Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Amérique latine
et Caraïbes

La région Amérique latine et Caraïbes (ALC) possède un riche héritage culturel et naturel avec 33 pays ayant ratifié la Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel et 147 biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial répartis de la façon suivante:

33

États parties

147

Biens inscrits

101

Biens culturels

8

Biens mixtes

38

Biens naturels

4

Transboundary properties

6

Properties in Danger

Des sites archéologiques préhispaniques, des centres historiques exceptionnellement bien préservés, des sites naturels riches en biodiversité et dont les superbes paysages sont à couper le souffle, le patrimoine mondial de la région sert de base pour renforcer davantage le développement durable et le rôle des communautés locales, ce qui est essentiel pour la gestion et la protection du patrimoine. Un patrimoine mondial bien préservé contribue directement au développement environnemental, social et économique et aide la communauté locale à mener une vie meilleure. Ce processus constitue un grand défi pour les années à venir, autant pour les États parties de la Convention que pour l’UNESCO.

Rapport périodique

Le processus du Rapport périodique
en Amérique latine y les Caraïbes

© UNESCO / Réunion finale à Santiago de Chili, 2012 sur le processus du Rapport périodique en ALC

Third Cycle (2021)

Recalling that the 3rd cycle of Periodic Reporting (2018-2024) has already initiated in other regions, for Latin America and the Caribbean, the reporting exercise will be launched in October 2021. It will involve all properties inscribed on the World Heritage List from the region, including those inscribed by the Committee at its Extended 44th session of the World Heritage Committee in July 2021.

The objective of the Periodic Reporting is to reflect the work made by all the actors involved in the management and conservation of the sites and, comprehend how the World Heritage Convention is being implemented at national and local levels.

Guidance and Training Tools (English and Spanish) have been prepared to facilitate the filling up of the two Sections of the Questionnaire for the Third Cycle by National Focal Points and World Heritage Site Managers.

Deuxième cycle (2013)

Le deuxième cycle a été mis en œuvre avec l’objectif de renforcer les capacités des Etats Parties de la région. Le but étant de compléter l’exercice de l’Inventaire rétrospectif et de contribuer à la présentation des Déclarations rétrospectives de la Valeur Universelle Exceptionnelle pour les biens du patrimoine mondial de la région ALC. Le lancement officiel de l’exercice a eu lieu lors de la 35e session du Comité (Manama, 2011).

Premier cycle (2004)

Le premier cycle a été conduit conformémment aux dispositifs introduits en 1998 dans l'élaboration de rapport relevant du patrimoine mondial (1998) et les objectifs stratégiqies (2002). Ceci est le premier Rapport sur l’état du patrimoine mondial dans la région ALC et a été éxaminé lors de la 28e session du Comité du patrimoine mondial (Suzhou, 2004).

Suite à la Décision 37 COM 10A adoptée par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 37e session (Phnom Penh, 2013), et basée sur les résultats du deuxième cycle de l’exercice du Rapport périodique, les États parties de la région ALC, en étroite collaboration avec le Centre du patrimoine mondial, les Organisations consultatives, et les Centres de catégorie 2, ont commencé à travailler dans le développement d'un plan d'action régional et de plans sous-régionaux.

Plans d’Action

Lors de sa 38e session (Doha, 2014), le Comité a félicité les États parties de la région ALC pour leurs efforts et a adopté le Plan d’Action pour le patrimoine mondial en Amérique latine et dans les Caraïbes 2014-2024 et a encouragé les États parties à poursuivre leur efforts afin de développer des plans d’action sous-régionaux (Décision 38 COM 10B.4).

Plus ...

Regional Action Plan

 As follow up of Decision 37 COM 10A adopted by the World Heritage Committee and based on the results of the 2nd cycle of the Periodic Reporting exercise, the LAC States Parties, in close cooperation with the World Heritage Centre, the Advisory Bodies and Category 2 Centres, developed the Regional Action Plan (PARALC, 2014-2024) to address the key challenges and priorities regarding World Heritage across the region.

assessment

Questionnaire
on the follow-up of the PARALC
(2014-2024) concluded in 2019

Plan d'Action Régional pour le patrimoine mondial en Amérique Latine et dans les Caraïbes

Anglais Français Espagnol

Sub-regional Action Plans

By Decision 38COM 10B.4, the Committee further encouraged the State Parties to continue working, in close cooperation with the World Heritage Centre, Advisory Bodies and the Region’s Category 2 Centres, to develop sub-regional action plans, based on the Action Plan for World Heritage (PARALC 2014-2024) and building upon the achievements of the previous plan with a focus on the specific needs of each sub-region.

