Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Ensemble monumental de Hampi

Inde
Facteurs affectant le bien en 2019*
  • Développement commercial
  • Effets liés à l’utilisation des Infrastructures de transport
  • Exploitation hydraulique
  • Habitat
  • Infrastructures de transport de surface
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Absence d’un plan de gestion opérationnelle du site (problème résolu) 
  • Débris d'un pont effondré (problème résolu)
  • Effets liés à l’utilisation des infrastructures de transport (Absence de réglementation limitant la circulation des poids lourds) 
  • Infrastructures de transport de surface (Projet de construction de deux ponts suspendus à l’intérieur du bien ; Projet de construction pour l’élargissement de la route près de l’ancien réservoir Kamalapur ; Projet de dérivation pour dévier le trafic de poids lourds du bien) 
  • Développement commercial (Travaux de démolition dans le bazar de Hampi, près du temple de Virupaksha)
  • Exploitation hydraulique (Irrigation pour l’agriculture intensive consommatrice d’eau)
  • Habitat
Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2019

Montant total accordé : financement de missions d’experts dans le cadre de la Convention France-UNESCO (2003, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2011) pour un montant total de 25 000 euros

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2019
Demandes approuvées : 2 (de 2001-2003)
Montant total approuvé : 92 370 dollars E.U.
2003 Emergency assistance to elaborate a management plan for ... (Approuvé)   75 000 dollars E.U.
2001 Study trip of Indian site management authorities of ... (Approuvé)   17 370 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2019**

2000 : mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; 2001 : mission d’expertise pour évaluation technique ; 2003 et 2004 : missions de conseil du Centre du patrimoine mondial et d’experts ; août 2005 : mission de conseil conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; février 2006 : mission de conseil conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; janvier 2007 : mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; mars 2009 : mission technique sur le bien du Bureau de l’UNESCO à New Delhi

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2019

L’État partie n’a pas soumis en 2018 le rapport sur l’état de conservation qui était demandé par le Comité dans sa décision 41 COM 7B.90(Cracovie, 2017). La demande du Comité concernait en particulier l’élargissement de la route dans la zone du réservoir de Kamalapur, activité qui pourrait avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien.

Sur la base d’informations reçues d’un tiers, le Centre du patrimoine mondial a envoyé une lettre à l’État partie le 11 février 2019, demandant des informations sur un cas présumé de vandalisme au sein du bien. Le 29 mars 2019, l’État partie a adressé une réponse, disponible à l’adresse suivante : http://whc.unesco.org/fr/list/241/documents. Cette réponse comprend une brève déclaration sur l’état de conservation du bien.

L’acte de vandalisme signalé sur les médias sociaux consistait à abattre un pilier d’un mandapa dans le temple de Vishnu, qui fait partie du bien du patrimoine mondial. L’État partie a indiqué que des responsables de l’Archaeological Survey of India (ASI) ont rapidement déposé plainte contre x auprès de la police locale et que, suite à une inspection de la structure vandalisée, l’enquête policière a permis d’arrêter trois suspects en une semaine. Un jugement a ordonné que le pilier abattu soit rétabli dans sa position initiale en présence des agents compétents de l’ASI, ce qui a été fait. Le personnel responsable de l’ASI (mini-circonscription de Hampi, sous-circonscription de Kamalapur) a assuré par écrit au Centre du patrimoine mondial que de tels incidents ne se reproduiraient plus.

De plus, l’État partie a fait état d’une collaboration entre l’autorité de gestion de la zone du patrimoine mondial de Hampi et l’ASI depuis 2016 pour rédiger et mettre en œuvre le plan de gestion intégrée du bien et pour rédiger le plan directeur de l’ensemble du site de Hampi (29 villages, dont 4 sont situés dans les limites du bien du patrimoine mondial). En conséquence, l’ASI n’est désormais responsable que de 57 des sites du bien et fait office d’agence de coordination sur les questions de développement, tandis que le Département d’État d’Archéologie est responsable de 1 600 sites s’étendant sur 41,8 km2.

L’État partie a fourni un rapport sur les principaux travaux de conservation entrepris pendant les exercices financiers 2017-2019 (annexe 7) et décrit les améliorations apportées aux équipements publics et la modernisation des équipements touristiques dans l’ensemble du bien (annexe 8).

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2019

Les avancées effectuées par l’État partie telles qu’identifiées dans la lettre de réponse susmentionnée sont accueillies favorablement, en particulier en ce qui concerne l’enquête immédiate et l’ordonnance du tribunal visant à mettre en œuvre des mesures correctives s’agissant de l’acte de vandalisme au temple de Vishnu.

