Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Vallée de Kathmandu

Népal
Facteurs affectant le bien en 1998*
  • Activités de gestion
  • Effets liés à l’utilisation des Infrastructures de transport
  • Habitat
  • Modification du régime des sols
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Nécessité de travaux de restauration/consolidation

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Effondrement du toit du Temple de Patan (proiblème résolu)
  • Glissement de terrain
  • Révision de la mise en oeuvre du plan d'action
  • Nécessité d'entreprendre des travaux de restauration/consolidation 
  • Empiètement
  • Reconstruction
  • Pressions exercées par la circulation
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1998
Demandes approuvées : 14 (de 1979-1998)
Montant total approuvé : 315 679 dollars E.U.
1998 Preparing a full inventory of 120 buildings within the ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1998 On site promotion activity at Kathmandu (Approuvé)   5 000 dollars E.U.
1998 Structural survey of the 55 Windows Palace building in ... (Approuvé)   19 800 dollars E.U.
1997 Joint UNESCO-ICOMOS-Government of Nepal team to conduct ... (Approuvé)   35 000 dollars E.U.
1997 Studies on traditional architecture, construction and ... (Approuvé)   28 000 dollars E.U.
1997 Emergency assistance for Degu Taleju Mandir Monument in ... (Approuvé)   19 969 dollars E.U.
1997 Training Course for the Recording and Documentation of ... (Approuvé)   14 000 dollars E.U.
1994 Costs of a resident International Technical Advisor for ... (Approuvé)   52 000 dollars E.U.
1994 Financial contribution for the restoration of Patukva ... (Approuvé)   20 600 dollars E.U.
1994 Financial contribution for the restoration of Degu ... (Approuvé)   24 310 dollars E.U.
1989 Work and equipment for the restoration of the roof of ... (Approuvé)   14 000 dollars E.U.
1989 Urgent works for the restoration of the roof of the ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1980 Additional financial assistance for Swayambhu Temple in ... (Approuvé)   13 000 dollars E.U.
1979 Financial assistance for the consolidation of Swayambhu ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1998

Une mission commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais a été entreprise en mars-avril 1998 pour faire un rapport sur l'état de conservation des sept zones de monuments du site du patrimoine mondial de la Vallée de Kathmandu et élaborer un programme de mesures correctives, conformément à la demande du Comité du patrimoine mondial à sa vingt et unième session. Un rapport complet sur l'état de conservation sera présenté par le gouvernement népalais de Sa Majesté avant la vingt-deuxième session extraordinaire du Bureau du Comité du patrimoine mondial. Un programme de mesures correctives avec des délais fixés pour une meilleure gestion des sept zones de monuments est en cours d'achèvement.

Action requise

Etant donné la démolition permanente de bâtiments possédant une valeur architecturale et les nouveaux aménagements illicites à l'intérieur du site du patrimoine mondial de la Vallée de Kathmandu, malgré les efforts de contrôle de la construction faits par le gouvernement népalais de Sa Majesté et les autorités locales concernées, le Bureau demande que le rapport de la mission commune soit présenté à ses membres bien avant la vingt-deuxième session extraordinaire du Bureau afin de permettre un examen approfondi de l'avancement réalisé dans le contrôle de la construction et dans le programme de mesures correctives. A partir de cet examen, le Bureau formulera une recommandation concluante afin de permettre au Comité de décider ou non d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et d'envisager les mesures qu'il pourrait souhaiter prendre concernant le programme de mesures correctives ainsi que la proposition d'inscription en attente présentée par l'Etat partie concernant le classement de Kokhana comme nouvelle zone de monuments du site.


22e session extraordinaire du Bureau en 1998 :

 Le Comité, à sa dix-septième session, s'est déclaré très préoccupé de l'état de conservation du site de la Vallée de Kathmandu et a envisagé l'éventualité de placer ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril, à la suite de débats sur les conclusions de la mission d'étude conjointe UNESCO/ICOMOS (ci-après dénommée "mission de 1993").

A sa vingt et unième session, le Comité a étudié le rapport sur l'état de conservation de ce site et, étant donné la détérioration persistante des valeurs du patrimoine mondial dans les zones de monuments de Bauddhanath et de Kathmandu, qui compromettent l'intégrité et les caractéristiques inhérentes au site, le Comité a demandé au Secrétariat, d'étudier en collaboration avec l'ICOMOS et le gouvernement népalais de Sa Majesté, l’éventualité de supprimer des zones sélectionnées à l'intérieur de certaines zones de monuments, sans porter atteinte à l'importance universelle et à la valeur du site dans son ensemble. Cette étude devait prendre en considération l'intention du gouvernement népalais de Sa Majesté de proposer l'inscription de Kokhana comme zone supplémentaire de monuments. 