PAC 2015-2019
Plan d'Action pour le patrimoine mondial des Caraïbes

Anglais Français Espagnol

PAAS 2015-2020
Plan d'Action pour le patrimoine mondial en Amérique du Sud

Anglais Français Espagnol

PAMAC 2018-2023
Plan d'Action pour le patrimoine mondial au Mexique et en Amérique Centrale

Espagnol Anglais

Renforcement des capacités

Objectif stratégique pour la mise en œuvre de la Convention

© Centre de catégorie 2, Lucio Costa Centre / Rio de Janeiro, 2016

L’exercice du deuxième cycle du Rapport périodique a identifié le manque de gestion des capacités et d’expertise comme l’un des besoins les plus urgents dans certains pays de la région, les empêchant d’assurer une meilleure protection pour les sites du patrimoine mondial sur leur territoire. Dans ce contexte, le Plan d’Action Régional (PARALC 2015-2024) décrit une Stratégie de renforcement des capacités (EFCAS) dans le but de soutenir les Centres de catégorie 2 de la région dans l’élaboration de stratégies de renforcement des capacités et de programmes adaptés aux besoins spécifiques des trois sous-régions d’ALC (Amérique du Sud, Amérique centrale et les Caraïbes).

Projets extrabudgétaires

Les projets financés grâce à des ressources extrabudgétaires constituent une partie essentielle du Plan d’Action patrimoine mondial de la région. Ils soutiennent diverses activités de conservation et de gestion qui ne peuvent pas être financés uniquement par les fonds du programme régulier. Grâce à ces donateurs et partenaires, CPM/ALC peut améliorer son action dans les domaines de la conservation, gestion, assistance technique, séminaires, ateliers, formations, créations de base de données et autres.

Sierra Nevada Project
Diquis project
Projet Cuenca
Projet Qhapaq Ñan
Projet Tikal
Projet Tiwanaku

Partenaires hors siège UNESCO/ALC

Bureaux hors Siège

La conservation, la protection et les activités de renforcement des capacités dans la région sont réalisées à travers une coopération renforcée entre les États parties, le Centre du patrimoine mondial, les organisations consultatives et les Bureaux hors Siège de l’UNESCO. Le réseau des Bureaux hors Siège joue un rôle essentiel dans la mise en œuvre d'activités spécifiques.

Centres de catégorie 2

Créés dans le but d’aider et de soutenir les États parties des trois sous-régions ALC afin de mettre en œuvre la Convention du patrimoine mondiale de 1972. Deux centres ont été créés à cet effet : le centre de Rio de Janeiro pour la sous-région Sud-Américaine et le centre de Zacatecas pour le Mexique, l’Amérique centrale et les Caraïbes.

Partenaires

Plusieurs activités dans la région Amérique latine et Caraïbes sont financiées par :

Japanese Funds-in Trust PanasonicNetherlands Funds-in Trust

Espagnol Funds-in-Trust

Actualités (18)
Evénements (19)
[Uniquement en anglais] Periodic Reproting LAC: 2nd Cycle
26 November 2009 - 28 November 2009
En complément (1)
Décisions (4)
Code : 40COM 10B.4
Titre : Suivi du Second cycle de l’exercice des Rapports périodiques dans région Amérique latine et les Caraïbes
Année : 2016

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/16/40.COM/10B,
  2. Rappelant les décisions 37 COM 10A, 38 COM 10B.4 et 39 COM 10B.4 adoptées respectivement à ses 37e (Phnom Penh, 2013), 38e (Doha, 2014) et 39e (Bonn, 2015) sessions,
  3. Prend note des progrès accomplis dans les activités de suivi du deuxième cycle de soumission des rapports périodiques pour l’Amérique latine et les Caraïbes concernant le processus d’Inventaire rétrospectif et encourage les États parties de la région à poursuivre leurs efforts dans la mise en œuvre de ses recommandations ;
  4. Rappelle aux États parties qui ne l’ont pas déjà fait de soumettre leurs Déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle d’ici au 1er février 2017 au plus tard, ainsi que les clarifications des limites d’ici au 1er décembre 2016 au plus tard ;
  5. Note avec satisfaction la contribution du centre Lucio Costa pour le renforcement des capacités en matière de gestion du patrimoine (C2C-LCC), centre de catégorie 2 sous l’égide de l’UNESCO, à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie de renforcement des capacités dans la continuité du Plan d’action pour le patrimoine mondial en Amérique du Sud 2015-2020 (PAAS 2015-2020) et encourage ce centre à poursuivre sa coopération avec le Centre du patrimoine mondial concernant la mise en œuvre du Programme de renforcement des capacités et des activités en lien avec le patrimoine mondial ;
  6. Demande de nouveau aux États parties de l’Amérique centrale de travailler en étroite coordination avec le Centre du patrimoine mondial pour organiser une réunion en vue de l’élaboration d’un plan d’action sous-régional avec la participation de toutes les parties prenantes ;
  7. Prend note des progrès accomplis pour renforcer l’implantation des centres de catégorie 2 de l’UNESCO pour le patrimoine mondial de Zacatecas (Mexique) et Rio de Janeiro (Brésil) et encourage le Mexique et le Brésil à poursuivre leurs efforts à cet égard ;
  8. Demande au Centre du patrimoine mondial de présenter un rapport d’étape sur la mise en œuvre du Plan d’action pour l’Amérique latine et les Caraïbes qui permette la comparaison de l’état de mise en œuvre du Plan d’action approuvé, lors de sa 41e session en 2017.

