partenaires du renforcement des capacités ont travaillé à la mise en œuvre d'activités de renforcement des capacités aux niveaux régional et international pour répondre aux besoins des praticiens du patrimoine, des institutions et autres réseaux et communautés. Ils ont également élaboré des stratégies régionales spécifiques pour renforcer les capacités liées au patrimoine mondial. Consolider le pilier "renforcement des capacités" de la Convention reste une priorité pour doter les États parties de l'expertise nécessaire à la protection et à la gestion de leurs sites, ainsi que pour garantir une Liste du patrimoine mondial représentative, crédible et équilibrée. De nombreux États parties ont intégré des dispositions clés dans leurs législations, politiques et cadres stratégiques nationaux, y compris, dans certains cas, dans des domaines transversaux importants pour le développement durable.

Le Comité examine les progrès accomplis dans la mise en œuvre du WHCBSlors de ses sessions annuelles. Le 10e anniversaire du WHCBS étant arrivé en 2021, le Comité du patrimoine mondial a demandé une évaluation qu'il examinera lors de sa 45e session en 2022. Le Centre du patrimoine mondial et l'ICCROM ont également proposé de définir des orientations en vue de la mise à jour du WHCBS, qui pourraient être présentées au Comité pour examen lors de sa 46e session en 2023, si le financement le permet.

Priorités stratégiques
et thèmes principaux

Petits États insulaires en développement (PEID)

L'UNESCO soutient les Petits États Insulaires en Développement (PEID) dans leurs efforts pour atteindre le développement durable, ce qui reflète le statut prioritaire attribué aux PEID dans la stratégie actuelle de l'UNESCO.

UNESCO Stratégie opérationnelle sur la jeunesse

L'UNESCO considère depuis longtemps les jeunes comme un groupe prioritaire pour l'Organisation, et le Programme d'éducation des jeunes au patrimoine mondial assure depuis 1994 le rôle actif des jeunes dans le patrimoine mondial grâce au renforcement des capacités.  

Biodiversité et changement climatique

La Convention du patrimoine mondial reconnaît certains biens du patrimoine mondial spécifiquement pour leurs valeurs exceptionnelles en matière de biodiversité. Vous trouverez ci-dessous quelques liens sur le renforcement des capacités et la biodiversité.

Le patrimoine mondial dans un monde post-COVID-19

À la suite de la pandémie de Covid-19, de nombreux gouvernements ont pris des mesures pour restreindre les mouvements des personnes et l'accès à certaines zones. Cela inclut la fermeture de sites naturels et culturels du patrimoine mondial dans les 167 pays qui ont actuellement un ou plusieurs sites sur la Liste. Le Centre du patrimoine mondial a continué à favoriser le renforcement des capacités sous toutes ses formes, notamment en adoptant des outils et des ressources en ligne et en organisant des ateliers innovants à tous les niveaux de gestion du patrimoine.

Partenaires

La Stratégie de renforcement des capacités du patrimoine mondial souligne l'importance de s'adresser à un large éventail de publics et prévoit que les activités soient menées par différentes entités, telles que les Organisations consultatives, les Centres de catégorie 2 placés sous l'égide de l'UNESCO et les Chaires UNESCO, en plus des actions specifiques de chaque État partie. Voici les partenaires qui ont récemment soutenu les efforts de renforcement des capacités ::

Programme de leadership du patrimoine mondial

En 2016, l'ICCROM, l'UICN et le ministère norvégien du Climat et de l'Environnement ont lancé le Programme de leadership du patrimoine mondial, en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS. Ce programme vise à améliorer les pratiques de conservation et de gestion de la culture et de la nature à travers le travail de la Convention du patrimoine mondial, en tant que composante intégrale de la contribution des biens du patrimoine mondial au développement durable.

