Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Ensemble monumental de Hampi

Inde
Facteurs affectant le bien en 2007*
  • Cadre juridique
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Infrastructures de transport de surface
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Menaces générales :

a) Construction d’infrastructure à proximité de monuments classés ;

b) Absence de mécanisme de gestion ;

c) Absence de réglementations en matière de construction et d'occupation des sols ;

d) Pressions dues au développement touristique.

Menaces spécifiques :

e) Construction de ponts implantés de manière inappropriée.

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2007

Montant total accordé au bien : financement dans le cadre de la Convention France-UNESCO pour les missions d'experts français (2003, 2005 et 2006) pour un montant de 14 000 euros.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2007
Demandes approuvées : 2 (de 2001-2003)
Montant total approuvé : 92 370 dollars E.U.
2003 Emergency assistance to elaborate a management plan for ... (Approuvé)   75 000 dollars E.U.
2001 Study trip of Indian site management authorities of ... (Approuvé)   17 370 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2007**

Première mission de suivi réactif ICOMOS-Centre du patrimoine mondial en 2000 ; mission d’évaluation technique spécialisée en 2001 ; missions consultatives du Centre du patrimoine mondial et d’experts en 2003 et 2004 ; mission consultative ICOMOS-Centre du patrimoine mondial en août 2005. Mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS en janvier 2007.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

L'État partie a présenté un rapport au Centre du patrimoine mondial le 27 janvier 2007 sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des points de la décision prise par le Comité du patrimoine mondial à sa 30e session (Vilnius, 2006) pour Hampi.

a) Finaliser, adopter officiellement et mettre en œuvre le plan de gestion intégrée (PGI) :

Le rapport indique que le PGI en est au stade final de réalisation. Afin de garantir une mise en œuvre appropriée, il est harmonisé au schéma directeur que la Direction de l'urbanisme de l'État de Karnataka finalise actuellement. Un sous-comité a été formé pour prendre en compte les besoins immédiats de la population locale tandis que le schéma directeur est finalisé.

b) Doter l'organisme de gestion du bien du patrimoine mondial de Hampi de ressources humaines et financières suffisantes :

Le rapport de l'État partie indique d'une part que l'unité technique de l'organisme de gestion du bien du patrimoine mondial de Hampi (HWHAMA) ne se compose actuellement que d'un architecte spécialisé en conservation, d'un archéologue et d'un géomètre et d'autre part que l'État de Karnataka recherche des fonds pour doter l'organisme en personnel supplémentaire, aux fins des activités identifiées sur une base annuelle.

c) Réhabiliter le chantier de construction abandonné du centre commercial/centre d'interprétation et rétablir l'utilisation antérieure des sols :

Le rapport de l'État partie indique que le terrain de gravier adjacent sera temporairement utilisé pour le stationnement des véhicules lourds jusqu'à ce qu'un plan écologique complet pour la circulation des visiteurs soit achevé et qu'une autre aire de stationnement derrière le centre d'accueil et d'interprétation du ministère des Travaux Publics du complexe de Mayur Bhuvaneshwari soit créée. Il propose également que la plate-forme restante soit utilisée pour des événements culturels.

d) Instituer et adopter officiellement une réglementation des constructions urbaines, ainsi qu'un schéma directeur basé sur le patrimoine et e) exercer un contrôle strict des constructions illégales au sein de la zone centrale :

Un groupe de travail a été constitué pour surveiller les constructions non autorisées. Le groupe de travail a pour mission de s'assurer que les contrevenants sont immédiatement sanctionnés et qu'aucune autre activité illégale n'est poursuivie. De plus, une base de données photographique pour le village de Hampi a été constituée et un arpentage précis de l'île de Virupapuragudda a été effectué par l'administration fiscale, afin de limiter l'empiètement. La démolition partielle des établissements commerciaux illégaux à Hampi a été entreprise et un plan a été lancé pour intensifier la sécurité sur le site. Le schéma directeur définitif sera finalisé au terme des études de base clés nécessaires.