La collaboration entre l’autorité de gestion de la zone du patrimoine mondial de Hampi et l’ASI sur le plan de gestion intégrée du bien et le plan directeur de l’ensemble du site de Hampi a clarifié les périmètres de responsabilité et est également accueillie favorablement.

Toutefois, l’État partie n’a fourni aucune information sur la question de l’élargissement de la route dans la zone du réservoir de Kamalapur. Cette question reste donc une source de préoccupation car le Comité a estimé qu’elle pourrait avoir un impact négatif sur la Valeur universelle exceptionnelle du bien dans sa décision 41 COM 7B.90. Il est donc recommandé que le Comité demande à l’État partie de fournir d’urgence des informations à cet égard, pour examen par les Organisations consultatives, conformément au paragraphe 172 des Orientations.

Décisions adoptées par le Comité en 2019
43 COM 7B.61
Ensemble monumental de Hampi (Inde) (C 241bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/19/43.COM/7B.Add,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7B.90 adoptée à sa 41session (Cracovie, 2017),
  3. Regrette que l’État partie n’ait pas soumis de rapport sur l’état de conservation du bien, comme demandé par le Comité dans sa décision susmentionnée, mais note la soumission d’informations sur l’état de conservation du bien en réponse à une demande de vérification d’informations provenant de tiers envoyée par le Centre du patrimoine mondial dans le cadre du paragraphe 174 des Orientations;
  4. Note également les informations faisant état de vandalisme au temple de Vishnu, situé au sein du bien du patrimoine mondial, accueille favorablement l’action immédiate de l’État partie et prend note de l’ordonnance du tribunal concernant les mesures correctives prises pour contrer ces actes de vandalisme ;
  5. Accueille également favorablement la collaboration entre l’Autorité de gestion de la zone du patrimoine mondial de Hampi et l’Archaeological Survey of India (ASI) pour élaborer et mettre en œuvre le plan de gestion intégrée du bien du patrimoine mondial de Hampi et pour élaborer le Plan directeur de l’ensemble du site de Hampi ;
  6. Regrette également que, malgré sa demande précédente, l’État partie n’ait pas encore fourni d’informations sur le projet d’élargissement de route près du réservoir de Kamalapur, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien, et réitère sa demande que l’État partie fournisse d’urgence des informations détaillées concernant ce projet au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, avant de prendre toute décision qui serait difficilement réversible, conformément au paragraphe 172 des Orientations;
  7. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2020, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives.
Projet de décision : 43 COM 7B.61

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/19/43.COM/7B.Add,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7B.90 adoptée à sa 41esession (Cracovie, 2017),
  3. Regrette que l’État partie n’ait pas soumis de rapport sur l’état de conservation du bien, comme demandé par le Comité dans sa décision susmentionnée, mais note la soumission d’informations sur l’état de conservation du bien en réponse à une demande de vérification d’informations provenant de tiers envoyée par le Centre du patrimoine mondial dans le cadre du paragraphe 174 des Orientations;
  4. Note également les informations faisant état de vandalisme au temple de Vishnu, situé au sein du bien du patrimoine mondial, accueille favorablement l’action immédiate de l’État partie et prend note de l’ordonnance du tribunal concernant les mesures correctives prises pour contrer ces actes de vandalisme ;
  5. Accueille également favorablement la collaboration entre l’Autorité de gestion de la zone du patrimoine mondial de Hampi et l’Archaeological Survey of India (ASI) pour élaborer et mettre en œuvre le plan de gestion intégrée du bien du patrimoine mondial de Hampi et pour élaborer le Plan directeur de l’ensemble du site de Hampi ;
  6. Regrette également que, malgré sa demande précédente, l’État partie n’ait pas encore fourni d’informations sur le projet d’élargissement de route près du réservoir de Kamalapur, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien, et réitère sa demande que l’État partie fournisse d’urgence des informations détaillées concernant ce projet au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, avant de prendre toute décision qui serait difficilement réversible, conformément au paragraphe 172 des Orientations;
  7. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2020, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives.
Année du rapport : 2019
Inde
Date d'inscription : 1986
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 1999-2006
Documents examinés par le Comité
Rapport de lʼÉtat partie sur lʼétat de conservation
Rapport (2019) .pdf
arrow_circle_right 43COM (2019)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top