Leadership du patrimoine mondial | ICCROM
Leadership du patrimoine mondial | UICN
Actualités (25)
Événements (11)
Objectifs stratégiques
Développement des capacités
Décisions / Résolutions (10)
Code : 44COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/6,
  2. Rappelant la Décision 43 COM 6, adoptée lors de sa 43esession (Bakou, 2019),
  3. Rappelant également que le renforcement des capacités est l’un des objectifs stratégiques de la Convention du patrimoine mondial et est au cœur de la mise en œuvre durable de la Convention et que c’est donc une priorité pour la mise en œuvre effective de la Convention du patrimoine mondial pour toutes les parties prenantes ;
  4. Exprime sa préoccupation devant les défis qui se posent aux États parties pour assurer la protection et la conservation des biens du patrimoine mondial face aux enjeux globaux accrus sur le plan économique, social, numérique et environnemental, ainsi que la nécessité de renforcer les capacités nationales et locales à travers le développement des échanges de connaissances, le renforcement des capacités et la formation des actuels et futurs responsables nationaux et locaux chargés de la conservation et de la gestion du patrimoine ;
  5. Prend note de la nécessité d’augmenter la diversité d’experts, renforcer l’expertise régionale, parfaire les connaissances pour régler les problèmes sur les sites en péril, développer des modules de formation technique et professionnelle pour les jeunes, développer les compétences de tous les acteurs du patrimoine mondial, améliorer l’usage des technologies numériques au sein du processus d’identification, de protection, de conservation, de présentation et de transmission du patrimoine culturel et naturel aux générations futures, et développer un programme stratégique de partenariat entre de multiples intervenants afin d’accroître la crédibilité et la visibilité de la marque du patrimoine mondial à l’échelle globale ;
  6. Prend note également des défis auxquels ont été confrontées toutes les parties prenantes pour maintenir les activités de renforcement des capacités durant la pandémie de COVID-19 et salue les progrès réalisés par les États parties, le Centre du patrimoine mondial, les Organisations consultatives, les centres de catégorie 2 placés sous l'égide de l'UNESCO liés au patrimoine mondial ainsi que les Chaires UNESCO pour la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS), et notamment les efforts déployés pour adapter les activités de renforcement des capacités pendant la pandémie mondiale de COVID-19 ;
  7. Prend note de la mise en œuvre des stratégies et initiatives régionales de renforcement des capacités et invite les États parties et tous les partenaires et parties prenantes concernés à suivre la mise en œuvre des stratégies élaborées pour chaque région ;
  8. Remercie les gouvernements de la Norvège, de la République de Corée et de la Suisse pour leur soutien financier à la WHCBS ainsi qu'au programme Leadership du patrimoine mondial, remercie également les gouvernements de la République populaire de Chine et d'Oman d'avoir soutenu les activités de renforcement des capacités pour le patrimoine mondial en Afrique, et encourage les États parties et les autres parties prenantes à continuer de soutenir la mise en œuvre de la WHCBS en apportant un soutien financier et/ou en renforçant les ressources humaines des institutions concernées ;
  9. Rappelant également que les centres de catégorie 2 placés sous l'égide de l'UNESCO et les Chaires UNESCO ont pour mandat de contribuer à la mise en œuvre des priorités stratégiques, des programmes et des agendas mondiaux de développement de l'Organisation, notamment par le renforcement des capacités, se félicite des progrès réalisés par les centres de catégorie 2 liés au patrimoine mondial ainsi que les Chaires UNESCO dans la mise en œuvre de leurs activités, appelle également les parties prenantes intéressées à soutenir ces centres de catégorie 2 et Chaires UNESCO ainsi que leurs activités, et encourage également les États parties à utiliser pleinement les services et ressources fournies par les centres de catégorie 2 dans un esprit de coopération internationale ;
  10. Prend également note du dixième anniversaire de la WHCBS en 2021 et, rappelant en outre sa demande d'évaluation de la WHCBS, note qu'aucun financement n'a été mis à disposition pour cette évaluation à ce jour, et examinera donc la réaffectation de 30 000 dollars EU comme capital initial provenant du Fonds du patrimoine mondial au point 14 de l'Ordre du jour, afin de procéder à l'évaluation et à la création d’une nouvelle WHCBS ;
  11. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l’ICCROM, en coopération avec l'UICN et l'ICOMOS, de soumettre une évaluation indépendante, axée sur les résultats de la WHCBS basée sur une étroite consultation et un processus participatif, transparent et inclusif avec les États parties et les autres acteurs et bénéficiaires du renforcement des capacités, en vue de leur examen lors de sa 45esession ;
  12. Prend note avec satisfaction du soutien financier généreux de l’État partie d’Arabie saoudite afin de mener à bien l’évaluation indépendante de la WHCBS mentionnée ci-dessus ;
  13. Demande également, d’après l’évaluation indépendante axée sur les résultats et l’évaluation des résultats de la WHCBS, et en tenant compte des conclusions du processus des Rapports périodiques, qu’une nouvelle WHCBS avec des priorités claires, des objectifs stratégiques, des produits et effets escomptés, et des indicateurs pertinents soit développée sur une période allant de 2023 à 2032 et présentée pour examen, si les fonds le permettent, lors de sa 46esession ;
  14. Réitère son invitation aux États parties à contribuer au financement du renouvellement de la WHCBS, par le biais de contributions affectées au Fonds du patrimoine mondial ou en fournissant à cette fin un soutien extrabudgétaire au Centre du patrimoine mondial ;
  15. Demande enfin au Centre du patrimoine mondial et à l'ICCROM de soumettre un rapport sur la mise en œuvre de la WHCBS pour examen lors de sa 45e

