Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Abou Mena

Égypte
Facteurs affectant le bien en 2008*
  • Eau (pluie/nappe phréatique)
  • Effets liés à l’utilisation des Infrastructures de transport
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Élévation du niveau de la nappe phréatique ;

b) Impact sur les structures des vibrations et autres formes de dommages susceptibles de résulter de l’utilisation d’engins de terrassement lourds ;

c) Absence de plan de conservation définissant les objectifs à court, moyen et long termes et établissant des paramètres techniques (matériaux, techniques, etc.) ;

d) Nécessité d’un plan de gestion comprenant les travaux de recherche, la mise en valeur et la présentation, le rôle des partenaires concernés (par ex. la communauté de Mar Mena), la dotation en personnel, les aménagements pour les visiteurs, l’accès, etc.

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril
  • La mise en œuvre d’un programme de mise en valeur des terres et d’un projet d’irrigation sans mécanisme de drainage adapté, en vue du développement agricole de la région, ont causé une élévation spectaculaire du niveau de la nappe phréatique ;
  • La destruction de nombreuses citernes, disséminées autour du bien, a entraîné l’effondrement de plusieurs structures supérieures. D’énormes cavités souterraines se sont ouvertes dans la partie nord-ouest du bien ;
  • Une large route surélevée a été construite pour permettre les déplacements à l’intérieur du bien.
Etat de conservation souhaité pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

a) Structures consolidées ;

b) Nappe phréatique abaissée et système de surveillance mis en place sur le site et dans les environs ;

c) Plan de gestion mis en œuvre.

Mesures correctives pour le bien

a) Réalisation rapide d’une étude de l’état des vestiges mis au jour et de mesures urgentes de conservation afin de protéger les structures contre les vibrations et autres formes de dommages qui pourraient résulter de l’utilisation d’engins de terrassement lourds ;

b) Abaissement du niveau de la nappe phréatique à l’aide de tranchées et canalisations de drainage, à l’intérieur et autour de la zone archéologique ;

c) Mise en place d’un système efficace de surveillance du niveau de la nappe phréatique sur le site archéologique et dans les zones environnantes ;

d) Elaboration d’un plan de conservation définissant des objectifs à court, moyen et long termes et établissant des paramètres techniques (matériaux, techniques, etc.) ;

e) Consultations avec les parties prenantes concernées dans le but de préparer un plan de gestion qui incluera les travaux de recherche, la mise en valeur et l’interprétation, le rôle des parties concernées (par ex. la communauté de Mar Mena), la dotation en personnel, le mécénat, les aménagements pour les visiteurs, l’accès, etc.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives
Dans le rapport présenté en 2007, l’Etat partie a annoncé la fin des travaux avant 2010
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2008
Demandes approuvées : 1 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 7 000 dollars E.U.
2001 Technical advice on ground water related problems at ... (Approuvé)   7 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2008**

2002 : mission d’expert ; 2005 : mission Centre du patrimoine mondial / ICOMOS

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Dans une lettre au Centre du patrimoine mondial datée du 25 janvier 2008, l’État partie a fourni les informations suivantes :

a) En ce qui concerne le plan de conservation, les constructions sont en cours de consolidation. Les plans de restauration et de conservation seront mis en œuvre après la stabilisation de la nappe phréatique. Les objectifs à court, moyen et long terme ont déjà été définis ;

b) En ce qui concerne la nappe phréatique, un projet pour sa réduction sera achevé dans un délai d’un an. Ce projet comprend des fossés et des conduites de drainage ;

c) Un système de surveillance est également en cours de réalisation, il sera en place pendant et après l’achèvement du projet ;

d) Une zone tampon a été définie avec le département topographique d’Égypte. Cette zone tampon figurera sur la carte officielle du bien ;

e) Après l’achèvement du projet, une clôture de protection sera construite autour de la zone, y compris la zone tampon et la zone des antiquités. Cette clôture ne gênera pas la vue générale du bien ;

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives estiment que les menaces identifiées ci-dessus sont toujours présentes mais il semble, d’après le bref rapport fourni, que leur impact soit atténué par les actions entreprises par l’État partie. Il est cependant difficile d’évaluer l’efficacité et la nature de ces actions et d’estimer dans quelle mesure les menaces subsistent. Un rapport plus détaillé contenant des informations sur le calendrier de mise en œuvre est nécessaire.

