Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Baie d'Ha-Long

Viet Nam
Facteurs affectant le bien en 1996*
  • Infrastructures de transport maritime
  • Vastes infrastructures et/ou installations touristiques / de loisirs
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Nouveau port devant être construit dans la baie
  • Licence pour un vaste hôtel flottant sur le site 
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1996
Demandes approuvées : 1 (de 1996-1996)
Montant total approuvé : 24 250 dollars E.U.
1996 Management Planning for Sustainable Tourism at Ha Long ... (Approuvé)   24 250 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1996**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1996

A sa dix-neuvième session, le Comité a noté les menaces potentielles pour le site, y compris la construction d'un nouveau port et la concession d'une licence pour un grand hôtel flottant. La lettre envoyée par le Centre du patrimoine mondial à ce sujet n'a reçu aucune réponse.

Action requise

Le Bureau a renouvelé la demande faite par le Comité du patrimoine mondial pour obtenir des informations sur les menaces potentielles et les mesures prises pour les réduire.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

Le Comité, à sa dix-neuvième session, a pris note des menaces potentielles pour l'intégrité du site dues au projet d'aménagement d'un nouveau port et à la possibilité d'accorder une licence pour l'établissement dans le site d'un vaste hôtel flottant. De plus, le Comité a appris que des organismes d'aide japonais avaient apporté un soutien financier au projet pour un montant de 100 millions de dollars E.U. Le Comité, tout en notant que le Japon étudiait encore le projet et avait l'intention d'entreprendre une évaluation de ses impacts écologiques, a rappelé l'article 6.3 de la Convention qui engage les Etats parties "à ne prendre délibérément aucune mesure susceptible d'endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel... situé sur le territoire d'autres Etats parties à cette Convention."

L'Agence internationale de coopération japonaise (JICA), par son fax du 27 septembre 1996, a informé le Centre qu'en réponse à une demande soumise par le Viet Nam, elle prévoyait de rédiger un programme d'aménagement de l'environnement pour la baie d'Ha-Long et qu'une équipe d'étude devait se rendre au Viet Nam entre le 16 octobre et le 15 novembre 1996.

Le Centre, en coopération avec le bureau local de l'UCN à Hanoi, contactera la JICA pour apprendre les résultats de son étude qui doit être terminée pour le 15 novembre 1996, et présentera des informations à jour sur l'état de conservation de la baie d'Ha-Long à la session du Comité à Mérida, Mexique.

Le Bureau est invité à formuler des recommandations pour la conservation de la Baie d'Ha-Long qui seraient mises en œuvre en 1997, à partir des nouvelles informations qui doivent être soumises par le Centre et l'UICN au moment de sa session à Mérida, Mexique.

Décisions adoptées par le Comité en 1996
20 BUR IV.7
Baie d'Ha-Long (Viet Nam)

Le Bureau a renouvelé la demande formulée par le Comité du patrimoine mondial pour obtenir des informations sur les menaces potentielles pour le site ainsi que sur les mesures prises pour les réduire.

20 EXT.BUR V.A.2.2
Examen des demandes d'assistance internationale-Patrimoine naturel-Demandes approuvées par le Bureau-Formation-Viet Nam

PATRIMOINE NATUREL


A. Demandes concernant le patrimoine naturel d'un montant compris entre 20.000 dollars EU et 30.000 dollars EU approuvées par le Bureau (budget 1996)


A.2 FORMATION

A.2.2 Planification de gestion pour un tourisme durable sur le site du patrimoine mondial de la baie d'Ha-Long (Viet Nam) - (24.250 $EU demandés)


Le Bureau a reconnu la nécessité de former le personnel responsable de la gestion du site dans le domaine du tourisme.

Toutefois, le Bureau a suggéré d'organiser la formation pour l'élaboration d'un plan stratégique pour la gestion de la Baie d'Ha Long qui puisse inclure le développement touristique durable.

Le Bureau a approuvé un montant de 24.250 $EU comme contribution à l'organisation d'une telle réunion de planification stratégique pour le site du patrimoine mondial de la Baie d'Ha Long.

20 EXT.BUR V.C.1.1
Examen des demandes d'assistance internationale-Patrimoine naturel-Demandes non recommandées par le Bureau-Coopération technique-Viet Nam

PATRIMOINE NATUREL

C. Demandes concernant le patrimoine naturel d'un montant supérieur à 30.000 $EU dont le Bureau ne recommande pas l'approbation par le Comité (budget 1997)

C.1 COOPERATION TECHNIQUE

C.1.1 Coopération technique pour le renforcement de la gestion et de la protection du site du patrimoine mondial de la Baie d'Ha-Long (Viet Nam) (64.310 $EU demandés)

Le Bureau n'a pas recommandé cette demande au Comité et rappelé qu'il avait déjà approuvé une demande pour un séminaire au site de la Baie d'Ha-Long.

Le Bureau a suggéré que ce séminaire étudie les besoin en équipement et qu'il fasse des recommandations spécifiques qui pourraient être transmises aux agences donatrices, y compris l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) qui est impliquée dans plusieurs activités pour la Baie d'Ha-Long.

20 COM VII.D.41
SOC noté par le Comité : Baie d'Ha-Long (Viet Nam)

VII.41 Baie d'Ha-Long (Viet Nam)

Le Bureau a rappelé à sa vingtième session extraordinaire que le Comité, à sa dix-neuvième session, avait pris note des menaces potentielles pour l'intégrité du site dues au projet d'aménagement d'un nouveau port et à la possibilité d'accorder une licence pour l'établissement dans le site d'un vaste hôtel flottant. De plus, le Comité avait appris à sa 19e session, que des organismes d'aide japonais avaient apporté un soutien financier au projet pour un montant de 100 millions de dollars E.U. et a noté que le Japon étudiait encore le projet. Le Comité a rappelé l'article 6.3 de la Convention qui engage les États parties "à ne prendre délibérément aucune mesure susceptible d'endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel situé sur le territoire d'autres États parties à cette Convention."

Le Bureau a pris note du fait que l'Agence internationale de coopération japonaise (JICA) prévoyait de rédiger un projet de programme d'aménagement de l'environnement pour la baie d'Ha-Long. De plus, la Délégation du Japon a informé le Bureau que la JICA avait terminé son "Etude de formulation de projet" ("project Formulation Study") qui était conçu dans le but de clarifier le contenu et les antécédents de la demande de la part des autorités vietnamiennes et de réunir d'autres informations pertinentes.

Le Bureau a demandé au Centre de contacter les autorités japonaises ainsi que les autorités vietnamiennes afin d'obtenir des informations complémentaires sur les impacts environnementaux sur le site.

Année du rapport : 1996
Viet Nam
Date d'inscription : 1994
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top