En savoir plus sur la décision
Code : 43COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le Document WHC/19/43.COM/6,
  2. Rappelant la décision 42 COM 6 (Manama, 2018), adoptée à sa 42e session (Manama, 2018),
  3. Se félicite des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS) ;
  4. Demande à l'ICCROM, en coopération avec le Centre du patrimoine mondial, l'UICN et l'ICOMOS, de procéder à une évaluation axée sur les résultats de la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités, en consultation avec les centres de catégorie 2 et autres partenaires du renforcement des capacités, pour examen par le Comité à sa 45esession en 2021 ;
  5. Demande en outre à l'ICCROM, en coopération avec le Centre du patrimoine mondial, l'UICN, l'ICOMOS, les centres de catégorie 2 et d'autres partenaires du renforcement des capacités, sur la base de l'évaluation susmentionnée, de revoir les progrès réalisés et les résultats de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités pour examen par le Comité à sa 46esession en 2022 ;
  6. Invite les États parties à fournir des ressources extrabudgétaires pour l'évaluation de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et sa révision ;
  7. Note avec satisfaction le soutien des États parties au renforcement des capacités ;
  8. Invite les autres États parties et organisations à fournir un financement et un soutien supplémentaires pour la mise en œuvre du programme Leadership du patrimoine mondial et d'autres activités dans le cadre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités aux niveaux international et régional ;
  9. Prend note de la mise en œuvre de stratégies et initiatives régionales pour le renforcement des capacités, et appelle également les États parties ainsi que l’ensemble des partenaires et des parties prenantes concernés à donner suite à la mise en œuvre des stratégies développées dans chaque région ;
  10. Accueille favorablement les progrès réalisés par les centres de catégorie 2 associés au patrimoine mondial dans la mise en œuvre de leurs activités et appelle en outre les parties prenantes concernées à soutenir ces activités ;
  11. Encourage les Organisations consultatives et les centres de catégorie 2 à mettre en place des programmes régionaux conjoints de renforcement des capacités qui facilitent et favorisent les échanges de connaissances et d'expériences entre professionnels, institutions et autres parties prenantes ;
  12. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l’ICCROM de soumettre un rapport approfondi sur la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités en améliorant la qualité de son contenu par la mise en exergue de résultats concrets, et sur les activités des centres de catégorie 2 associés au patrimoine mondial pour examen par le Comité lors de sa 44esession en 2020.