Le Comité a autorisé l’octroi d'une somme maximum de 35.000 dollars des E.-U. au titre du budget de coopération technique du Fonds du patrimoine mondial pour permettre à une équipe commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais de Sa Majesté de mener une étude approfondie et d'élaborer un programme de mesures correctives, conformément aux paragraphes 82-89 des Orientations. A partir des informations contenues dans l'étude et le rapport du gouvernement népalais de Sa Majesté, ainsi que des recommandations du Bureau, le Comité, à sa vingt et unième session, a décidé qu'il pourrait envisager ou non l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt-deuxième session.

A la suite de cette décision, une mission commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais (ci-après dénommée "mission commune") a été organisée en mars-avril 1998 et a abouti à l'adoption par le gouvernement népalais de Sa Majesté de 55 recommandations de la mission commune et d'un plan d'action de mesures correctives avec échéancier. Les conclusions et résultats de la mission commune, les recommandations et le plan d'action de mesures correctives avec échéancier sont présentés dans le document d'information WHC-98/CONF.202/INF.6.

Décision requise :
Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations présentées dans le document WHC-98/CONF.202/INF.6, transmettre le rapport susmentionné au Comité pour examen et recommander l'adoption du texte suivant :
"Le Comité a étudié les conclusions et résultats de la mission commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais de Sa Majesté. Le Comité exprime ses remerciements au gouvernement népalais de Sa Majesté pour ses efforts de renforcement de la gestion de la Vallée de Kathmandu et de mobilisation d'une assistance internationale provenant du Fonds du patrimoine mondial et d'autres sources.

Toutefois, étant donné la détérioration accrue des valeurs de patrimoine mondial à l'intérieur des sept zones de monuments composant le site de la Vallée de Kathmandu, qui compromet l'intégrité et les caractéristiques inhérentes au site, le Comité décide d'inscrire le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité recommande par ailleurs que le gouvernement népalais de Sa Majesté prenne des mesures appropriées pour s'assurer qu'une protection et une gestion correctes sont mises en place à Kokhana avant d'en proposer l'inscription comme zone supplémentaire de monuments à ajouter au site de la Vallée de Kathmandu.

En prenant cette décision, le Comité encourage le gouvernement népalais de Sa Majesté à continuer de mettre en oeuvre le plan d'action de mesures correctives avec échéancier pour une meilleure gestion de la Vallée de Kathmandu, comme cela a été proposé par la mission commune et adopté par le gouvernement népalais de Sa Majesté en juillet 1998. De plus, conformément au paragraphe 87 des Orientations, le Comité recommande que le gouvernement népalais de Sa Majesté demande une nouvelle assistance internationale au titre du Fonds du patrimoine mondial, pour approbation par le Comité, pour mettre en place des mesures nécessaires et appropriées de contrôle de la construction afin de sauvegarder les bâtiments traditionnels composant le tissu architectural historique du site du patrimoine mondial de la Vallée de Kathmandu."

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1998

Le Comité, à sa dix-septième session, s'est déclaré très préoccupé de l'état de conservation du site de la Vallée de Kathmandu et a envisagé l'éventualité de placer ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril, à la suite de débats sur les conclusions de la mission d'étude conjointe UNESCO/ICOMOS (ci-après dénommée "mission de 1993").

A sa vingt et unième session, le Comité a étudié le rapport sur l'état de conservation de ce site et, étant donné la détérioration persistante des valeurs du patrimoine mondial dans les zones de monuments de Bauddhanath et de Kathmandu, qui compromettent l'intégrité et les caractéristiques inhérentes au site, le Comité a demandé au Secrétariat, d'étudier en collaboration avec l'ICOMOS et le gouvernement népalais de Sa Majesté, l’éventualité de supprimer des zones sélectionnées à l'intérieur de certaines zones de monuments, sans porter atteinte à l'importance universelle et à la valeur du site dans son ensemble. Cette étude devait prendre en considération l'intention du gouvernement népalais de Sa Majesté de proposer l'inscription de Kokhana comme zone supplémentaire de monuments.

Le Comité a autorisé l’octroi d'une somme maximum de 35.000 dollars EU au titre du budget de coopération technique du Fonds du patrimoine mondial pour permettre à une équipe commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais de Sa Majesté de mener une étude approfondie et d'élaborer un programme de mesures correctives, conformément aux paragraphes 82-89 des Orientations. A partir des informations contenues dans l'étude et le rapport du gouvernement népalais de Sa Majesté, ainsi que des recommandations du Bureau, le Comité, à sa vingt et unième session, a décidé qu'il pourrait envisager ou non l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt-deuxième session. A la suite de cette décision, une mission commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais (ci-après dénommée "mission commune") a été organisée en mars-avril 1998.

