Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national du Niokolo-Koba

Sénégal
Facteurs affectant le bien en 1992*
  • Activités illégales
  • Infrastructures de transport de surface
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Projet de route; Braconnage; Problèmes de gestion

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1992
Demandes approuvées : 5 (de 1982-1991)
Montant total approuvé : 107 845 dollars E.U.
1991 Purchase of 2 all-terrain vehicles to improve ... (Approuvé)   45 000 dollars E.U.
1990 Consultancy services for environmental and ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1986 Additional cost of radios ordered in 1985 for ... (Approuvé)   6 196 dollars E.U.
1985 Purchase of 4 portable radios for protection programme ... (Approuvé)   9 618 dollars E.U.
1982 Vehicles, camping equipment and radio communication ... (Approuvé)   27 031 dollars E.U.
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1992

Lors de sa dernière session, le Comité, en approuvant une subvention de 45 000 $US pour l'achat de deux véhicules tout terrain, a recommandé au Secrétariat de demander aux autorités sénégalaises de soumettre les détails des dates et modalités techniques de l'application des mesures d'atténuation des impacts écologiques du projet de construction d'une route dans le parc. Le Bureau se rappellera que le Directeur Général, par lettre du 3 juillet 1991, avait déjà demandé cette information aux autorités sénégalaises, conformément à la recommandation du Bureau lors de sa quinzième session à Paris du 17 au 21 juin 1991. Les autorités sénégalaises ont, le 11 décembre 1991, envoyé au Secrétariat une brève description de l'état d'exécution des mesures d'atténuation prises avant le lancement du projet de construction de la route, sur les points suivants: protection légale; coopération entre les autorités du Parc et les autres agences publiques ou privées directement intéressées par le projet de construction de la route; réorientation de la circulation le long de la route du coton de Bembou-Tambacounda; pénalités et retards; études et mesures préalables. Les autorités sénégalaises ont également remis un rapport de 32 pages, daté de juin 1991, intitulé: "Parcs nationaux de Niokolo­Koba et Badiar: Réhabilitation des zones protégées et éco-gestion de leur périphérie" abordant entre autres thèmes une évaluation du coût de l'application des mesures d'atténuation des impacts du projet de construction de route. L'information fournie par les autorités sénégalaises a été transmise à l'UICN.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1992

Le Centre du patrimoine mondial a informé le Comité qu'il a demandé aux autorités compétentes du Sénégal de fournir à la seizième session du Comité, un résumé du plan envisagé pour diminuer l'impact du projet de construction d'une route dans le Parc national de Niokolo Koba.

Décisions adoptées par le Comité en 1992
16 BUR V.28
Parc national du Niokolo-Roba (Sénégal)

Le Bureau a rappelé qu'une étude d'impact sur l'environnement avait conclu que la construction d'une route à travers le parc était préférable à un tracé alternatif de la route le long de la périphérie du parc, parce que la route à l'intérieur du parc pourrait faire l'objet d'une meilleure surveillance par le personnel du parc. Le Bureau a noté que, bien que la construction de la route ait commencé, les travaux avaient étê momentanément arrêtés en raison de la saison des pluies. Le Délégué du Sénégal a informé le Bureau que le Service des Parcs nationaux avait mis, en place plusieurs points y compris un à Niokolo-Koba pour surveiller le trafic qui utilisait actuellement la route cotonière au nord du parc et que le gouvernement du Sénégal avait élaboré un plan destiné à réduire les impacts du projet de construction de route et élaboré un régime de gestion écologique des zones situées en dehors du parc. Le Bureau a souhaité qu'un résund du plan soit trac, rit en anglais et présenté aux membres du Comité à sa seizième session, prévue en décembre 1992.

16 COM VIII
SOC : Parc national de Niokolo-Koba (Sénégal)

Parc national de Niokolo-Koba (Sénégal)

Lors de sa dernière session tenue à Paris en juillet 1992, le Bureau a demandé à l'UICN de fournir un rapport circonstancié sur les mesures prises par les autorités sénégalaises pour atténuer les impacts de la route en cours de construction à travers le parc. Le Comité a noté que le Bureau de l'UICN pour l'Afrique Occidentale, en coopération avec le Service des parcs nationaux du Sénégal et l'Université de Dakar avait entrepris une mission d'étude sur le terrain pour examiner des mesures prises pour minimiser ces impacts et qu'il ferait au Bureau, à sa dix-­septième session, rapport sur les résultats de la mission.

Pas de projet de décision

Année du rapport : 1992
Sénégal
Date d'inscription : 1981
Catégorie : Naturel
Critères : (x)
Liste en péril (dates) : 2007-présent
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top