English Français

Le Gouvernement norvégien

Depuis que la Norvège a rejoint le Comité du patrimoine mondial en 2017, elle a considérablement renforcé son soutien à la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO.

En juillet 2019, la Norvège a accordé une subvention de 2,9 millions de dollars US (25 millions de couronnes norvégiennes) au Fonds du patrimoine mondial afin de renforcer les efforts visant à améliorer l'état de conservation des sites du patrimoine mondial en Afrique. En décembre 2020, la Norvège s'est engagée à verser un montant supplémentaire de 50 millions de NOK sur deux ans (soit l'équivalent de 5,6 millions de dollars US), portant ainsi la contribution globale à 8,5 millions de dollars US (75 millions de NOK) sur trois ans. La Norvège est membre du Comité du patrimoine mondial pour la période 2017-2021.

Le financement accordé par le gouvernement norvégien au Fonds du patrimoine mondial est consacré à la préservation des sites du patrimoine mondial en Afrique, en particulier les sites naturels du patrimoine mondial inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril ou les sites gravement menacés. Ce financement permet au Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO de développer et de mettre en œuvre une série d'activités ambitieuses en faveur de la préservation des sites naturels, culturels et mixtes en Afrique. Avant les subventions reçues en 2019 et 2020, la Norvège a déjà financé des activités liées au patrimoine mondial en Afrique, pour un montant de 482 000 dollars US.

Les activités de conservation
qui reçoivent un soutien
en 2019-2021

Nature (N)
Culture (C)
Mixte (M)
En Danger (D)

Site du Patrimoine Mondial / Activité

N, D

Sécuriser le parc national du Manovo-Gounda St. Floris (République centrafricaine)

N, D

Atténuation des conflits dans la réserve de faune à okapis (RDC)

N, D

Surveillance écologique dans le parc national de la Garamba (RDC)

N, D

Sécuriser le parc national de Kahuzi-Biega (RDC)

 N, D

Démarcation des limites du parc national Salonga (RDC)

N

Mesures de protection contre les impacts des projets agricoles et agro-industriels dans la Réserve nationale d'oiseaux du Djoudj (Sénégal)

N, D

Vers le retrait du parc national du Niokolo-Koba de la liste du patrimoine mondial en péril (Sénégal)

N

Faire face aux menaces et aux impacts des projets de développement dans la réserve de faune du Dja (Cameroun)

M

Renforcement de la gouvernance et de la gestion du parc national de la Lopé (Gabon)

N, D

Restauration des réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (Niger)

N

Suivi écologique des éléphants dans le Parc National du W du Bénin au sein du complexe W-Arly-Pendjari (Bénin, Burkina Faso et Niger)

N, D

Élaboration et mise en œuvre de mesures correctives et de DSOCR pour les parcs nationaux du Lac Turkana (Kenya)

N

Développer une pêche durable dans le parc national du lac Malawi (Malawi)

M

Engager les communautés locales dans la gestion du patrimoine mondial (COMPACT)

N

Fonds d'intervention d'urgence (RRF)

D

Améliorer la perception de la Liste du patrimoine mondial en péril

N, D

Soutien aux États parties africains pour finaliser les DSOCR pour les biens naturels

C

Préservation de la Ville historique de Grand-Bassam (Côte d’Ivoire)

C

Amélioration de l’état de conservation du Koutammakou, le pays des Batammariba

C, D

Appliquer l'approche des Paysages Urbains Historiques (HUL) pour sauvegarder les tombes des rois du Buganda à Kasubi (Ouganda) et les palais royaux d'Abomey (Bénin)

Biens
Transfrontaliers
En périls
Culturels
Naturels
Mixtes
17
États parties

Le financement de la Norvège est essentiel pour permettre au Centre du patrimoine mondial d'apporter un soutien vital aux sites prioritaires. Un financement substantiel est prévu pour des activités d'urgence pour le Parc national de Manovo-Gounda St. Floris (République centrafricaine), un site sur la Liste en péril qui a été gravement touché par le braconnage et les conflits civils.

Un soutien supplémentaire est prévu pour d'autres sites naturels figurant sur la Liste du patrimoine mondial en péril, notamment les sites du patrimoine mondial de la République démocratique du Congo (RDC), des Réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (Niger), le Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) et le Parc national du Lac Turkana (Kenya).

Le financement contribue également à résoudre des problèmes urgents de conservation dans le sanctuaire national des oiseaux du Djoudj (Sénégal), la réserve de faune du Dja (Cameroun) et le parc national du lac Malawi (Malawi).

Des activités de conservation et de gestion communautaires sont soutenues au sein du Parc Maloti-Drakensberg (Afrique du Sud / Lesotho), dans le delta de l'Okavango (Botswana), dans le complexe W-Arly-Pendjari (Bénin / Burkina Faso / Niger), dans l'écosystème et paysage culturel relique de Lopé-Okanda (Gabon). Un soutien financier est également apporté à des sites culturels tels que le Koutammakou, le pays des Batammariba, un paysage culturel au Togo, ainsi que les tombes des rois du Buganda à Kasubi (Ouganda) et les palais royaux d'Abomey (Bénin). Une aide d'urgence est fournie à la ville historique de Grand-Bassam (Côte d'Ivoire), qui a été touchée par de graves inondations en octobre 2019.

Une campagne de communication est prévue pour promouvoir la Liste du patrimoine mondial en péril et son utilité en tant que mécanisme de conservation. La Norvège soutient également le Fonds d’intervention d’urgence (RRF), un mécanisme qui aide les zones protégées en cas d'urgence et de crise soudaine.

Partenariats / Activités (30)
Secteurs
Gouvernement Public
Pays
Norvège