f) Adopter officiellement une réglementation de circulation routière interdisant la circulation des véhicules lourds sur la zone du patrimoine mondial et soumettre cette réglementation au Centre du patrimoine mondial :

Le rapport de l'État partie indique également que la population locale a été avertie de la rédaction d'un projet de réglementation de circulation routière visant à limiter la circulation des véhicules lourds ; les commentaires de la population locale sont désormais attendus.

g) Revoir et adapter la conception architecturale et les dimensions du pont d'Anegundi :

L'État de Karnataka a formulé une proposition basée sur les orientations du HWHAMA, ayant pour objectif le respect de l'intégrité visuelle du bien, qui inclus de réduire la largeur de la chaussée du pont, en s'assurant que les matériaux se fondent dans l'environnement et en conservant l'actuelle barricade permanente.

h) Régler comme il convient la question de la déclaration de valeur qui fera l'objet d'un amendement au PGI finalisé d'ici le 1er février 2008 :

L'État partie note que des amendements à la déclaration de valeur sont envisagés, et que pour soutenir ce travail, les ressources culturelles sous la protection du Département d'archéologie de l'État de Karnataka, situées au sein du bien du patrimoine mondial de Hampi, ont été cartographiées et que des archives se rapportant au site sont constituées.

Le rapport de l'État partie inclut également des informations pertinentes sur les activités complémentaires de conservation, de planification et de gestion sur le site, par ex. travaux de conservation matérielle, élaboration d'activités et documents destinés aux touristes, cartographie SIG, cartographie architecturale du bazar de Virupaksha, préparation de rapports de conservation pour 56 monuments, renforcement du processus de consultation des parties prenantes, et améliorations de la gestion et interprétation du site.

Comme demandé par le Comité du patrimoine mondial, une mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS a eu lieu en janvier 2007.

Le rapport de la mission examine les demandes faites par le Comité du patrimoine mondial à sa 30e session (Vilnius, 2006) et les informations présentées par l'État partie. Dans sa conclusion, le rapport félicite l'État partie pour les progrès accomplis en direction de la gestion des menaces du site et précise qu'une gestion appropriée pour ce site complexe est en cours et qu'un processus dynamique a commencé. Des progrès remarquables ont été réalisés et des progrès tout aussi remarquables vont vraisemblablement se matérialiser dans les mois à venir. Au vu de l'importance majeure de Hampi comme exemple typique de site du patrimoine complexe à la gestion délicate, il peut également être improductif de brusquer certaines activités à ce stade. De fait, la plus grande priorité devrait être donnée à la mise en œuvre des éléments les plus importants du système de gestion qui a très minutieusement été défini dans le PGI .

Les recommandations les plus importantes de la mission sont les suivantes :

(i) Accélérer la finalisation du plan de gestion intégrée et l'harmoniser au schéma directeur ;

(ii) Consolider le soutien et l'autorité du HWHAMA pour garantir une gestion efficace du site et mettre en application le contrôle des constructions illégales ;

(iii) Supprimer tous les éléments construits restant du centre commercial/ d'interprétation abandonné, en rétablissant l'utilisation antérieure des sols, tout en autorisant le stationnement temporaire jusqu'à l'achèvement du centre d'information des visiteurs proposé à Kamlapuram ;

(iv) Accélérer l'élaboration et adopter officiellement une réglementation des constructions urbaines et une réglementation de l'occupation des sols, incluant l'achèvement d'éléments manquants au sein du schéma directeur, avec une vision générale pour le site, une stratégie touristique, une politique de transport et infrastructure, une étude socio-économique des villages principaux et une étude environnementale ;

(v) Accélérer l'élaboration d'un plan de gestion de la circulation totalement cohérent en liaison avec les dispositions de mise en œuvre du PGI et créé sur la base de données quantitatives correctement documentées, dans le cadre d'une étude sur le tourisme et les transports ;

(vi) Accélérer l'élaboration et adopter une politique touristique efficace ;

(vii) Préparer une solution à long terme pour le Pont d'Anegundi ;

(viii) Formuler une déclaration de valeur comme amendement au PGI finalisé ;

(ix) Proposer la révision des limites du bien du patrimoine mondial sur la base du PGI et du schéma directeur finalisés, pour soumission au Comité du patrimoine mondial.

