English Français

















Gouvernement de la Flandre

(Royaume de Belgique)

Dans le cadre de l’accord de fonds-en-dépôt avec l'UNESCO, le Gouvernement de la Flandre (Royaume de Belgique) soutient des activités du Centre du patrimoine mondial en vue d'améliorer la gestion et la représentativité des sites naturels du patrimoine mondial, en particulier des sites marins et africains.

Le gouvernement flamand a une longue tradition dans le domaine de la cartographie et des sciences de la mer. Son histoire remonte au XVIe siècle et inclut notamment le géographe Gerardus Mercator, dont la projection cartographique était si avancée qu’elle est encore utilisée aujourd'hui pour la navigation maritime. Ainsi, le fonds-en-dépôt a soutenu le Programme marin du patrimoine mondial dans plusieurs domaines, et a notamment permis de :

    • Développer un modèle pour évaluer l’efficacité de la gestion des sites marins du patrimoine mondial ;
    • Elaborer des orientations pratiques visant à garantir une approche davantage axée sur les écosystèmes pour la gestion des sites marins du patrimoine mondial ;
    • Définir un aperçu régional des zones de valeur universelle exceptionnelle potentielle dans l'océan Indien, en mettant l'accent sur les zones situées sous juridiction des pays d’Afrique ;
    • Consolider les acquis pour le développement d’un Programme marin du patrimoine mondial fort, solide et durable de 2010 à 2020 ;
    • Faciliter une étape décisive ayant conduit au retrait du Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize (Belize) de la Liste du patrimoine mondial en péril en 2017 ;
    • Renforcer le partage des meilleures pratiques et la reproduction des expériences réussies du site du patrimoine mondial sud-africain du Parc de la zone humide d’iSimangaliso vers d'autres sites marins du patrimoine mondial.

Le fonds-en-dépôt soutient également:

  • L'engagement des communautés autochtones et locales dans la conservation et la gouvernance du site du patrimoine mondial du Delta de l'Okavango au Botswana,
  • Une assistance technique aux équipes nationales d'experts responsables de la préparation d'un nouveau dossier de proposition d'inscription (Parc national des monts Bale en Éthiopie), d'un dossier de proposition d'inscription pour une modification importante des limites (Parc national du Simien en Éthiopie) et de la faisabilité de deux extensions transfrontalières de Biens du patrimoine mondial (Delta de l'Okavango au Botswana en Angola et en Namibie, et le Parc national de Mana Pools, zones de safari Sapi et Chewore au Zimbabwe en Zambie),
  • L'engagement du secteur privé dans la conservation des sites naturels du patrimoine mondial à travers une approche plus stratégique pour éliminer les activités extractives et autres activités qui peuvent avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle,
  • Renforcement des capacités et de la résilience des sites naturels du patrimoine mondial dans un climat en évolution.

Photo © Elizabeth Rauer

Actualités (20)
Secteurs
Gouvernement Public
Site Web
www.fdfa.be
Pays
Belgique