Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Ensemble monumental de Hampi

Inde
Facteurs affectant le bien en 2017*
  • Développement commercial
  • Effets liés à l’utilisation des Infrastructures de transport
  • Exploitation hydraulique
  • Habitat
  • Infrastructures de transport de surface
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Absence d’un plan de gestion opérationnelle du site (problème résolu) 
  • Débris d'un pont effondré (problème résolu)
  • Effets liés à l’utilisation des infrastructures de transport (Absence de réglementation limitant la circulation des poids lourds) 
  • Infrastructures de transport de surface (Projet de construction de deux ponts suspendus à l’intérieur du bien ; Projet de construction pour l’élargissement de la route près de l’ancien réservoir Kamalapur ; Projet de dérivation pour dévier le trafic de poids lourds du bien) 
  • Développement commercial (Travaux de démolition dans le bazar de Hampi, près du temple de Virupaksha)
  • Exploitation hydraulique (Irrigation pour l’agriculture intensive consommatrice d’eau)
  • Habitat
Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2017

Montant total accordé : financement de missions d’experts dans le cadre de la Convention France-UNESCO (2003, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2011) pour un montant total de 25 000 euros. 

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2017
Demandes approuvées : 2 (de 2001-2003)
Montant total approuvé : 92 370 dollars E.U.
2003 Emergency assistance to elaborate a management plan for ... (Approuvé)   75 000 dollars E.U.
2001 Study trip of Indian site management authorities of ... (Approuvé)   17 370 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2017**

2000 : mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; 2001 : mission d’expertise pour évaluation technique ; 2003 et 2004 : missions de conseil du Centre du patrimoine mondial et d’experts ; août 2005 : mission de conseil conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; février 2006 : mission de conseil conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; janvier 2007 : mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; mars 2009 : mission technique sur le bien du Bureau de l’UNESCO à New Delhi

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2017

Le 12 décembre 2016, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation qui est disponible sur https://whc.unesco.org/fr/list/241/documents. Le rapport présente les progrès accomplis dans la résolution d’un certain nombre de problèmes de conservation soulevés par le Comité lors de ses précédentes sessions :

  • Le rapport décrit les progrès accomplis, depuis janvier 2016, dans la mise en œuvre des plans d’action du Plan de gestion intégrée (PGI) du bien et de sa zone tampon. Le rapport précise également que les différents services gouvernementaux concernés ont lancé la procédure de mise à jour, dans des délais précis, des plans sectoriels (qui sous-tendent le PGI) ;
  • Un plan de gestion détaillé a été élaboré pour la Réserve de conservation des loutres de la Tungabhadrâ et le Sanctuaire des ours de Daroji. Ces plans visent à réglementer toute forme d’aménagement intrusif ou tout projet d’infrastructure de grande envergure susceptible d’avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) de ces aires écosensibles. Le rapport précise également que le Gouvernement de l'état du Karnakata a désigné la Réserve de conservation des loutres de la Tungabhadrâ (située en partie sur le territoire du bien et de sa zone tampon) «d’importante aire écologique» ;
  • Du matériel visuel a été fourni pour la Stratégie de conservation du bazar de Virupaksha, conformément au PGI susmentionné, ainsi qu’un plan concis pour la conservation du bazar en 2012-2015, mais aussi une carte localisant les puits de sondage dans le bazar ;
  • S’agissant du projet de rocade, destinée à dévier l’importante circulation routière du territoire du bien, l’État partie précise que le projet actuel est conforme, entre autres, aux restrictions imposées par la Loi de protection des forêts (Forest Protection Act) de 1972, et qu’il est situé en périphérie de la zone tampon. Une représentation visuelle précise du plan de circulation a été soumise ;
  • Les travaux de conservation, majeurs et mineurs, entrepris entre 2010 et 2016 ont été présentés de façon très détaillée, et, pour chaque monument, une série complète de cartes a été remise. Celles-ci montrent les progrès réalisés dans la conservation de plusieurs monuments, y compris le secteur du bazar de Virupaksha, le temple de Pushkarani et des monuments situés dans la zone tampon ;
  • Sécurité : afin de protéger le patrimoine culturel d’actes de vandalisme, une force de protection de Hampi a été créée, elle effectue des patrouilles sur le territoire du bien et de sa zone tampon.

