Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem

Palestine
Facteurs affectant le bien en 2015*
  • Activités de gestion
  • Eau (pluie/nappe phréatique)
  • Habitat
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Dégradation du complexe architectural de l’église de la Nativité

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Dégradation du complexe architectural de l’église de la Nativité
  • Pression du développement
  • Pression du tourisme
Mesures correctives pour le bien

Rédigées; proposées pour adoption dans le projet de décision ci-après 

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives
Rédigé; proposé pour adoption dans le projet de décision ci-après
Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2015

Montant total accordé : 723 000 dollars EU de l’Italie (Plan d’action d’urgence 1997-1998 ; Plan de conservation et de gestion 2006-2010).

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2015
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2015**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2015

Le 25 février 2015, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation, qui est disponible à https://whc.unesco.org/fr/list/356/documents. L’État partie a également présenté en novembre 2014 des rapports d’avancement sur la restauration de l’église de la Nativité.

  • La première phase de restauration de l’église de la Nativité a démarré en septembre 2013. Grâce à l’acquisition de fonds supplémentaires, de nouvelles phases d’intervention ont été ajoutées sur le narthex et sa porte en bois côté Est, ainsi que sur les fresques, le plâtre et les façades extérieures. L’achèvement de l’ensemble du projet est maintenant prévu d’ici décembre 2016. Les réparations des fermes de toit et des plats de couverture sont terminées et le revêtement de plomb de la toiture a été remplacé. De « vieux » bois d’œuvre provenant d’Italie ont été utilisés pour remplacer les structures du toit défectueuses. Des détails sont fournis sur les analyses qui ont été menées, y compris la dendrochronologie et la datation au radiocarbone des pièces de bois de la toiture.
  • Un plan de conservation est joint en annexe. Il comprend une liste des chartes pertinentes, les principes généraux de conservation et les phases préliminaires, comme la caractérisation, l’analyse structurelle et les documents à produire. C’est plus une approche générique de la conservation qu’un plan de conservation propre à l’église de la Nativité.
  • Un état de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR) et des mesures correctives sont soumis, en accord avec l’État partie, à l’approbation du Comité du patrimoine mondial.
  • Les lignes directrices d’un plan de gestion ont été convenues. Une unité de gestion a été mise en place en décembre 2014 ; sa première tâche consiste à achever le plan de gestion.
  • Afin de contrôler le développement dans la zone tampon, des dispositions réglementaires pour le centre historique de Bethléem et les édifices traditionnels ont été adoptées en septembre 2014. Un manuel pour la réhabilitation de la ville historique est aussi en préparation. De nouvelles règlementations seront appliquées sur une ceinture de 70 mètres au-delà de la zone tampon pour assurer des corridors visuels dans le champ plus vaste du bien.
  • Un plan de gestion de marketing est envisagé pour la route de pèlerinage. Des travaux sont également entrepris afin d’empêcher la circulation le long de la route de pèlerinage et restaurer ses façades et son pavage.
  • Un tunnel est envisagé sous la place de la Crèche afin d’offrir un itinéraire de remplacement aux véhicules qui traversent la place. Une fois que les études de conception auront été réalisées, elles seront soumises pour examen avec les évaluations d’impact. À l’heure actuelle il n’y a pas de financement dégagé pour ce projet.
Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2015

Des progrès considérables ont été faits dans la restauration de la toiture et ce chantier est maintenant pratiquement terminé.

Bien qu’un plan de conservation ait été présenté, il s’agit plus d’une approche générique de la conservation que d’un document justifiant des interventions spécifiques dans le cadre des travaux de restauration de l’église de la Nativité. Il est maintenant trop tard pour produire un tel document, car les décisions principales ont été prises en matière de restauration et les travaux ont commencé. On ne voit pas très bien comment les enquêtes très détaillées et les analyses qui ont été menées ont servi de base pour décider d’interventions spécifiques. Bien que de vastes enquêtes sur la charpente aient révélé la présence de structures qui remontent au XIVe siècle, il ne ressort pas clairement des documents fournis quels sont les éléments de la charpente qui ont été conservés ou réparés, ni les endroits où de “vieux” bois importés d’Italie ont été insérés. Étant donné l’extrême rareté de l’église de la Nativité et l’importance particulière de son toit, un niveau de spécification plus précis aurait dû être présenté, sur la base d’un résumé et d’un bilan des connaissances existantes, afin d’avoir clairement une justification et une documentation sur la manière dont chacune des fermes et des pannes ont été conservées. Une telle approche aurait permis de comprendre précisément la date à laquelle remonte chaque pièce de la charpente et l’authenticité de l’ensemble de la toiture. Il est proposé qu’un dossier soit désormais obligatoirement fourni à titre rétrospectif.

