Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Baie d'Ha-Long

Viet Nam
Facteurs affectant le bien en 2003*
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Infrastructures de transport de surface
  • Infrastructures de transport maritime
  • Pêche/collecte de ressources aquatiques
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Développement économique rapide

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Développement économique rapide, en particulier dans le secteur du tourisme, des transports (y compris maritimes)
  • Coordination des donateurs
  • Suivi et instauration de normes environnementales adaptées à une zone marine protégée d’importance internationale
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2003
Demandes approuvées : 4 (de 1996-2000)
Montant total approuvé : 67 615 dollars E.U.
2000 Workshop for Strengthening the Capacity of Ha Long Bay ... (Approuvé)   14 508 dollars E.U.
1998 Geomorphology Study of the Ha Long Bay World Heritage ... (Approuvé)   8 857 dollars E.U.
1997 Support to the Management Department of Ha Long Bay, ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1996 Management Planning for Sustainable Tourism at Ha Long ... (Approuvé)   24 250 dollars E.U.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

Le personnel de l’UNESCO qui a participé à la réunion organisée du 20 au 22 janvier 2003 pour faire la synthèse des Rapports périodiques sur l’état de conservation des sites naturels et mixtes du patrimoine mondial produits dans le cadre du Suivi périodique de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial en Asie et dans le Pacifique, s’est rendu sur le site et s’est entretenu de son état de conservation avec les autorités vietnamiennes, ainsi qu’avec des responsables d’organisations internationales comme la Banque mondiale et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) à Hanoi (Vietnam). Le personnel du Centre a fait part de ses conclusions à l’UICN.

Le rythme de mise en œuvre des projets d’aménagement continue de dépasser de loin celui du plan de gestion environnementale, bien que le personnel du Centre ait appris le lancement de plusieurs projets recommandés par le plan de gestion environnementale. La gestion des grottes ouvertes au public s’est considérablement améliorée. Le projet de création d’un écomusée suit son cours ; la province de Quang Ninh et le gouvernement semblent prêts à consacrer environ 9 millions de dollars à la réalisation de ce projet, tout en espérant recueillir auprès de donateurs les 9 autres millions de dollars manquants. NORAD a accepté de financer un des volets du projet. Ces efforts sont louables et méritent d’être encouragés. Mais il faut aussi demander aux autorités nationales et à celles de la province de Quang Ninh de considérer comme prioritaire le financement de la mise en œuvre totale du plan de gestion environnementale élaboré conjointement par le gouvernement vietnamien et l’Agence japonaise JICA.

Lors de sa visite sur le site de la baie d’Ha-Long, le personnel de l’UNESCO a constaté une augmentation, par rapport à la visite précédente effectuée en 2000, du nombre de bateaux permanents dans les limites nord et nord-ouest de la baie. La possibilité que certaines personnes résidant sur ces bateaux pratiquent l’élevage des crevettes est également un motif d’inquiétude. L’UICN s’est dite préoccupée par l’intensification de l’élevage des crevettes à proximité de la zone classée patrimoine mondial. L’UICN pense que si cette activité (à l’intérieur et à l’extérieur du site) n’est pas surveillée de près, elle pourrait provoquer rapidement l’épuisement des stocks de poisson et de fruits de mer.

La mission a constaté que les études scientifiques menées sur l’île de Cat Ba avec le soutien de Fauna and Flora International (FFI) dans le but d’étendre à cette île le site du patrimoine mondial actuellement composé de la baie d’Ha-Long, étaient en bonne voie. Une proposition d’inscription révisée incluant Cat Ba et justifiant l’inscription du nouveau site en tant que bien naturel en vertu du critère (iv) devrait être adressée au Centre d’ici le 1er février 2004.

Les observations du Centre concernant l’état de conservation du site ont été transmises à l’Etat partie. En réponse, l’Etat partie a adressé dans une lettre du 8 avril 2003 un programme de gestion environnementale pour la baie d’Ha-Long, site du patrimoine mondial naturel, à l’horizon 2010. Ces informations ont été transmises à l’UICN pour examen. 

Décisions adoptées par le Comité en 2003
27 COM 7B.13
Baie d’Ha-Long (Viet Nam)

Le Comité du patrimoine mondial [9],

1. Félicite l'État partie pour la poursuite de ses efforts dans divers domaines de la gestion des sites, en particulier la gestion des visiteurs dans les grottes et celle du site du patrimoine mondial ;

2. Note avec satisfaction les informations fournies par l'État partie sur le programme de gestion environnementale du site d'Ha-Long dans son courrier du 8 avril 2003 ;

3. Demande à l'UICN et au Centre du patrimoine mondial d'étudier les informations reçues et de coopérer avec l'État partie pour trouver les moyens d'accélérer la mise en œuvre du plan de gestion environnementale élaboré conjointement par le gouvernement vietnamien et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ;

4. Prie l'État partie de fournir un rapport décrivant:

(a) l'évolution du nombre de personnes vivant sur des bateaux à l'intérieur de la zone classée sur la Liste du patrimoine mondial,

(b) l'ampleur des activités d'élevage de crevettes à proximité de la zone classée patrimoine mondial,

(c) les impacts potentiels de (a) et (b) sur l'intégrité du site du patrimoine mondial au Centre du patrimoine mondial d'ici le 1er février 2004, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l'état de conservation du bien à sa 28e session, en 2004.

[9] Décision adoptée sans discussion

Projet de décision : 27 COM 7 (b) 13

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Félicite l’Etat partie pour la poursuite de ses efforts dans divers domaines de la gestion des sites, en particulier la gestion des visiteurs dans les grottes et celle du site du patrimoine mondial ;

2. Note avec satisfaction les informations fournies par l’Etat partie sur le programme de gestion environnementale du site d’Ha-Long dans son courrier du 8 avril 2003 ;

3. Demande à l’UICN et au Centre d’étudier les informations reçues et de coopérer avec l’Etat partie pour trouver les moyens d’accélérer la mise en œuvre du Plan de gestion environnementale élaboré conjointement par le gouvernement vietnamien et l’Agence japonaise JICA ;

4. Prie l’Etat partie de lui fournir d’ici le 1er février 2004 un rapport décrivant (a) l’évolution du nombre de personnes vivant sur des bateaux à l’intérieur de la zone classée patrimoine mondial ; (b) l’ampleur des activités d’élevage de crevettes à l’intérieur et à proximité de la zone classée patrimoine mondial ; et (c) les impacts potentiels de (a) et (b) sur l’intégrité du site du patrimoine mondial, pour examen à sa 28e session. 

Année du rapport : 2003
Viet Nam
Date d'inscription : 1994
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 27COM (2003)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top