Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national des Everglades

États-Unis d'Amérique
Facteurs affectant le bien en 2005*
  • Habitat
  • Infrastructures hydrauliques
  • Pollution des eaux de surface
  • Pollution des eaux souterraines
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • urbanisation
  • changements du régime hydrologique
  • pollution agricole
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2005
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2005**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

L’Etat partie a soumis un rapport daté du 27 janvier 2005, qui rend compte des efforts consentis face aux menaces préalablement identifiées pour l’intégrité du bien.

S’agissant des modifications du régime hydrologique et de l’impact de l’urbanisation à proximité du parc, il est précisé que les nouvelles affectations de la Réserve fédérale pour 2005 représentent environ 138 millions de dollars EU pour le CERP (Comprehensive Everglades Restoration Project) et les projets de restauration annexes. L’Etat partie a indiqué que l’Etat de Floride venait d’annoncer un fonds d’initiative pour accélérer les éléments du CERP et un engagement de plus de 1,5 milliard de dollars EU. L’Etat partie note que le Congrès des Etats-Unis a autorisé un projet répondant aux besoins de restauration le long de la lisière Est du parc national. Ce projet a notamment pour but de ralentir et de limiter le déficit en eau du parc grâce à l’infiltration dans les eaux souterraines et de retrouver des flux et des niveaux d’eau plus naturels. Il a été indiqué que, le 23 décembre 2004, le Président des Etats-Unis a promulgué la Loi 108-483 autorisant l’échange de parcelles dans le Parc national des Everglades, ce qui marque une étape décisive dans la mise en œuvre de ce projet de restauration. L’Etat partie signale également une recrudescence du nombre de moineaux du Cap Sable, des oiseaux menacés qui sont considérés comme un indicateur de la reconstitution biologique de l’espèce : leur nombre est passé de 3 216 en 2003 à 3 584 en 2004.

L’Etat de Floride et les autorités du parc ont fait de gros efforts pour contrôler la qualité de l’eau qui pénètre dans le parc et rendent compte régulièrement de la pollution due aux éléments nutritifs provenant de l’agriculture, afin d’essayer de réduire le pourcentage de phosphore des eaux qui se déversent dans les Everglades. En outre, l’Etat de Floride vient d’annoncer des plans d’accélération des pétitions au titre du CERP, en particulier l’éventuelle annexion de 18 000 acres de terres pour le traitement de l’écoulement pluvial en amont du parc.

L’Etat partie a constaté une chute générale du degré de salinité de l’eau et une prolifération d’algues moins étendue du fait de l’arrivée d’eau douce plus importante dans la baie de Floride suite aux pluies localisées et au drainage des zones situées tout au nord du parc. Cela sous-entend que les essais de restauration des flux d’eau dans l’ensemble du parc, une fois opérationnels, contribueront efficacement à restaurer l’équilibre écologique de la baie.

L’UICN a été informée que le National Research Council a instamment demandé aux agences centrales et régionales d’accélérer l’acquisition ou la protection des terres qui est primordiale pour la réhabilitation des Everglades de Floride, avant qu’elles soient urbanisées ou trop onéreuses.

Décisions adoptées par le Comité en 2005
29 COM 7A.10
Parc national des Everglades (Etats-Unis d'Amérique)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7A et ayant pris note des conclusions du document WHC-05/29.COM/11A,

2. Rappelant la décision 28 COM 15A.11, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Prend note du rapport détaillé de l’État partie des États-Unis d’Amérique présenté le 27 janvier 2005 sur l’avancement des programmes de restauration et de conservation de ce bien ;

4. Félicite l’État partie pour les efforts accomplis en vue d’améliorer l’état de conservation du Parc national des Everglades et de garantir des ressources financières supplémentaires pour faire face aux menaces qui pèsent sur le bien ;

5. Demande à l’État partie de rendre compte avant le 1er février 2006, pour examen par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006), de la manière dont les menaces ont été enrayées, afin de faciliter le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril,

6. Décide de maintenir le Parc national des Everglades (États-Unis d’Amérique) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.
29 COM 8C.2
Nouvelle Liste du patrimoine mondial en péril

