Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Zones historiques d'Istanbul

Türkiye
Facteurs affectant le bien en 1994*
  • Activités de gestion
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Nécessité de surveiller les mouvements pouvant affecter la structure du bâtiment

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Besoin d'informations sur le Plan directeur d'urbanisme 
  • Nécessité de surveiller la structure des bâtiments
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1994
Demandes approuvées : 8 (de 1986-1994)
Montant total approuvé : 269 000 dollars E.U.
1994 Historic Areas of Istanbul - Restoration of the mosaics ... (Approuvé)   80 000 dollars E.U.
1994 Restoration of the mosaics of Aghia Sophia, Istanbul (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
1994 Purchase of material and funding of international ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1992 Carrying out analytical studies on materials and ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
1991 Restoration works of the mosaics of the dome of St ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1987 Equipment for Istanbul (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
1987 Contribution to a training course on wood and stone ... (Approuvé)   12 000 dollars E.U.
1986 Training and equipment for the safeguarding of Istanbul (Approuvé)   47 000 dollars E.U.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1994

Haghia Sophia

Parallèlement aux importants travaux de restauration des mosaïques du dôme qui, après une interruption de plusieurs mois due à des à-coups dans le financement du projet, devraient reprendre prochainement, des travaux ont été entrepris sur les façades et les toitures.

Les moyens mobilisés par les autorités turques ont été considérables mais des experts de l'UNESCO présents sur place ont cependant regretté auprès des autorités chargées des travaux que, malgré leurs recommandations, la couverture métallique de l'édifice ait été réalisée avec un matériau trop mince et donc fragile.

Murailles romaines et byzantines

L'UNESCO a reçu plusieurs pétitions contre la reconstruction de longues portions des murailles romaines et byzantines à l'aide de nouvelles pierres. Ce travail, qui a été entrepris par les services municipaux sans tenir compte de l'avis des archéologues et des historiens de l'art, est apparu aux experts sur le site comme une menace à l'authenticité de ces constructions.

 

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 1994

Le Comité pourrait désirer recommander aux autorités turques de prendre toutes les mesures nécessaires pour que la mise à la disposition des responsables de la conservation des crédits du Fonds du patrimoine mondial destinés aux mosaïques soit accélérée.

Le Comité pourrait également désirer demander aux autorités turques que ce type de reconstruction des murailles romaines et byzantines cesse immédiatement, et que les restaurations nécessaires se fassent selon les principes reconnus dans la communauté internationale, et en collaboration avec les services des Antiquités turques qui, apparemment, n'ont pas été consultés.

Décisions adoptées par le Comité en 1994
18 COM IX
SOC : Zones historiques d'Istanbul (Turquie)

Zones historiques d'Istanbul (Turquie)

Le Comité a été informé que des problèmes liés au financement du projet ont entraîné un certain retard dans la restauration des mosaïques et que les experts de l'UNESCO présents sur place ont regretté auprès des autorités chargées des travaux que, malgré leurs recommandations, la couverture métallique de l'édifice ait été réalisée avec un matériau trop mince et donc fragile.

De plus, le Comité a été informé que des experts de l'UNESCO avaient constaté sur place que la reconstruction de portions importantes des murailles romaines et byzantines avait été entreprise avec des pierres neuves sans tenir compte des avis des archéologues et historiens d'art.

Le Comité a recommandé aux autorités turques de prendre les mesures nécessaires pour que la mise à la disposition des responsables de la restauration des crédits du Fonds du patrimoine mondial destinés aux mosaïques d'Haghia Sophia soient accélérés.

Le Comité a également demandé aux autorités turques de faire arrêter immédiatement la reconstruction des murailles romaines et byzantines et que les restaurations nécessaires se fassent selon les principes reconnus dans la communauté internationale, et en collaboration avec les services turcs des Antiquités.

18 BUR IX.2.B.1
18 EXT.BUR V.B.2.1
18 COM XII.3

Le Comité a été informé que des problèmes liés au financement du projet ont entraîné un certain retard dans la restauration des mosaïques et que les experts de l'UNESCO présents sur place ont regretté auprès des autorités chargées des travaux que, malgré leurs recommandations, la couverture métallique de l'édifice ait été réalisée avec un matériau trop mince et donc fragile.

De plus, le Comité a été informé que des experts de l'UNESCO avaient constaté sur place que la reconstruction de portions importantes des murailles romaines et byzantines avait été entreprise avec des pierres neuves sans tenir compte des avis des archéologues et historiens d'art.

Le Comité a recommandé aux autorités turques de prendre les mesures nécessaires pour que la mise à la disposition des responsables de la restauration des crédits du Fonds du patrimoine mondial destinés aux mosaïques d'Haghia Sophia soient accélérés.

Le Comité a également demandé aux autorités turques de faire arrêter immédiatement la reconstruction des murailles romaines et byzantines et que les restaurations nécessaires se fassent selon les principes reconnus dans la communauté internationale, et en collaboration avec les services turcs des Antiquités.

Année du rapport : 1994
Türkiye
Date d'inscription : 1985
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(ii)(iii)(iv)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top