En savoir plus sur la décision
Code : 42COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/6,
  2. Rappelant la Décision 41 COM 6 (Cracovie, 2017),
  3. Se félicite des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS) ;
  4. Note avec satisfaction l’engagement du Gouvernement de la Norvège envers le programme « Leadership du patrimoine mondial », échelonné sur six ans, ainsi que le soutien renouvelé du Gouvernement suisse pour le renforcement des capacités ;
  5. Appelle les autres États parties et organisations à fournir un financement et un soutien supplémentaires à la mise en œuvre du programme « Leadership du patrimoine mondial » et des autres activités dans le cadre de Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités aux niveaux international et régional ;
  6. Prend note du développement de stratégies et initiatives régionales pour le renforcement des capacités, et appelle également les États parties ainsi que l’ensemble des partenaires et des parties prenantes concernés à donner suite à la mise en œuvre des stratégies développées dans chaque région ;
  7. Accueille favorablement les progrès réalisés par les centres de catégorie 2 associés au patrimoine mondial dans la mise en œuvre de leurs activités et appelle en outre les parties prenantes concernées à soutenir ces activités ;
  8. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l’ICCROM de soumettre un rapport d’avancement sur la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et sur les activités des centres de catégorie 2 associés au patrimoine mondial pour examen par le Comité lors de sa 43esession en 2019.

En savoir plus sur la décision
Code : 41COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/17/41.COM/6,
  2. Rappelant la décision 40 COM 6, adoptée à sa 40esession (Istanbul/UNESCO, 2016),
  3. Se félicite des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS), et du Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités l’accompagnant ainsi que des activités de renforcement des capacités menées en 2016 et au début de l’année 2017 ;
  4. Se félicite également de ce que l’ICCROM a présenté des statistiques désagrégées portant sur les récipiendaires et l’impact du programme de renforcement des capacités du patrimoine mondial et encourage la continuation de cette pratique à l’avenir ;
  5. Note avec satisfaction l’engagement du gouvernement de la Norvège envers le programme de six ans « Leadership du patrimoine mondial », ainsi que le soutien renouvelé du gouvernement suisse pour le renforcement des capacités ;
  6. Invite les autres États parties et organisations à fournir un financement et un soutien supplémentaires pour la mise en œuvre du programme « Leadership du patrimoine mondial » pour le renforcement des capacités et des autres activités dans le cadre de la Stratégie de renforcement des capacités du patrimoine mondial aux niveaux international et régional ;
  7. Prend note du développement des stratégies et initiatives régionales de renforcement des capacités, et invite également les États parties ainsi que l’ensemble des partenaires et des parties prenantes concernés à donner suite à la mise en œuvre des stratégies développées pour chaque région ;
  8. Accueille favorablement les progrès réalisés par tous les centres de catégorie 2 du patrimoine mondial dans la mise en œuvre de leurs activités et appelle les parties prenantes concernées à soutenir ces activités ;
  9. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l’ICCROM de soumettre un rapport d’avancement sur la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et sur les activités des centres de catégorie 2 du patrimoine mondial pour examen par le Comité lors de sa 42e session en 2018.

