Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national de Taï

Côte d'Ivoire
Facteurs affectant le bien en 2004*
  • Guerre
  • Troubles civils
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression de l’agriculture, braconnage/chasse ; manque de capacité en matière de techniques de conservation, absence de système de surveillance, manque de ressources humaines ou financières ; troubles civils, pillage/vols ; changement radical/diminution de la protection 

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2004
Demandes approuvées : 4 (de 1983-2001)
Montant total approuvé : 80 014 dollars E.U.
2001 Financement de l'Atelier National de Formation ... (Approuvé)   30 514 dollars E.U.
1990 Preparing a technical co-operation project for ... (Approuvé)   7 500 dollars E.U.
1987 2-year training for one specialist from Tai National ... (Approuvé)   12 000 dollars E.U.
1983 Contribution to the construction of a wardens' station, ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2004**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

L’UICN a reçu copie d’une lettre de l’Etat partie, datée du 13 février 2004, l’invitant à effectuer une mission de suivi sur le bien. Le Centre et l’UICN ont noté que la mission en Côte d’Ivoire n’a pu avoir lieu en raison du conflit armé dans le pays. En mars 2004, le Centre et l’UICN ont reçu un rapport citant le Bureau du Coordonnateur des Nations Unies pour les questions de sécurité (UNSECOORD), à New York, indiquant qu’il fallait éviter tout voyage non essentiel en Côte d’Ivoire et que cette décision prenait effet immédiatement. Le Centre et l’UICN ont été informés que la situation restait à l’étude et que les services seraient informés en conséquence.

 

Le Centre et l’UICN ont reçu de l’Etat partie un rapport daté du 29 mars 2004, qui fournit toutefois peu de nouvelles informations par rapport au précédent rapport de 2003. Le Centre et l’UICN n’ont donc pas pu fournir d’évaluation appropriée de l’état de conservation du bien et ont noté qu’une mission sur le bien devrait avoir lieu dès que les conditions de sécurité le permettraient. 

Décisions adoptées par le Comité en 2004
28 COM 15B.3
Parc National de Taï (Côte d'Ivoire)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Remercie l’État partie d’avoir invité une mission de suivi à se rendre dans les Parcs nationaux de Taï et de la Comoé et note que le Centre du patrimoine mondial et l’UICN sont prêts à mener cette mission dès que les conditions de sécurité le permettront ;

2. Demande à l’État partie de coopérer avec l’UICN et le Centre du patrimoine mondial pour s’assurer qu’ils bénéficient de tout l’appui nécessaire pour effectuer cette mission avec succès dès que possible.

Projet de décision28 COM 15B.3

 Le Comité du patrimoine mondial,

 1.   Remercie l’Etat partie d’avoir invité une mission de suivi à se rendre dans les Parcs nationaux de Taï et de la Comoé et note que le Centre et l’UICN sont prêts à mener cette mission dès que les conditions de sécurité le permettront ;

 2.   Demande à l’Etat partie de coopérer avec l’UICN et le Centre pour s’assurer qu’ils bénéficient de tout l’appui nécessaire pour effectuer cette mission avec succès dès que possible.

Année du rapport : 2004
Côte d'Ivoire
Date d'inscription : 1982
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 28COM (2004)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top