Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Petra

Jordanie
Facteurs affectant le bien en 2000*
  • Activités de gestion
  • Développement commercial
  • Déchets solides
  • Habitat
  • Infrastructures de transport de surface
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Vastes infrastructures et/ou installations touristiques / de loisirs
  • Autres menaces :

    Conservation des antiquités

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • impact des nouveaux hôtels en cours de construction à proximité du site du patrimoine mondial de Pétra
  • insuffisance ou l'inexistence des systèmes d'évacuation des eaux usées
  • développement incontrôlé des villages à proximité du site
  • prolifération des commerces
  • conservation insuffisante des antiquités
  • projets de construction ou d'élargissement de route conduisant au site
  • autres atteintes à l'intégrité du site
  • importantes inondations en 1996 (problème résolu) 
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2000
Demandes approuvées : 2 (de 1987-1995)
Montant total approuvé : 79 500 dollars E.U.
1995 Flash flood control at Petra (Approuvé)   29 500 dollars E.U.
1987 Contribution towards research work on weathering and ... (Approuvé)   50 000 dollars E.U.
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2000

Nouvelles informations : A la demande des autorités jordaniennes, le Directeur adjoint du Centre a entrepris une mission en Jordanie pour étudier les perspectives de coopération future. Il fera rapport sur l'état de conservation du site de Petra lors de la session du Bureau.

Action requise
Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations qui seront disponibles lors de sa session et prendre les décisions appropriées à cet égard.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2000

A la demande du Comité du patrimoine mondial, l’ICOMOS a organisé une mission concernant la gestion touristique du site, l’aménagement physique et économique des environs, notamment la possibilité d’intégrer la réserve de Dana dans ce travail, et un examen détaillé de l’état de conservation de Pétra. L’ICOMOS rendra compte des conclusions de sa mission lors de la session du Bureau.

Décisions adoptées par le Comité en 2000
24 BUR IV.B.68
Pétra (Jordanie)

Le Directeur adjoint a fait rapport de sa mission en Jordanie au début du mois de mai et notamment de son séjour à Pétra où il a travaillé avec les représentants de la Direction des Antiquités et le « Petra Regional Planning Council ». Il a aussi rendu visite au Président du Petra National Trust qui a financé les activités de nettoyage et de mise en valeur du « Siq ». Il a présenté au Bureau d’une manière succincte la situation du site archéologique et les problèmes de l’environnement du site dont l’explosion urbaine dans Wadi Musa et les disputes avec les habitants de la zone. Il a aussi informé le Bureau du succès de la délocalisation des hôtels depuis Wadi Musa jusqu’à Taybé, situé à bonne distance du site.

Le délégué du Maroc a insisté sur l’importance du problème humain à Pétra et a suggéré que soit recherchée une synergie avec la réserve de la biosphère de Dana, située à proximité de Pétra. La déléguée de la Grèce a, quant à elle, suggéré que le Comité ICOMOS sur le tourisme culturel soit associé aux travaux du Secrétariat sur Pétra. Des travaux de rénovation sur le site pourraient être partiellement financés par des revenus provenant du tourisme. Le Bureau a félicité les autorités et les parties concernées pour les travaux de protection et de mise en valeur déjà entrepris. Il a demandé au Secrétariat d’accéder à la demande du « Petra Regional Planning Council » d’envoyer une mission pour la gestion touristique du site et l’aménagement physique et économique de ses abords, y inclus la possibilité d’intégrer dans ce travail la réserve de Dana. Le Bureau a également demandé à l’ICOMOS d’envoyer dans la même mission un spécialiste pour rendre compte de l’état de conservation et de présentation du site archéologique. Enfin, le Bureau a demandé que lui soit soumis à sa vingt-cinquième session, en 2001, un rapport détaillé sur Pétra.

24 COM VIII.iii.35-43
Rapports sur l’état de conservation de biens culturels dont le Comité a pris note

VIII.35 Brasilia (Brésil)

Site de l'Homme de Pékin à Zhoukoudian (Chine)

Palais du Potala, Lhasa (Chine)

VIII.36 Le Caire islamique (Egypte)

VIII.37 Trèves, monuments romains, cathédrale et église Notre-Dame (Allemagne)

Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne)

Weimar classique (Allemagne)

Parc national de l'Hortobagy (Hongrie)

VIII.38 Ensemble monumental de Khajuraho (Inde)

Temple du soleil à Konarak (Inde)

Petra (Jordanie)

Luang Prabang (République démocratique populaire lao)

Byblos (Liban)

Ksar Aït Ben Haddou (Maroc)

VIII.39 Ile de Mozambique (Mozambique)

Lumbini, lieu de naissance du Bouddha (Népal)

Fortifications de la côte caraïbe du Panama : Portobelo-San Lorenzo (Panama)

Site archéologique de Chavin (Pérou)

VIII.40 Rizières en terrasses des cordillères des Philippines (Philippines)

VIII.41 Eglises baroques des Philippines (Philippines)

VIII.42 Paysage culturel de Sintra ( Portugal)

VIII.43 Istanbul (Turquie)

Ensemble de monuments de Huê (Viet Nam)

Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations qui seront fournies à l’occasion de sa session et prendre ensuite la décision qui s’impose.

Année du rapport : 2000
Jordanie
Date d'inscription : 1985
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)(iv)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top