En savoir plus sur la décision
Code : 40COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/16/40.COM/6,
  2. Rappelant les décisions 36 COM 6, 36 COM 9B, 37 COM 5E, 37 COM 6, 38 COM 6 et 39 COM 6 adoptées respectivement à ses 36e (Saint-Pétersbourg, 2012), 37e (Phnom Penh, 2013), 38e (Doha, 2014) et 39e (Bonn, 2015) sessions,
  3. Se félicite des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS), du Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et des activités de renforcement des capacités menées en 2015 et au début de l’année 2016 ;
  4. Note avec satisfaction le soutien renouvelé du gouvernement suisse pour la mise en œuvre du Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités ;
  5. Accueille favorablement l’initiative prise par le gouvernement de la Norvège, en collaboration avec l’ICCROM et l’UICN, d’élaborer un programme à moyen terme de six ans pour le renforcement des capacités intitulé « Leadership du patrimoine mondial » ;
  6. Invite les autres États parties et organisations à fournir un financement et un soutien supplémentaires en vue de la mise en œuvre du Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et des activités qui lui sont associées aux niveaux international et régional ;
  7. Prend note du développement des stratégies et initiatives régionales de renforcement des capacités, et invite également les États parties ainsi que l’ensemble des partenaires et des parties prenantes concernés à donner suite à la mise en œuvre des stratégies développées dans chaque région en veillant à ce qu’il n’y ait pas de chevauchement entre les différentes initiatives régionales ;
  8. Accueille également favorablement les progrès réalisés par tous les centres de catégorie 2 du patrimoine mondial dans la mise en œuvre de leurs activités et appelle les parties prenantes concernées à soutenir ces activités ;
  9. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l’ICCROM de soumettre un rapport d’avancement sur la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et sur les activités des centres de catégorie 2 du patrimoine mondial, avec des indicateurs sur le nombre de participants issus des États parties en voie de développement et sous-représentés, pour examen par le Comité lors de sa 41e session en 2017.

En savoir plus sur la décision
Code : 39COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/6,
  2. Rappelant les décisions 36 COM 6, 36 COM 9B, 37 COM 5E, 37 COM 6 et 38 COM 6 adoptées respectivement lors de ses 36e (Saint-Pétersbourg, 2012), 37e (Phnom Penh, 2013) et 38e (Doha, 2014) sessions,
  3. Salue les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS), du Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et des activités de renforcement des capacités menées en 2014 et au début de l'année 2015 ;
  4. Note avec satisfaction le soutien renouvelé du gouvernement suisse pour la mise en œuvre du Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités ;
  5. Reconnaît la nécessité capitale, cependant, d’obtenir d'autres contributions et soutiens conséquents pour que le programme puisse atteindre son objectif, et invite les autres États parties et organisations à fournir un financement et un soutien supplémentaires en vue de la mise en œuvre du Programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et des activités qui lui sont associées aux niveaux international et régional ;
  6. Prend note du développement des stratégies et initiatives régionales de renforcement des capacités pour faire suite au deuxième cycle de l'exercice du rapport périodique dans toutes les régions, et invite les États parties ainsi que l'ensemble des partenaires et des parties prenantes concernés à donner suite à la mise en œuvre des stratégies développées dans chaque région ;
  7. Encourage les efforts continus déployés par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives pour établir une reconnaissance bisannuelle des meilleures pratiques, notamment à travers l'identification de soutiens financiers extrabudgétaires en vue de la mise en œuvre de cette activité ;
  8. Accueille favorablement les progrès réalisés par tous les centres de catégorie 2 du patrimoine mondial dans la mise en œuvre de leurs activités et invite les parties prenantes concernées à soutenir les activités de ces centres ;
  9. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l'ICCROM de soumettre un rapport d'avancement sur la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et sur les activités des centres de catégorie 2 du patrimoine mondial pour examen par le Comité lors de sa 40e session en 2016.