Le Bureau a étudié les conclusions de la mission commune, les 55 recommandations de la mission commune et le plan d'action de mesures correctives avec échéancier adopté par le gouvernement népalais de Sa Majesté, présentés dans le document d'information WHC-98/CONF.202/INF.6.

Le Bureau, tout en constatant avec préoccupation la gravité de la situation, a reconnu que le gouvernement népalais de Sa Majesté avait fait des efforts considérables pour mettre en œuvre dix mesures sur les douze énoncées dans le plan d'action et devant être prises au plus tard le 30 novembre 1998. De plus, les membres du Bureau et les Etats parties observateurs ont constaté les mesures positives prises par le gouvernement népalais de Sa Majesté au cours des cinq derniers mois pour renforcer la gestion dans le site de la Vallée de Kathmandu. Il a été noté que les résultats de la mission commune et la possibilité de l'inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en péril avaient incité les autorités à mettre en œuvre les recommandations en seize points de la mission de 1993. Le Bureau a donc conclu qu'il ne fallait pas entraver l'élan positif manifesté par une inscription immédiate sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

L'ICOMOS a déclaré avoir fermement recommandé l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992 et 1993, étant donné l'urgence de remédier à la situation qui compromettait l'intégrité du site. Toutefois, l'ICOMOS a soutenu l'avis positif du Bureau d'accorder un temps supplémentaire pour que l'élan actuel puisse aboutir à des résultats concrets pour la préservation du site.

L'observateur du gouvernement népalais de Sa Majesté, représentant le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, a remercié le Comité, le Bureau et le Secrétariat pour leur appui permanent depuis 1993 concernant la préservation du site de la Vallée de Kathmandu. Il a exprimé sa satisfaction au Bureau pour sa compréhension des difficultés qu'a rencontrées le gouvernement népalais de Sa Majesté dans le contexte d'un développement urbain accéléré depuis l'inscription du site en 1979. Il a souligné les développements très positifs qui ont eu lieu depuis juillet 1998, en particulier la création d'une Unité de conservation du patrimoine interministérielle au sein du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, et la participation des municipalités et des communautés locales concernées, ainsi que des ONG impliquées dans le processus de conservation. L'Observateur a donné l'assurance au Bureau que, dans les six prochains mois, les dangers qui menacent le site de la Vallée de Kathmandu seraient sérieusement traités et atténués.

Le Président a fait allusion à une lettre du Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture au Directeur général de l'UNESCO, faisant état des récentes mesures prises pour sauvegarder le site de la Vallée de Kathmandu, qui avaient toutes été mentionnées dans le Document d'information WHC-98/CONF.202/INF.6.

Le Bureau a décidé de reporter l'examen de l'inscription du site de la Vallée de Kathmandu sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt-troisième session en juin 1999. 

Décisions adoptées par le Comité en 1998
22 BUR V.B.55
Vallée de Kathmandu (Népal)

Le Bureau s'est déclaré préoccupé par la démolition permanente de bâtiments traditionnels possédant une valeur architecturale et les nouveaux aménagements illicites à l'intérieur du site du patrimoine mondial de la Vallée de Kathmandu, malgré les efforts de contrôle de la construction faits par le gouvernement népalais de Sa Majesté et les autorités locales concernées. Il a demandé que le rapport de la mission commune UNESCO/ICOMOS/gouvernement népalais soit présenté à ses membres bien avant la vingt-deuxième session extraordinaire du Bureau, afin de permettre un examen attentif de l'avancement réalisé dans le contrôle de la construction et dans le programme de mesures correctives. A partir de cet examen, le Bureau formulera une recommandation concluante afin de permettre au Comité de décider ou non d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et d'envisager les mesures qu'il pourrait souhaiter prendre concernant le programme de mesures correctives ainsi que la proposition d'inscription en attente présentée par l'État partie concernant le classement de Kokhana comme nouvelle zone de monuments du site.

22 COM VII.37
SOC : Vallée de Kathmandu (Népal)

VII.37 Vallée de Kathmandu (Népal)

Le Comité, à sa dix-septième session, s'est déclaré très préoccupé de l'état de conservation du site de la Vallée de Kathmandu et a envisagé la possibilité de placer ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril, à la suite de débats sur les conclusions de la mission d'étude conjointe UNESCO/ICOMOS.

A sa vingt et unième session, le Comité a étudié le rapport sur l'état de conservation de ce site et, étant donné la détérioration persistante des valeurs du patrimoine mondial dans les zones de monuments de Bauddhanath et de Kathmandu, qui compromettent l'intégrité et les caractéristiques inhérentes au site, le Comité a demandé au Secrétariat, d'étudier en collaboration avec l'ICOMOS et le gouvernement népalais de Sa Majesté, l'éventualité de supprimer des zones sélectionnées à l'intérieur de certaines zones de monuments, sans porter atteinte à l'importance universelle et à la valeur du site dans son ensemble. Cette étude devait prendre en considération l'intention du gouvernement népalais de Sa Majesté de proposer l'inscription de Kokhana comme zone supplémentaire de monuments.

