Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Plateforme de cartes en ligne

du patrimoine mondial

Financé par le fonds-en-dépôt flamand de l'UNESCO (FUT), ce projet vise à développer un système d'information géographique en ligne pour le patrimoine mondial en Europe et Amérique du Nord.

Plus d'un millier de biens sont actuellement inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, dont près de la moitié sont situés en Europe et Amérique du Nord. Pour préserver la valeur universelle exceptionnelle (VUE) des sites du patrimoine mondial, les impacts potentiels doivent être rapidement identifiés et localisés.

Les attributs qui transmettent la valeur universelle exceptionnelle d'un bien du patrimoine mondial sont incorporés dans les limites du bien, avec des zones tampons offrant une couche de protection supplémentaire si nécessaire. La délimitation de ces limites est une condition essentielle pour une protection efficace des biens du patrimoine mondial. Des cartes claires et fiables des sites du patrimoine mondial sont donc cruciales pour assurer la préservation efficace du patrimoine commun de notre monde.

Actuellement, le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO dispose de cartes de qualité variable. Certaines cartes n'incluent pas d'échelle, de légende ou d'orientation, ne sont pas liées à un système de coordonnées géographiques ou ne sont pas traduites dans l'une des langues de travail de la Convention du patrimoine mondial. Fournir des cartes géoréférencées au moment de l'inscription est encouragée mais pas obligatoire. L'incohérence des cartes du patrimoine mondial disponibles entrave le suivi efficace de l'état de conservation des biens du patrimoine mondial.

Collecte de données du système d’information géographique

L'UNESCO recueille actuellement des données du système d’information géographique (SIG) afin d’alimenter la plateforme en ligne, invitant les États parties à partager ces données pour les biens du patrimoine mondial situés sur leur territoire. Afin de rationaliser la collecte de données, UNESCO invite les États parties à soumettre leurs données géospatiales via un formulaire de soummisson en ligne.

Les candidatures doivent parvenir à l’UNESCO au plus tard le 30 juin 2022 (minuit heure de Paris, UTC+1).

Anglais Français

Objectifs

Dans ce contexte, le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO développera un système d'information géographique (SIG) en ligne pour le patrimoine mondial. Le SIG est un outil pour stocker, traiter, analyser et visualiser des informations spatiales. Le projet se concentrera sur l'Europe et l'Amérique du Nord en tant que région pilote et la plate-forme en ligne comprendra les limites des biens du patrimoine mondial géoréférencées et leurs zones tampons.

Le projet collectera d'abord des cartes géoréférencées des biens du patrimoine mondial en Europe et en Amérique du Nord. Il développera ensuite une plate-forme en ligne où ces cartes pourront être consultées, visualisées et analysées. Les parties prenantes du patrimoine mondial auront ainsi accès à un outil en ligne efficace pour une meilleure gestion des connaissances et un suivi de l'état de conservation du patrimoine mondial en Europe et en Amérique du Nord.

Plusieurs couches d'informations peuvent être ajoutées au système, telles que les facteurs affectant les propriétés, avec un moteur de recherche multiple avancé permettant une visualisation et une extraction précise des données. La plateforme améliorera la compréhension des limites du patrimoine mondial et des zones tampons et aidera à identifier les impacts potentiels sur la valeur universelle exceptionnelle du patrimoine naturel et culturel de la région, aidant les États parties à améliorer le suivi et à mieux protéger le patrimoine sur leur territoire. Les résultats du projet contribueront directement aux objectifs et aux buts de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, et en particulier de l'Objectif 11 Cible 11.4 « Renforcer les efforts de protection et de préservation du patrimoine culturel et naturel mondial ».

Le projet devrait

Renforcer la protection de la VUE des biens du patrimoine mondial en Europe et en Amérique du Nord en fournissant un système d'information géographique en ligne pour les États parties, ce qui permet un meilleur suivi de l'état de conservation.

Améliorer la qualité et la cohérence des cartes du patrimoine mondial des biens en Europe et en Amérique du Nord, pour faciliter l'accès et l'analyse des données géographiques du patrimoine mondial.

Créer une compréhension plus approfondie des attributs de la VUE qui sont incorporés dans les limites des biens du patrimoine mondial, afin de développer des systèmes de gestion adéquats.

Faciliter la planification et la préparation d'évaluations d'impact sur le patrimoine plus précises et complexes, d'évaluations d'impact sur l'environnement et d'autres documents pertinents pour les États parties, en fournissant des cartes accessibles et précises des limites et des zones tampons du patrimoine mondial.


Financé par le gouvernement de la Flandre (Belgique) par le biais du fonds-en-dépôt de l'UNESCO pour la Flandre (FUT), le projet est actuellement dans sa première phase de développement. Le projet se déroule du 1er octobre 2021 au 31 janvier 2023.

Dates
Date de début : vendredi 1 octobre 2021
Date de fin : mardi 31 janvier 2023
top