En savoir plus sur la décision
Code : 38COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-14/38.COM/6,
  2. Rappelant les décisions 36 COM 6, 36 COM 9B, 37 COM 5E et 37 COM 6, adoptées respectivement lors de ses 36e (Saint-Pétersbourg, 2012) et 37e (Phnom Penh, 2013) sessions,
  3. Salue le progrès réalisé dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS), dans son programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et dans les activités de renforcement des capacités menées en 2013 et 2014 ; 
  4. Note avec satisfaction le soutien continu du Gouvernement suisse pour la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités ;
  5. Reconnaît la nécessité capitale, cependant, de contributions additionnelles importantes afin d’atteindre une masse critique de soutien au programme pour atteindre ses buts et invite les autres États parties et organisations à assurer un financement additionnel et autres formes de soutien pour la mise en œuvre du programme du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et des activités liées aux niveaux international et régional ;
  6. Prend note du développement des stratégies régionales de renforcement des capacités et des initiatives comme un suivi de l’exercice du rapport périodique dans toutes les régions, et particulièrement de la conclusion de la Stratégie régionale de renforcement des capacités et des programmes associés pour l’Asie et le Pacifique, sous la direction de l’institut de formation et de recherche sur le patrimoine mondial – Asie Pacifique (WHITR-AP), et invite également les États parties ainsi que tous les partenaires concernés de la région au suivi de la mise en œuvre de la stratégie ;
  7. Encourage les efforts en cours, fournis par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, pour établir une reconnaissance de meilleure pratique bisannuelle, particulièrement à travers l’identification de soutien financier extrabudgétaire pour la mise en œuvre de cette activité ;
  8. Accueille favorablement le progrès réalisé par tous les centres de catégorie 2 pour le patrimoine mondial dans la mise en œuvre de leurs activités ainsi que les résultats de leur quatrième réunion de coordination (Shanghai, 23-26 mai 2014), généreusement accueillie par WHITR-AP ;
  9. Accueille également favorablement la mise en place du Centre pour la gestion et la formation sur le patrimoine mondial naturel pour la région de l’Asie et du Pacifique à Dehradun en Inde comme centre de catégorie 2 sous l’égide de l’UNESCO ;
  10. Prend note également de la nouvelle Stratégie globale intégrée pour les centres de catégorie 2, adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO, lors de sa 37e session (Paris, 2013) ;
  11. Encourage également les efforts en cours pour le développement d’un réseau UNITWIN de chaires UNESCO actif dans le domaine de la conservation du patrimoine, ce qui aiderait à rendre leur travail plus pertinent aux objectifs de la Convention du patrimoine mondial et à renforcer leurs synergies avec les centres de catégorie 2 existants, le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;
  12. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l’ICCROM de soumettre un rapport d’avancement sur la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et sur les activités des centres de catégorie 2 du patrimoine mondial pour examen par le Comité lors de sa 39e session en 2015.

En savoir plus sur la décision
Code : 37COM 6

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné  le document WHC-13/37.COM/6,

2. Rappelant  les décisions 35 COM 9B , 36 COM 6 et 36 COM 9B , adoptées respectivement lors de ses 35e (UNESCO, 2011) et 36e (Saint-Pétersbourg, 2012) sessions,

3. Accueille favorablement le progrès réalisé dans la mise en œuvre de la stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS) et dans les activités de renforcement des capacités menées en 2012 et 2013 ;

4. Remercie le Gouvernement suisse pour son soutien continu pour la mise en œuvre de la stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités ;

5. Appelle tous les États parties et autres organisations intéressées par le renforcement des capacités à fournir des financements et à soutenir autrement la mise en œuvre de la stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et ses programmes associés aussi bien au niveaux internationaux que régionaux;

6. Reconnaît le rôle de l’UNESCO très important que jouent les centres de catégorie 2 et les centres de renforcement des capacités du patrimoine mondial dans la mise en œuvre de la WHCBS, et leur potentiel à contribuer davantage au renforcement des capacités en général ;

7. Accueille favorablement le progrès réalisé par tous les centres de catégorie 2 du patrimoine mondial dans la mise en œuvre de leurs activités ainsi que les résultats de leur troisième réunion de coordination (Oslo, 5-8 mars 2013), notamment la décision collégiale de réviser – avec le soutien de l’UNESCO – leurs stratégies et plans en appliquant l’approche de la Gestion axées sur les résultats (GAR) afin d’assurer que leurs activités soient liées aux objectifs généraux de l’UNESCO et aux priorités établies par le Comité ;