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-05/29.COM/7A and WHC-05/29.COM/7A.Add),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

  • Minaret et vestiges archéologiques de Djam (Afghanistan) (décision : 29 COM 7A.20)
  • Paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan (Afghanistan) (décision : 29 COM 7A.21)
  • Tipasa (Algérie) (décision : 29 COM 7A.16)
  • Cathédrale de Cologne (Allemagne) (décision : 29 COM 7A.29)
  • Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge, (Azerbaïdjan) (décision : 29 COM 7A.28)
  • Palais royaux d'Abomey (Bénin) (décision : 29 COM 7A.13)
  • Parc national de la Comoé (Côte d'Ivoire) (décision : 29 COM 7A.2)
  • Réserve naturelle intégrale du mont Nimba (Côte d'Ivoire/Guinée) (décision : 29 COM 7A.3)
  • Abou Mena (Égypte) (décision : 29 COM 7A.17)
  • Parc national des Everglades (États-Unis d'Amérique) (décision : 29 COM 7A.10)
  • Parc national du Simien (Ethiopie) (décision : 29 COM 7A.4)
  • Réserve de la biosphère Río Plátano (Honduras) (décision : 29 COM 7A.12)
  • Ensemble monumental de Hampi (Inde) (décision : 29 COM 7A.22)
  • Sanctuaire de faune de Manas (Inde) (décision : 29 COM 7A.9)
  • Bam et son paysage culturel (République islamique d'Iran) (décision : 29 COM 7A.23)
  • Assour (Qal'at Cherqat) (Iraq) (décision : 29 COM 7A.18)
  • Vieille ville de Jérusalem et ses remparts (Jérusalem) (décision : 29 COM 7A.31)
  • Vallée de Kathmandu (Népal) (décision : 29 COM 7A.24)
  • Réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (Niger) (décision : 29 COM 7A.6)
  • Fort et jardins de Shalimar à Lahore (Pakistan) (décision : 29 COM 7A.25)
  • Zone archéologique de Chan Chan (Pérou) (décision : 29 COM 7A.30)
  • Rizières en terrasses des cordillères des Philippines (Philippines) (décision : 29 COM 7A.26)
  • Parc national du Manovo-Gounda St. Floris (République centrafricaine) (décision : 29 COM 7A.1)
  • Réserve de faune à okapis (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national de Kahuzi-Biega (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national des Virunga, République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national de la Garamba (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national de la Salonga (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara (République-Unie de Tanzanie) (décision 29 COM 7A.15)
  • Parc national des oiseaux du Djoudj (Sénégal) (décision : 29 COM 7A.7)
  • Parc national de l'Ichkeul (Tunisie) (décision : 29 COM 7A.8)
  • Ville historique de Zabid (Yémen) (décision : 29 COM 7A.19)

Projet de décision : 29 COM 7A.10

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7A et ayant pris note des conclusions du document WHC-05/29.COM/11A,

2. Rappelant sa décision 28 COM 15A.11 adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Prend note du rapport détaillé de l’Etat partie présenté le 27 janvier 2005 sur l’avancement des programmes de restauration et de conservation du bien ;

4. Félicite l’Etat partie pour les efforts accomplis en vue d’améliorer l’état de conservation du Parc national des Everglades et de garantir des ressources financières supplémentaires pour faire face aux menaces qui pèsent sur le bien ;

5. Invite l’Etat partie à préparer un rapport actualisé avant le 1er février 2006 pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 30e session en 2006, décrivant les progrès accomplis dans la restauration et la conservation du bien, ainsi que les mesures et les paramètres proposés, en collaboration avec l’UICN et le Centre du patrimoine mondial afin de guider le retrait éventuel du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril ;

6. Décide de maintenir le Parc national des Everglades sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Année du rapport : 2005
États-Unis d'Amérique
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Naturel
Critères : (viii)(ix)(x)
Liste en péril (dates) : 1993-2007, 2010-présent
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 29COM (2005)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top