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisationsconsultatives apprécient l’établissement d’une zone tampon que l’État partie a soumise en tant que modification mineure, pour examen par le Comité du patrimoine mondial au point 8 de l’ordre du jour (Document WHC-08/32.COM/8B.Add).

Décisions adoptées par le Comité en 2008
32 COM 7A.15
Abou Mena (Égypte) (C 90)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7A,

2. Rappelant les décisions 30 COM 7A.19 et 31 COM 7A.16, adoptées respectivement à sa 30e session (Vilnius, 2006) et 31e session (Christchurch, 2007),

3. Prend note de l'information fournie par l'État partie sur les actions entreprises pour faire face aux menaces existantes et le prie instamment de poursuivre ses travaux de mise en oeuvre des mesures correctives adoptées à sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

4. Invite l'État partie à envisager une demande d'assistance internationale pour soutenir la préparation des plans de conservation et de gestion ;

5. Réitère sa demande à l'État partie, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS, de développer un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle incluant les conditions d'intégrité et d'authenticité, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

6. Demande à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport à jour sur l'État de conservation du bien et la mise en oeuvre des mesures ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

7. Décide de maintenir Abou Mena (Égypte) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

32 COM 8D
Clarifications des limites et des superficies des biens par les Etats parties suite à l’inventaire rétrospectif

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-08/32.COM/8D,

2. Rappelant les décisions 30 COM 11A.2 et 31 COM 11A.2, adoptées respectivement lors de ses 30e (Vilnius, 2006) et 31e (Christchurch, 2007) sessions,

3. Rappelle que, comme il a été décidé lors de sa 31e session (Christchurch, 2007) par la décision 31 COM 11A.2, le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d'examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l'époque de l'inscription ne sont pas claires ;

4. Félicite les États parties dans la région de l'Europe ainsi que les États parties de l'Egypte, du Maroc et de la Tunisie pour l'excellent travail accompli dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants dans les régions européenne et arabe en réponse à l'Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l'annexe du document WHC-08/32.COM/8D :