Le 12 septembre 2016, le Centre du patrimoine mondial a adressé un courrier à la Délégation permanente de l’Inde auprès de l’UNESCO à propos de l’élargissement d’une route dans la zone du réservoir de Kamalapur, une initiative qui est susceptible d’avoir un impact négatif sur la VUE du bien. À l’heure de la rédaction du présent rapport, l’État partie n’a fourni ni information, ni commentaire sur ce sujet.

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2017

Les progrès accomplis par l’État partie, tels que décrits dans le rapport sur l’état de conservation susmentionné, sont accueillis avec satisfaction, en particulier s’agissant de la mise en œuvre du Plan de gestion intégrée et de ses plans d’action, de l’engagement à mettre à jour les plans sectoriels, de la protection renforcée du bien par la désignation d’aires d’importance écologique, du plan de conservation du bazar de Virupaksha, et du plan de circulation et de la rocade destinée à dévier la circulation du territoire du bien. Il est également pris note de l’engagement de l’État partie à protéger le bien et sa zone tampon en établissant une patrouille spéciale.

Toutefois, l’élargissement d’une route dans le secteur du réservoir de Kamalapur demeure une source de préoccupation car cette initiative est susceptible d’avoir un impact négatif sur le VUE du bien. Il est donc recommandé au Comité du patrimoine mondial de prier instamment l’État partie de soumettre des informations détaillées sur ce sujet, pour examen par les Organisations consultatives, conformément au paragraphe 172 des Orientations, avant que toute décision difficilement réversible ne soit prise.

Décisions adoptées par le Comité en 2017
41 COM 7B.90
Ensemble monumental de Hampi (Inde) (C 241bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/17/41.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 39 COM 7B.64, adoptée à sa 39e session (Bonn, 2015),
  3. Accueille avec satisfaction les progrès accomplis par l’État partie, particulièrement la mise en œuvre des plans d’action du Plan de gestion intégrée (PGI), la protection renforcée dans des zones nouvellement désignées « zones d’importance écologique », le plan de conservation pour le bazar de Virupaksha, le plan de circulation et la rocade destinée à dévier la circulation du territoire du bien ;
  4. Prend note de l’engagement de l'État partie à mettre à jour les plans sectoriels qui sous-tendent le PGI, et demande à l’État partie de soumettre un calendrier de mise en œuvre de ce travail ;
  5. Prend acte des progrès réalisés dans la conservation d’un certain nombre de monuments dont le secteur du bazar de Virupaksha, le sanctuaire d’Hanuman, le temple de Pushkarani et les monuments situés dans la zone tampon ;
  6. Prend note avec préoccupation des informations reçues sur les projets d’élargissement d’une route près du secteur du réservoir de Kamalapur susceptibles d’avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, et prie instamment l’État partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, de communiquer des informations sur ce projet au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, avant que toute décision difficilement réversible ne soit prise ;
  7. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2018, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés.
Projet de décision : 41 COM 7B.90

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/17/41.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 39 COM 7B.64, adoptée à sa 39e session (Bonn, 2015),
  3. Accueille avec satisfaction les progrès accomplis par l’État partie, particulièrement la mise en œuvre des plans d’action du Plan de gestion intégrée (PGI), la protection renforcée dans des zones nouvellement désignées « zones d’importance écologique », le plan de conservation pour le bazar de Virupaksha, le plan de circulation et la rocade destinée à dévier la circulation du territoire du bien ;
  4. Prend note de l’engagement de l'État partie à mettre à jour les plans sectoriels qui sous-tendent le PGI, et demande à l’État partie de soumettre un calendrier de mise en œuvre de ce travail ;
  5. Prend acte des progrès réalisés dans la conservation d’un certain nombre de monuments dont le secteur du bazar de Virupaksha, le sanctuaire d’Hanuman, le temple de Pushkarani et les monuments situés dans la zone tampon ;
  6. Prend note avec préoccupation des informations reçues sur les projets d’élargissement d’une route près du secteur du réservoir de Kamalapur susceptibles d’avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, et prie instamment l’État partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, de communiquer des informations sur ce projet au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, avant que toute décision difficilement réversible ne soit prise ;
  7. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2018, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés.
Année du rapport : 2017
Inde
Date d'inscription : 1986
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 1999-2006
Documents examinés par le Comité
Rapport de lʼÉtat partie sur lʼétat de conservation
Rapport (2016) .pdf
arrow_circle_right 41COM (2017)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top