L'ICOMOS et le Centre du patrimoine mondial invitent l'État partie à mettre en œuvre les recommandations de la mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS.

Dans le cadre du projet d'inventaire rétrospectif ayant pour but de définir les limites des sites du patrimoine mondial, le Centre du patrimoine mondial a demandé à l'État partie indien les informations suivantes : confirmation des limites du site de Hampi, soumission d'une carte topographique ou cadastrale révisée indiquant les limites complètes du site et de sa zone tampon, et superficie en hectares du site et de sa zone tampon. Ces informations n'ont pas, pour l'heure, été communiquées.

Décisions adoptées par le Comité en 2007
31 COM 7B.81
Ensemble de monuments de Hampi (Inde)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.        Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B.Add,

2.        Rappelant la décision 30 COM 7A.24, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3.        Note avec satisfaction les progrès remarquables accomplis par l'État partie pour renforcer la gestion du bien du patrimoine mondial de Hampi et coordonner son plan de gestion intégrée novateur au schéma directeur élaboré pour le bien ;

4.        Demande à l'État partie de mettre en œuvre l'ensemble des recommandations du rapport de la mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de janvier 2007, notamment en ce qui concerne la finalisation et mise en œuvre du Plan de gestion intégrée (PGI), et le rôle, l'autorité et le renforcement nécessaire en ressources humaines et financières de l'organisme de gestion du bien du patrimoine mondial de Hampi ;

5.        Demande également à l'État partie, comme spécifié par le Comité du patrimoine mondial à sa 30e session (Vilnius, 2006), de régler comme il se doit la question de la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle comme amendement au PGI finalisé et de faire part des progrès accomplis au Comité avant le 1er février 2008 ;

6.        Demande en outre à l'État partie de présenter des informations au Centre du patrimoine mondial sur les limites et la superficie du site du patrimoine mondial de Hampi, comme demandé par le Centre du patrimoine mondial dans le cadre du projet d'inventaire rétrospectif en 2006 ;

7.        Demande enfin à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2008 un rapport d'avancement sur la mise en œuvre des actions susmentionnées pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008. 

Projet de décision : 31 COM 7B.81

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 30 COM 7A.24, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Note avec satisfaction les progrès remarquables accomplis par l'État partie pour renforcer la gestion du bien du patrimoine mondial de Hampi et coordonner son plan de gestion intégrée novateur au schéma directeur élaboré pour le bien ;

4. Demande à l'État partie de mettre en œuvre l'ensemble des recommandations du rapport de la mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de janvier 2007, notamment en ce qui concerne la finalisation et mise en œuvre du plan de gestion intégrée, et le rôle, l'autorité et le renforcement nécessaire en ressources humaines et financières de l'organisme de gestion du bien du patrimoine mondial de Hampi ;

5. Demande également à l'État partie, comme spécifié par le Comité du patrimoine mondial à sa 30e session (Vilnius, 2006), de régler comme il se doit la question de la Déclaration de valeur comme amendement au PGI finalisé et de faire part des progrès accomplis au Comité d'ici le 1er février 2008 ;

6. Demande en outre à l'État partie de présenter des informations au Centre du patrimoine mondial sur les limites et la superficie du site du patrimoine mondial de Hampi, comme demandé par le Centre du patrimoine mondial dans le cadre du projet d'inventaire rétrospectif en 2006 ;

7. Demande enfin à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial d'ici le 1er février 2008 un rapport d'avancement sur la mise en œuvre des actions susmentionnées pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008. 

Année du rapport : 2007
Inde
Date d'inscription : 1986
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 1999-2006
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 31COM (2007)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top