  • Arménie : Monastères d'Haghbat et de Sanahin ;
  • Autriche : Centre historique de la ville de Salzbourg; Palais et jardins de Schönbrunn ; Paysage culturel de Hallstatt-Dachstein / Salzkammergut ;
  • Belgique : Béguinages flamands ;
  • Bulgarie : Eglise de Boyana; Tombe thrace de Kazanlak ; Monastère de Rila ; Ancienne cité de Nessebar ;
  • Croatie : Vieille ville de Dubrovnik ; Noyau historique de Split avec le palais de Dioclétien ; Ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne dans le centre historique de Poreč ;
  • République tchèque : Centre historique de Telč; Eglise Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora ; Paysage culturel de Lednice-Valtice; Jardins et château de Kroměříž ;
  • Danemark : Tumulus, pierres runiques et église de Jelling ; Cathédrale de Roskilde ;
  • Egypte : Memphis et sa nécropole - les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour ; Thèbes antique et sa nécropole ; Monuments de Nubie d'Abou Simbel à Philae ; Le Caire historique; Abou Mena ; Zone Sainte-Catherine ;
  • Estonie : Centre historique (vieille ville) de Tallinn ;
  • Allemagne : Résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence ; Châteaux d'Augustusburg et de Falkenlust à Brühl ; Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin ; Ville de Bamberg ;
  • Grèce : Temple d'Apollon Epikourios à Bassae ; Mont Athos ; Ville médiévale de Rhodes ; Site archéologique de Mystras ; Délos ;
  • Hongrie : Budapest, avec les rives du Danube, le quartier du château de Buda et l'avenue Andrássy ; Hollókö, le vieux village et son environnement ; Abbaye bénédictine millénaire de Pannonhalma et son environnement naturel ; Grottes du karst d'Aggtelek et du karst de Slovaquie (présentée conjointement avec la Slovaquie) ;
  • Irlande : Ensemble archéologique de la vallée de la Boyne; Skellig Michael ;
  • Italie : Centre historique de San Gimignano ; Ville de Vicence et les villas de Palladio en Vénétie ; Centre historique de Sienne ; Ferrare, ville de la Renaissance, et son delta du Pô ; Les trulli d'Alberobello ; Monuments paléochrétiens de Ravenne ; Centre historique de la ville de Pienza ; Résidences des Savoie ; Jardin botanique (Orto botanico), Padoue; Portovenere, Cinque Terre et les îles (Palmaria, Tino et Tinetto) ; Côte amalfitaine; Zone archéologique d'Agrigente ; Su Nuraxi de Barumini ; Zone archéologique et basilique patriarcale d'Aquilée ;
  • Lettonie : Centre historique de Riga ;
  • Luxembourg : Ville de Luxembourg : vieux quartiers et fortifications ;
  • Maroc : Médina de Marrakech; Ksar d'Aït-Ben-Haddou ; Site archéologique de Volubilis ;
  • Pologne : Centre historique de Cracovie; Centre historique de Varsovie; Vieille ville de Zamość ; Ville médiévale de Torún ; Château de l'ordre Teutonique de Malbork ;
  • Portugal : Monastère de Batalha ; Paysage culturel de Sintra; Sites d'art rupestre préhistorique de la vallée de Côa ;
  • Roumanie : Delta du Danube ;
  • Slovaquie : Ville historique de Banská Štiavnica et les monuments techniques des environs ; Spišský Hrad et les monuments culturels associés; Vlkolínec ; Grottes du karst d'Aggtelek et du karst de Slovaquie (présentée conjointement avec l'Hongrie) ;
  • Espagne: Parc national de Garajonay;
  • Tunisie : Parc national de l'Ichkeul;
  • Ukraine : Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kievo-Petchersk ;
  • Royaume-Uni : Cathédrale et château de Durham ; Gorge d'Ironbridge; Stonehenge, Avebury et sites associés; Châteaux forts et enceintes du roi Edouard Ier dans l'ancienne principauté de Gwynedd ; Palais de Westminster, l'abbaye de Westminster et l'église Sainte-Marguerite ; Cathédrale, abbaye Saint-Augustin et église Saint-Martin à Cantorbéry; Maritime Greenwich ;

6. Demande aux États parties européens et arabes n'ayant pas encore répondu aux questions soulevées en 2005, 2006 et 2007 dans le cadre de l'Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandées le plus rapidement possible et avant le 1er décembre 2008 au plus tard.

Projet de décision : 32 COM 7A.15

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7A,

2. Rappelant les décisions 30 COM 7A.19 et 31 COM 7A.16, adoptées à ses 30e  (Vilnius, 2006) et 31e (Christchurch, 2007) sessions respectivement,

3. Prend note de l’information fournie par l’État partie sur les actions entreprises pour faire face aux menaces existantes et le prie instamment de poursuivre ses travaux de mise en œuvre des mesures correctives adoptées à sa 30e session (Vilnius, 2006);

4. Invite l’État partie à envisager une demande d’assistance internationale pour soutenir la préparation des plans de conservation et de gestion;

5. Réitère sa demande à l’État partie, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS, de développer un projet de déclaration de valeur universelle exceptionnelle incluant les conditions d’intégrité et d’authenticité, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009;

6. Demande à l’État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial d’ici le 1er février 2009 un rapport à jour sur l’état de conservation du bien et la mise en œuvre des mesures ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009;

7. Décide de maintenir Abou Mena (Égypte) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

Année du rapport : 2008
Égypte
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Culturel
Critères : (iv)
Liste en péril (dates) : 2001-présent
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 32COM (2008)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top