Il conviendrait donc de noter que, si une extension du projet comportant de nouvelles interventions sur les fresques, les façades et le narthex est envisagée, elle doit être précédée de la préparation d’un plan de conservation détaillé, sur la base d’analyses et d’études appropriées, qui est soumis pour examen.

Un DSOCR et des mesures correctives ont été convenus entre l’État partie et les Organisations consultatives, et il est proposé de les recommander pour approbation. Le danger pour le bien n’a pas été défini dans la décision du Comité au moment de l’inscription ni dans la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle (VUE) acceptée par le Comité en 2012, et doit ainsi être déduit d’après le dossier de proposition d’inscription et l’évaluation de l’ICOMOS. Il est proposé de définir le danger comme l’absence de réparation et de conservation de la structure du toit de l’église de la Nativité et la menace que l’infiltration d’eau fait peser sur la charpente, la couverture et la surface des murs intérieurs.

Les nouveaux règlements instaurés pour le centre historique de Bethléem et ceux proposés pour l’ensemble de la ville sont tout à fait souhaitables, de même que l’idée de réduire le trafic de la Route de pèlerinage. Le projet éventuel de tunnel sous la Place de la Crèche est préoccupant et nécessite véritablement d’être soumis pour examen au niveau conceptuel le plus précoce.

Décisions adoptées par le Comité en 2015
39 COM 7A.28
Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine) (C 1433)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/7A.Add,
  2. Rappelant la décision 38 COM 7A.5, adoptée à sa 38e session (Doha, 2014),
  3. Note que des progrès considérables ont été faits pour la conservation du toit de l’église de la Nativité;
  4. Note également avec inquiétude qu’aucune stratégie de conservation spécifique n’a été définie pour justifier une intervention précise sur la charpente, basée sur une analyse et un examen de toutes les informations recueillies dans les études et les recherches effectuées, avant d’entreprendre les travaux, comme envisagé dans les mesures correctives;
  5. Demande à l’État partie de préparer rétrospectivement une documentation sur chacune des pièces de la charpente qui montre les récentes interventions par rapport à la preuve de l’âge et des matériaux, afin de saisir l’authenticité de ce qui est en place aujourd’hui et la chronologie des éléments de la toiture;
  6. Demande également à l’État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, un plan complet de conservation des fresques, des façades et du narthex au cas où des travaux seraient envisagés dans ce domaine ;
  7. Adopte l’État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR) et les mesures correctives qui suivent :
    1. État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril:

      Conservation et réparation de la structure du toit de l’église de la Nativité terminées

    2. Mesures correctives:
      1. Réaliser une étude exhaustive des pièces de bois historiques et du plomb qui revêt la toiture, en identifiant l’âge et la valeur historique de ses diverses composantes.
      2. Établir un plan de conservation qui synthétise les conclusions de l’enquête d’investigation détaillée en une déclaration claire de l’importance des divers éléments du toit dans le cadre d’une philosophie globale de la conservation appliquée au projet de restauration du toit.
      3. Préparer une spécification détaillée du projet pour les réparations du toit permettant de connaître parfaitement quels éléments du toit seront maintenus, ceux qui seront réparés et ceux qui seront remplacés.
      4. Entreprendre le projet de réparation du toit, y compris la stabilisation des voûtes du narthex, et documenter ses interventions.
    3. Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives :

    [à soumettre] 

