Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Fort de Bahla

Oman
Facteurs affectant le bien en 2008*
  • Activités de gestion
  • Cadre juridique
  • Développement commercial
  • Habitat
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Détérioration des structures en terre du fort

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Détérioration des structures en terre du fort;

b) Absence de techniques de conservation appropriées;

c) Pression urbaine liée au projet de nouveau marché près du fort et propositions de développement urbain de la zone;

d) Absence de plan de gestion et de législation adéquate. 

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2008

Montant total accordé au bien: 25.000 dollars EU (financement privé)

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2008
Demandes approuvées : 2 (de 1988-1988)
Montant total approuvé : 57 000 dollars E.U.
1988 Financial contribution to works and training for the ... (Approuvé)   50 000 dollars E.U.
1988 Mission to evaluate the threats to the integrity of ... (Approuvé)   7 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2008**

2001, 2002 et 2003: Missions d'experts du Centre du patrimoine mondial

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Lors de sa 31e session (Christchurch, 2007), le Comité du patrimoine mondial a passé en revue l'état d'avancement des travaux de restauration du bien et a rappelé à l'Etat partie que ces travaux devaient respecter les normes internationales en matière de conservation, notamment dans le cas de la réhabilitation de l’ancien souq.

En ce qui concerne la gestion, un projet de plan de gestion a été élaboré en 2003 et a été soumis de nouveau en 2005 mais sans prendre en compte les commentaires de l'organisation consultative et du Centre du patrimoine mondial. Le Comité du patrimoine mondial demande instamment à l'Etat partie de finaliser et d'adopter un plan de gestion qui prendra en compte ces commentaires et de mettre en place les cadres légaux et administratifs nécessaires à la protection du bien.

Au moment de la préparation de ce document, le rapport de l'Etat partie, demandé par le Comité du patrimoine mondial n'a toujours pas été reçu et aucune information complémentaire n'est disponible.

Décisions adoptées par le Comité en 2008
32 COM 7B.62
Fort de Bahla (Oman) (C 433)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 30 COM 7B.56 et 31 COM 7B.67, adoptées respectivement lors de ses 30e (Vilnius, 2006) et 31e sessions (Christchurch, 2007),

3. Regrette que l'État partie n'ait pas remis le rapport demandé par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 31e session (Christchurch, 2007), sans lequel il n'est pas possible d'évaluer l'avancement des activités dans le bien ;

4. Prie instamment l'État partie d'achever et d'adopter, si ce n'est déjà fait, le plan de gestion, prenant en compte les recommandations du Centre du patrimoine mondial et de l'ICOMOS, et de créer le cadre légal et administratif nécessaire à sa mise en oeuvre ;

5. Demande à l'État partie de remettre en trois exemplaires, en plus d'une version électronique, au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, le plan de gestion adopté, ainsi qu'un rapport détaillé sur les progrès accomplis dans sa mise en oeuvre, la structure légale et administrative, ainsi que le projet du souq, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009.

Projet de décision : 32 COM 7B.62

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 30 COM 7B.56 et 31 COM 7B.67, adoptées respectivement lors de ses 30e (Vilnius, 2006) et 31e sessions (Christchurch, 2007),

3. Regrette que l'Etat partie n'ait pas remis le rapport demandé par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 31e session (Christchurch, 2007), et note qu’il est impossible d’évaluer rapport les progrès accomplis dans le cadre des activités du bien sans ce rapport ;

4. Prie instamment l'Etat partie d’achever et d'adopter, si ce n'est déjà fait, le plan de gestion, prenant en compte les recommandations du Centre du patrimoine mondial et de l'ICOMOS, et de créer le cadre légal et administratif nécessaire à sa mise en œuvre ;

5. Demande à l'Etat partie de remettre en trois exemplaires, en plus d’une version électronique, au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2009, le plan de gestion adopté, un rapport détaillé sur les progrès accomplis dans sa mise en œuvre, la structure légale et administrative, ainsi que le projet du souq, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009.

 

Année du rapport : 2008
Oman
Date d'inscription : 1987
Catégorie : Culturel
Critères : (iv)
Liste en péril (dates) : 1988-2004
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 32COM (2008)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top