8. Salue en outre la proposition de renforcement des synergies et de coopération au niveau régional entre les centres de catégorie 2 de l’UNESCO et les chaires UNESCO, les réseaux régionaux UICN et les comités nationaux ICOMOS, et au niveau thématique avec l’ICCROM, les comités scientifiques internationaux de l’ICOMOS et les réseaux UNESCO UNITWIN ;

9. Remercie la Fondation nordique du patrimoine mondial (Oslo, Norvège) pour avoir accueilli la troisième réunion annuelle de coordination des centres de catégorie 2 de l’UNESCO relatif au patrimoine mondial, avec le soutien financier du ministère de l’environnement norvégien ;

10.  Demande au Centre du patrimoine mondial et à l’ICCROM de soumettre un rapport d’avancement sur la mise en œuvre de la stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et sur les activités des centres de catégorie 2 de l’UNESCO relatif au patrimoine mondial pour examen par le Comité lors de sa 38e session en 2014. 

En savoir plus sur la décision
Code : 36COM 9B

Le Comité du patrimoine mondial,

1.    Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/9B,

2.    Rappelant les décisions 34 COM 9C et 35 COM 9B, adoptées respectivement à ses 34e (Brasilia, 2010) et 35e (UNESCO, 2011) sessions,

3.    Prend note des progrès accomplis dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS) par diverses parties prenantes dans le domaine du renforcement des capacités,

4.    Remercie l’État partie de la Suisse pour son soutien continu à l’Initiative UICN-ICCROM en cours sur le renforcement des capacités relatives au patrimoine mondial,

5.    Accueille favorablement le nouveau projet de programme international de renforcement des capacités,

6.    Demande aux Organisations consultatives, au Centre du patrimoine mondial, aux Centres de catégorie 2 de l’UNESCO et aux Chaires UNESCO concernées d’aider les États parties à élaborer des programmes régionaux de renforcement des capacités fondés sur les résultats des exercices de soumission de Rapports périodiques et la WHCBS ;

7.    Demande au Centre du patrimoine mondial, en coordination avec les Organisations consultatives et les centres de catégorie 2, de continuer à fournir un inventaire des centres de formation dans le domaine du patrimoine dans toutes les régions en vue de partager les expériences et mutualiser les expertises ;

8.    Encourage les États parties et la communauté internationale à soutenir à la fois le programme international et les programmes régionaux de renforcement des capacités à mesure qu’ils sont élaborés et mis en œuvre ;

9.    Demande également à l’ICCROM de faire rapport, en concertation avec l’UICN, l’ICOMOS et le Centre du patrimoine mondial, sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités (WHCBS) pour examen par le Comité à sa 37e session en 2013.

En savoir plus sur la décision
Code : 35COM 9B

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/9B,
  2. Accueille favorablement la finalisation d'une nouvelle Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et note le processus participatif utilisé pour développer cette stratégie ;
  3. Note avec satisfaction la contribution continue de l'État partie de la Suisse à la finalisation de la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et à la mise en œuvre du programme provisoire de renforcement des capacités pour le patrimoine mondial ;
  4. Adopte la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités tel que présentée dans le document WHC-11/35.COM/9B ;
  5. Demande à l'ICCROM, en collaboration avec l'UICN, l'ICOMOS, le Centre du patrimoine mondial, les centres UNESCO de catégorie2 associés au Patrimoine mondial et les Chaires UNESCO , et les autres partenaires de renforcement des capacités, de lancer la mise en œuvre de la stratégie, sur la base de leur domaines spécifiques d'intérêts et de leurs ressources ;
  6. Prend note des besoins importants de financements complémentaires nécessaires pour pleinement mettre en œuvre la Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités ;
  7. Encourage les États parties à soutenir la nouvelle Stratégie du patrimoine mondial pour le renforcement des capacités et à envisager l'octroi de ressources financières additionnelles pour contribuer à sa mise en œuvre, en tenant compte des principaux besoins identifiés.

En savoir plus sur la décision
top