Le Comité a autorisé l'octroi d'une somme maximum de 35.000 dollars EU au titre du budget de Coopération technique du Fonds du patrimoine mondial pour permettre à une équipe commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais de Sa Majesté de mener une étude approfondie et d'élaborer un programme de mesures correctives, conformément aux paragraphes 82-89 des Orientations. A partir des informations contenues dans l'étude et le rapport du gouvernement népalais de Sa Majesté, ainsi que des recommandations du Bureau, le Comité, à sa vingt et unième session, a décidé qu'il pourrait envisager ou non l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt-deuxième session. A la suite de cette décision, une mission commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais a été organisée en mars-avril 1998.

Le Comité a examiné les conclusions et les résultats de la Mission commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais de Sa Majesté, les 55 recommandations et le Plan d'action avec échéancier adoptés par le gouvernement népalais de Sa Majesté. Il a félicité le gouvernement népalais de Sa Majesté pour ses efforts de renforcement de la gestion du site de la Vallée de Kathmandu, avec la création de l'Unité de conservation du patrimoine. Il a pris note des efforts particuliers consentis par les autorités locales pour sensibiliser les propriétaires de logements individuels afin d'empêcher toute nouvelle démolition illicite et toute nouvelle construction non conforme à la réglementation, ce qui détruit le tissu urbain historique essentiel du site de la Vallée de Kathmandu.

Le Comité a décidé de reporter l'examen de l'inscription du site de la Vallée de Kathmandu sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt-troisième session. Il a demandé, toutefois, au gouvernement népalais de Sa Majesté de continuer à appliquer les 55 recommandations de la mission commune et de respecter les échéances du Plan d'action. De plus, il a recommandé que le gouvernement népalais de Sa Majesté adopte les trois nouvelles recommandations de l'ICOMOS annexées aux 55 recommandations adoptées par le gouvernement népalais de Sa Majesté. En outre, le Comité a demandé au gouvernement népalais de Sa Majesté de présenter un rapport sur l'avancement de l'application des 55 recommandations avant le 15 avril 1999 pour étude par la vingt-troisième session du Bureau en juin 1999.

Enfin, le Comité a demandé au gouvernement népalais de Sa Majesté de prendre des mesures pour veiller à la mise en place d'une protection et d'une gestion appropriées à Kokhana, avant d'en proposer l'inscription comme Zone supplémentaire de monuments du site de la Vallée de Kathmandu.

Il a décidé de transmettre le rapport de la Mission commune présenté dans le document WHC-98/CONF.202/INF.6 à l'examen du Comité et de recommander le texte suivant pour adoption :

"Le Comité a examiné les conclusions et les résultats de la Mission commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais de Sa Majesté, les 55 recommandations et le Plan d'action avec échéancier adoptés par le gouvernement népalais de Sa Majesté. Le Comité félicite le gouvernement népalais de Sa Majesté pour ses efforts de renforcement de la gestion du site de la Vallée de Kathmandu, avec la création de l'Unité de conservation du patrimoine. Le Comité prend note des efforts particuliers consentis par les autorités locales pour sensibiliser les propriétaires de logements individuels afin d'empêcher toute nouvelle démolition illicite et toute nouvelle construction non conforme à la réglementation, ce qui détruit le tissu urbain historique essentiel du site de la Vallée de Kathmandu.

Le Comité décide de reporter à sa vingt-troisième session l'examen de l'inscription du site de la Vallée de Kathmandu sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Il demande, toutefois, au gouvernement népalais de Sa Majesté de poursuivre l'application des 55 recommandations de la Mission commune et de respecter les dates limites du Plan d'action avec échéancier. De plus, le Comité recommande que le gouvernement népalais de Sa Majesté adopte les trois nouvelles recommandations de l'ICOMOS figurant à l'Annexe I du chapitre 12 du rapport de la Mission commune. En outre, le Comité demande au gouvernement népalais de Sa Majesté de présenter un rapport sur l'avancement de l'application des 55 recommandations avant le 15 avril 1999 pour examen par la vingt-troisième session du Bureau en juin 1999.

Enfin, le Comité demande au gouvernement népalais de Sa Majesté de prendre des mesures pour veiller à la mise en place d'une protection et d'une gestion appropriées à Kokhana, avant d'en proposer l'inscription comme Zone supplémentaire de monuments du site de la Vallée de Kathmandu."

Année du rapport : 1998
Népal
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)(iv)(vi)
Liste en péril (dates) : 2003-2007
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top