English Français

Le Gouvernement norvégien

Depuis que la Norvège a rejoint le Comité du patrimoine mondial en 2017, elle a considérablement renforcé son soutien à la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial.

Le 16 juillet 2019, la Norvège a accordé une subvention de 2,9 millions de dollars US (25 millions de couronnes norvégiennes) au Fonds du patrimoine mondial dans le cadre d'un accord de partenariat soutenant le travail de l'UNESCO dans divers domaines, dont la préservation du patrimoine. La Norvège est membre du Comité du patrimoine mondial pour la période 2017-2021.

Comme convenu avec la Norvège, ces fonds sont consacrés à la préservation des sites du patrimoine mondial en Afrique, en particulier les sites naturels du patrimoine mondial inscrits sur la liste du patrimoine mondial en danger ou gravement menacés.

Le financement de la Norvège est essentiel pour permettre au Centre du patrimoine mondial d'apporter un soutien vital aux sites prioritaires. Un financement substantiel est fourni pour soutenir les activités d'urgence pour le Manovo - Parc national de Gounda St. Floris (République centrafricaine), un site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril qui a été gravement touché par le braconnage et les conflits civils.

Un soutien supplémentaire est prévu pour le Parc national de la Garamba et la Réserve d'Okapis en RDC, tous deux également inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Ce financement permet également de répondre à des problèmes urgents de conservation dans le sanctuaire national des oiseaux du Djoudj (Sénégal) et le parc national du lac Malawi (Malawi).

Des activités communautaires de conservation et de gestion sont soutenues à Maloti - Drakensberg (Afrique du Sud / Lesotho) et à Koutammakou, le pays des Batammariba, un paysage culturel au Togo. Un soutien d'urgence est également apporté à la ville historique de Grand-Bassam (Côte d'Ivoire), qui a récemment été touchée par de graves inondations.

Une campagne de communication est également prévue pour promouvoir la Liste du patrimoine mondial en péril et son utilité en tant que mécanisme de conservation. La Norvège soutient également le dispositif de réaction rapide.

La Norvège fournit également un financement séparé pour le soutien du personnel ayant une expertise en matière de patrimoine naturel à l'Unité Afrique du Centre.

Secteurs
Gouvernement Public
Pays
Norvège