Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Angkor

Cambodge
Facteurs affectant le bien en 2001*
  • Activités illégales
  • Cadre juridique
  • Ressources humaines
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Problèmes urgents de conservation

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Législation de protection inadéquate ;
  • Agence nationale de protection sans personnel adéquat ;
  • Limites permanentes établies et définition des zones tampons significatives ;
  • Nécessité d'établir lasurveillance et la coordination de l'effort international de conservation.
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2001
Demandes approuvées : 4 (de 1992-1998)
Montant total approuvé : 113 595 dollars E.U.
1998 Hydrological and topographical studies for the Moats of ... (Approuvé)   28 595 dollars E.U.
1994 Consolidation of the Pre Rupt monument in Angkor (Approuvé)   50 000 dollars E.U.
1993 Financial contribution for the installation of an alarm ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1992 Mission to prepare a Tentative List and a nomination ... (Approuvé)   15 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2001**

septembre 1997: mission d’un expert-juriste

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2001

Questions essentielles :

Trafic illicite sur le site. Suivi médiocre des travaux entrepris sur le porche d’entrée du monument central et l’effondrement partiel des douves occidentales du Temple d’Angkor Vat. D’autre part, un plan de développement du tourisme sur le site et un projet d’infrastructure devraient être établi, notamment en ce qui concerne le transfert de l’aéroport de Siem Reap/Angkor.

Nouvelles informations

La session plénière du Comité international de Coordination pour la sauvegarde et le développement du site historique d’Angkor (CIC), dont l’UNESCO assure le Secrétariat, s’est réunie le 6 juillet 2001. Le CIC a examiné l'ensemble des dossiers préparés par le Secrétariat permanent en consultation avec ses deux co-présidents et le nouveau Président-directeur général de l’autorité “ APSARA ”.

 

I – Principales informations et décisions du CIC

1.  Réorganisation administrative de l'APSARA

Le nouveau Président-directeur général, S. Exc. M. Bun Narith, a présenté la nouvelle équipe dirigeante. Elle se compose de cinq Directeurs généraux adjoints, respectivement chargés des domaines suivants  :

1.  Archéologie et monuments

2.  Urbanisme et construction

3.  Tourisme

4.  Développement économique de la région d'Angkor

5.  Administration générale

 

S. Exc. M. Vann Molyvann a été nommé Conseiller de Sa Majesté le Roi du Cambodge pour Angkor.

 

2.   Appel à la Communauté internationale pour le développement de la région d'Angkor

A l'occasion du 10ème anniversaire de l'appel de Sa Majesté le Roi du Cambodge pour la sauvegarde d'Angkor (mai 1991), S.Exc. M. Sok An, Ministre d'Etat, a lancé un appel à la Communauté internationale pour que la décennie 2002-2012 soit celle du développement d'Angkor. Dans cet esprit, il a été décidé :

-  d'organiser une table ronde d'experts à Angkor, en 2002, à l'occasion du 10ème anniversaire de l'inscription d'Angkor sur la Liste du patrimoine mondial ;

-  d'organiser une deuxième conférence intergouvernementale en 2003, qui pourrait se tenir à Paris, à l’occasion du 10ème anniversaire de la Conférence intergouvernementale de Tokyo, d’octobre 1993.

 

3.   Présentation des conclusions du séminaire sur le tourisme culturel

Sur la base du rapport soumis par l'UNESCO, "Culture, tourisme et développement", et des contributions des experts réunis lors du "Séminaire national sur le tourisme culturel à Angkor et au Cambodge", qui a été organisé par l'UNESCO en coopération avec les autorités cambodgiennes les 2 et 3 juillet 2001 à Siem Reap et Phnom Penh, il est proposé d'élaborer et de mettre en œuvre un schéma directeur du développement du tourisme culturel à Angkor qui permette de lutter contre la pauvreté, d'assurer une croissance économique forte, tout en préservant la qualité de la vie.

 

II – Développement des infrastructures touristiques

La Commission Ad hoc d’experts, créée par l’UNESCO à la demande des autorités cambodgiennes pour suivre le projet de création d’un nouvel aéroport à Siem Reap/Angkor, a rendu son avis technique sur la sélection du site du nouvel aéroport en août 2001. En attendant la construction de cet équipement, le Gouvernement Royal a décidé, au mois de septembre 2001, de renforcer les infrastructures de l'aéroport actuel et confié cette activité à un opérateur privé.

 

III – Suivi de l'assistance d'urgence pour les douves d'Angkor Vat

La Société I.Ge. S. a été sélectionnée comme opérateur pour le chantier de restauration des gradins effondrés de la douve ouest du temple d'Angkor Vat, pour lequel une requête d'assistance d'urgence avait été demandée auprès du Fonds du patrimoine mondial. L'Autorité APSARA a décidé d'apporter un financement complémentaire de 10.000 dollars EU à cette opération.

La prochaine session du CIC (session technique) se déroulera les 19 et 20 décembre 2001 à Siem Reap. Elle sera précédée par le sixième symposium international sur le Bayon organisé par l’Equipe gouvernementale du Japon pour la Sauvegarde d’Angkor en étroite coopération avec l’APSARA et l’UNESCO (17 et 18 décembre 2001 à Siem Reap). Au cours de ces réunions, le groupe ad hoc d’experts de l’UNESCO se réunira. 

Décisions adoptées par le Comité en 2001
25 COM VIII.62-63
Angkor (Cambodge)

VIII.62 Le Comité a étudié le rapport sur l'état de conservation d'Angkor, ainsi que les informations complémentaires fournies concernant l'avancement réalisé par les autorités nationales et l'aide apportée par l'UNESCO et des bailleurs de fonds appropriés pour mettre en oeuvre les plans de conservation et de gestion de l'autorité de l'APSARA.

VIII.63 Le Comité, après avoir examiné le rapport sur l'état de conservation du site, a félicité le Gouvernement royal du Cambodge pour les efforts notables déployés à l'occasion de la réorganisation de l'autorité de l'APSARA. Dans la perspective d'une mise en oeuvre prochaine du plan directeur du développement du tourisme culturel à Angkor, il a invité l'APSARA à renforcer ses capacités en matière de gestion des demandes d'investissements privés, notamment au sein du parc archéologique, et à s'entourer de toute l'expertise nationale et internationale requise. Prenant note des progrès constants faits par le Comité international de coordination pour la sauvegarde et l'aménagement du site historique d'Angkor (CIC), et pour marquer le dixième anniversaire de l'inscription du site, le Comité a demandé qu'un rapport comportant des détails techniques sur toutes les activités menées ces dix dernières années soit mis à la disposition du Comité pour information. Enfin, le Comité a décidé de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le Comité pourrait souhaiter adopter le texte suivant :

« Le Comité, après avoir examiné le rapport sur l’état de conservation du site, félicite le Gouvernement royal du Cambodge pour les efforts significatifs déployés à l'occasion de la réorganisation de l'Autorité APSARA. Dans la perspective d’une mise en œuvre prochaine du schéma directeur du développement du tourisme culturel à Angkor, il invite l'APSARA à renforcer ses capacités en matière de gestion des demandes d'investissements privés, notamment au sein du parc archéologique, et à s’entourer de toute l’expertise, nationale et internationale, requise. Le Comité décide de retenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril ».

Année du rapport : 2001
Cambodge
Date d'inscription : 1992
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(ii)(iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 1992-2004
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 25COM (2001)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top