Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Petra

Jordanie
Facteurs affectant le bien en 1998*
  • Activités de gestion
  • Développement commercial
  • Déchets solides
  • Habitat
  • Infrastructures de transport de surface
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Vastes infrastructures et/ou installations touristiques / de loisirs
  • Autres menaces :

    Conservation des antiquités

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • impact des nouveaux hôtels en cours de construction à proximité du site du patrimoine mondial de Pétra
  • insuffisance ou l'inexistence des systèmes d'évacuation des eaux usées
  • développement incontrôlé des villages à proximité du site
  • prolifération des commerces
  • conservation insuffisante des antiquités
  • projets de construction ou d'élargissement de route conduisant au site
  • autres atteintes à l'intégrité du site
  • importantes inondations en 1996 (problème résolu) 
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1998
Demandes approuvées : 2 (de 1987-1995)
Montant total approuvé : 79 500 dollars E.U.
1995 Flash flood control at Petra (Approuvé)   29 500 dollars E.U.
1987 Contribution towards research work on weathering and ... (Approuvé)   50 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1998**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1998

Une mission de trois spécialistes, envoyée par le Centre en décembre 1997 afin d'étudier l'état de conservation de sites du patrimoine mondial en Syrie, Jordanie et Liban, a visité le site de Pétra et jugé que la situation s'était améliorée, en particulier grâce à la création d'un groupe de coordination sur le site, le "Petra Region Planning Council" (PRC) suite à la recommandation faite par la mission UNESCO de 1994. Le PRC est un organisme indépendant consacré à la gestion de la région de Pétra et qui rend compte au ministère du Tourisme et des Antiquités. Le PRC a quatre objectifs principaux :

  • création d'un environnement attirant et adapté au cadre de Pétra ;
  • mise en place d'un développement fonctionnel et rentable pour la région, y compris une infrastructure et une protection de l'environnement ;
  • développement et gestion de formes durables de tourisme dans la région de Pétra ;
  • gestion et protection du site archéologique de Pétra.

La mission a jugé efficace le travail du PRC mais elle a également noté que les conseils techniques sur le terrain – mise en œuvre de la Convention et autres textes internationaux, problèmes spécifiques tels qu'inondations subites, effondrements de la falaise rocheuse, etc. – faisaient défaut depuis le départ d'Amman de l'expert associé italien.

Action requise
Après avoir pris note du rapport du Secrétariat, le Bureau se félicite vivement de l'effort des autorités jordaniennes de donner suite à la recommandation faite par l'UNESCO en 1994. Le Bureau prie toutefois l'UNESCO de muter un spécialiste au Bureau de l'UNESCO à Amman pour assurer une coopération technique sur le patrimoine culturel, surtout pour Pétra.
Décisions adoptées par le Comité en 1998
22 BUR V.B.47
Pétra (Jordanie)

Suite aux informations fournies par le Secrétariat, le Bureau a félicité vivement les autorités jordaniennes de la suite donnée à la recommandation faite par l'UNESCO en 1994. Le Bureau a aussi remercié l'UNESCO du prochain transfert d’un spécialiste au Bureau de l'UNESCO à Amman pour assurer une coopération technique sur le patrimoine culturel, surtout pour Pétra.

Année du rapport : 1998
Jordanie
Date d'inscription : 1985
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)(iv)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 22COM (1998)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top