  8. Fait appel à la communauté internationale pour soutenir l’État partie dans la mise en oeuvre des mesures correctives ci-dessus ;
  9. Prie instamment l’État partie de poursuivre la mise en œuvre des mesures correctives et de soumettre un calendrier pour leur mise en œuvre complète d’ici le 1er février 2016 pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 40e session en 2016;
  10. Se félicite de l’introduction d’une réglementation pour le centre historique de Bethléem et du développement de son application proposé à l’ensemble de la ville ;
  11. Prend note en outre de l’objectif de libérer la Route de pèlerinage de la circulation au moyen d’itinéraires de déviation, de parcs de stationnement et éventuellement d’un tunnel sous la Place de la Crèche, et prie aussi instamment l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, des propositions de concept du tunnel dans les meilleurs délais et avant d’en avoir finalisé ou approuvé les plans ;
  12. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2016, un rapport actualisé, incluant un résumé analytique d’une page, sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 40e session en 2016 ;
  13. Décide de maintenir le Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.
39 COM 8C.2
Mise à jour de la Liste du patrimoine mondial en péril

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-15/39.COM/7A et WHC-15/39.COM/7A.Add),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :
  • Afghanistan, Minaret et vestiges archéologiques de Djam (décision 39 COM 7A.38)
  • Afghanistan, Paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan (décision 39 COM 7A.39)
  • Belize, Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize (décision 39 COM 7A.18)
  • Bolivie (État plurinational de), Ville de Potosi (décision 39 COM 7A.44)
  • Chili, Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura (décision 39 COM 7A.45)
  • Côte d'Ivoire, Parc national de la Comoé (décision 39 COM 7A.2)
  • Côte d'Ivoire / Guinée, Réserve naturelle intégrale du mont Nimba (décision 39 COM 7A.3)
  • Égypte, Abou Mena (décision 39 COM 7A.24)
  • États-Unis d'Amérique, Parc national des Everglades (décision 39 COM 7A.17)
  • Éthiopie, Parc national du Simien (décision 39 COM 7A.10)
  • Géorgie, Cathédrale de Bagrati et monastère de Ghélati (décision 39 COM 7A.40)
  • Géorgie, Monuments historiques de Mtskheta (décision 39 COM 7A.41)
  • Honduras, Réserve de la Biosphère Río Plátano (décision 39 COM 7A.20)
  • Îles Salomon, Rennell Est (décision 39 COM 7A.16)
  • Indonésie, Patrimoine des forêts tropicales ombrophiles de Sumatra (décision 39 COM 7A.15)
  • Iraq, Assour (Qal'at Cherqat) (décision 39 COM 7A.2)
  • Iraq, Ville archéologique de Samarra (décision 39 COM 7A.25)
  • Vieille ville de Jérusalem et ses remparts (site proposé par la Jordanie) (décision 39 COM 7A.27)
  • Madagascar, Forêts humides de l’Atsinanana (décision 39 COM 7A.11)
  • Mali, Tombouctou (décision 39 COM 7A.21)
  • Mali, Tombeau des Askia (décision 39 COM 7A.22)
  • Niger, Réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (décision 39 COM 7A.12)
  • Palestine, Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (décision 39 COM 7A.28)
  • Palestine, Palestine : pays d’olives et de vignes – Paysage culturel du sud de Jérusalem, Battir (décision 39 COM 7A.29)
  • Panama, Fortifications de la côte caraïbe du Panama : Portobelo – San Lorenzo (décision 39 COM 7A.46)
  • Pérou, Zone archéologique de Chan Chan (décision 39 COM 7A.47)
  • République arabe syrienne, Ancienne ville de Damas (décision 39 COM 7A.30)
  • République arabe syrienne, Ancienne ville de Bosra (décision 39 COM 7A.31)
  • République arabe syrienne, Site de Palmyre (décision 39 COM 7A.32)
  • République arabe syrienne, Ancienne ville d'Alep (décision 39 COM 7A.33)
  • République arabe syrienne, Crac des Chevaliers et Qal’at Salah El-Din (décision 39 COM 7A.34)
  • République arabe syrienne, Villages antiques du Nord de la Syrie (décision 39 COM 7A.35)
  • République centrafricaine, Parc national du Manovo-Gounda St Floris (décision 39 COM 7A.1)
  • République démocratique du Congo, Parc national des Virunga (décision 39 COM 7A.4)
  • République démocratique du Congo, Parc national de Kahuzi-Biega (décision 39 COM 7A.5)
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Garamba (décision 39 COM 7A.6)
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Salonga (décision 39 COM 7A.7)
  • République démocratique du Congo, Réserve de faune à okapis (décision 39 COM 7A.8)
  • République-Unie de Tanzanie, Réserve de gibier de Selous (décision 39 COM 7A.95)
  • Sénégal, Parc national du Niokolo-Koba (décision 39 COM 7A.13)
  • Serbie, Monuments médiévaux au Kosovo (décision 39 COM 7A.42)
  • Ouganda, Tombes des rois du Buganda à Kasubi (décision 39 COM 7A.23)
  • Royaume-Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord, Liverpool – Port marchand (décision 39 COM 7A.43)
  • Venezuela, Coro et son port (décision 39 COM 7A.48)
  • Yémen, Ville historique de Zabid (décision 39 COM 7A.37)
Projet de décision : 39 COM 7A.28

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/7A.Add,
  2. Rappelant la décision 38 COM 7A.5, adoptée à sa 38e session (Doha, 2014),
  3. Note que des progrès considérables ont été faits pour la conservation du toit de l’église de la Nativité;
  4. Note également avec inquiétude qu’aucune stratégie de conservation spécifique n’a été définie pour justifier une intervention précise sur la charpente, basée sur une analyse et un examen de toutes les informations recueillies dans les études et les recherches effectuées, avant d’entreprendre les travaux, comme envisagé dans les mesures correctives;
  5. Demande à l’État partie de préparer rétrospectivement une documentation sur chacune des pièces de la charpente qui montre les récentes interventions par rapport à la preuve de l’âge et des matériaux, afin de saisir l’authenticité de ce qui est en place aujourd’hui et la chronologie des éléments de la toiture;
  6. Demande également à l’État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, un plan complet de conservation des fresques, des façades et du narthex au cas où des travaux seraient envisagés dans ce domaine ;
  7. Adopte l’État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR) et les mesures correctives qui suivent :
    1. État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril:
      Conservation et réparation de la structure du toit de l’église de la Nativité terminées
    2. Mesures correctives:
      1. Réaliser une étude exhaustive des pièces de bois historiques et du plomb qui revêt la toiture, en identifiant l’âge et la valeur historique de ses diverses composantes.
      2. Établir un plan de conservation qui synthétise les conclusions de l’enquête d’investigation détaillée en une déclaration claire de l’importance des divers éléments du toit dans le cadre d’une philosophie globale de la conservation appliquée au projet de restauration du toit.
      3. Préparer une spécification détaillée du projet pour les réparations du toit permettant de connaître parfaitement quels éléments du toit seront maintenus, ceux qui seront réparés et ceux qui seront remplacés.
      4. Entreprendre le projet de réparation du toit, y compris la stabilisation des voûtes du narthex, et documenter ses interventions.
    3. Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives :  [à soumettre] 
  8. Fait appel à la communauté internationale pour soutenir l’Etat partie dans la mise en oeuvre des mesures correctives ci-dessus ;
  9. Prie instamment l’État partie de poursuivre la mise en œuvre des mesures correctives et de soumettre un calendrier pour leur mise en œuvre complète d’ici le 1er février 2016 pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 40e session en 2016;
  10. Se félicite de l’introduction d’une réglementation pour le centre historique de Bethléem et du développement de son application proposé à l’ensemble de la ville ;
  11. Prend note en outre de l’objectif de libérer la Route de pèlerinage de la circulation au moyen d’itinéraires de déviation, de parcs de stationnement et éventuellement d’un tunnel sous la Place de la Crèche, et prie aussi instamment l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, des propositions de concept du tunnel dans les meilleurs délais et avant d’en avoir finalisé ou approuvé les plans ;
  12. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2016, un rapport actualisé, incluant un résumé analytique d’une page, sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 40e session en 2016 ;
  13. Décide de maintenir le Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.
Année du rapport : 2015
Palestine
Date d'inscription : 2012
Catégorie : Culturel
Critères : (iv)(vi)
Liste en péril (dates) : 2012-2019
Documents examinés par le Comité
Rapport de lʼÉtat partie sur lʼétat de conservation
Rapport (2015) .pdf
arrow_circle_right 39COM (2015)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top