En savoir plus sur la décision
Code : 39COM 10B.4
Titre : Rapport d’avancement sur le second cycle de l'exercice des rapports périodiques dans les autres régions et réflexion générale sur les rapports périodiques
Année : 2015

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/10B,
  2. Rappelant la décision 38 COM 10B.4 adoptée à sa 38e session (Doha, 2014) ;
  3. Prend note des progrès accomplis dans les activités de suivi du second cycle de rapports périodiques pour l'Amérique latine et les Caraïbes et encourage les États parties de la région à poursuivre leurs efforts dans la mise en œuvre de ses recommandations ;
  4. Note avec satisfaction l'élaboration des deux Plans d'action sous-régionaux pour les Caraïbes et l'Amérique du Sud ;
  5. Note en outre avec satisfaction le soutien du Gouvernement du Pérou en faveur de l'organisation de la réunion sous-régionale pour l'élaboration du Plan d'action pour le patrimoine mondial en Amérique du Sud (Cuzco, du 5 au 7 mai 2015) ;
  6. Encourage les États parties d'Amérique centrale à travailler en étroite coordination avec le Centre du patrimoine mondial afin d'organiser une réunion sur l'établissement d'un plan d'action sous-régional avec la participation de tous les acteurs ;
  7. Encourage le Mexique et le Brésil à poursuivre leurs efforts en vue de consolider l'établissement des centres de catégorie 2 de l'UNESCO pour le patrimoine mondial à Zacatecas (Mexique) et à Rio de Janeiro (Brésil) ;
  8. Rappelle aux États parties qui ne l'ont pas déjà fait de soumettre leurs Déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle d'ici le 1er février 2016 au plus tard, ainsi que les clarifications des limites d'ici le 1er décembre 2015 au plus tard ;
  9. Prend note que conformément à la décision 38 COM 10B.4, le Centre du patrimoine mondial fournira un rapport d'étape sur la mise en œuvre des plans d'actions régionaux et sous-régionaux à sa 40e session en 2016.

En savoir plus sur la décision
Code : 38COM 8E
Titre : Adoption des Déclarations Rétrospectives de Valeur Universelle Exceptionnelle
Année : 2014

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-14/38.COM/8E,
  2. Félicite les États Parties pour l’excellent travail accompli dans l’élaboration de Déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle pour les biens du patrimoine mondial dans leurs territoires ;
  3. Adopte les Déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle, telles que présentées dans l’Annexe I du Document WHC-14/38.COM/8E, pour les biens du patrimoine mondial suivants :

AMERIQUE LATINE ET CARAIBES :

  • Argentine : Parc national de Los Glaciares; Parcs naturels d’Ischigualasto / Talampaya ; Presqu'île de Valdés ;
  • Belize : Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize ;
  • Bolivie : Ville de Potosí ;
  • Brésil : Brasilia ; Centre historique de la ville de Diamantina ; Centre historique de la ville de Goiás ; Centre historique de la ville d'Olinda ; Centre historique de Salvador de Bahia ; Centre historique de São Luís ; Sanctuaire du Bon Jésus à Congonhas ; Ville historique d'Ouro Preto ;
  • Colombie : Parc national de Los Katíos ;
  • Costa Rica / Panama : Réserves de la cordillère de Talamanca-La Amistad / Parc national La Amistad ;
  • Cuba : Centre historique urbain de Cienfuegos ; Château de San Pedro de la Roca, Santiago de Cuba ; Paysage archéologique des premières plantations de café du sud-est de Cuba ; Vallée de Viñales ;
  • Guatemala : Parc national de Tikal ;
  • Panama : Fortifications de la côte caraïbe du Panama : Portobelo, San Lorenzo ; Parc national de Coiba et sa zone spéciale de protection marine ;
  • République dominicaine : Ville coloniale de Saint-Domingue ;
  • Suriname : Centre ville historique de Paramaribo ; Réserve naturelle du Suriname central ;

ASIE ET PACIFIQUE :

  • Chine : Région d'intérêt panoramique et historique de Wulingyuan ;
  • Japon : Mémorial de la paix d'Hiroshima (Dôme de Genbaku) ; Monuments historiques de l'ancienne Nara ; Sites Gusuku et biens associés du royaume des Ryukyu ; Villages historiques de Shirakawa-go et Gokayama ;
  • Sri Lanka : Réserve forestière de Sinharaja ;
  • Viet Nam : Ensemble de monuments de Huê ; Vieille ville de Hoi An ;

EUROPE ET AMERIQUE DU NORD :

  • Albanie : Butrint ;
  • Allemagne : Abbaye et Altenmünster de Lorsch ; Cathédrale Sainte-Marie et église Saint-Michel d'Hildesheim ; Châteaux d'Augustusburg et de Falkenlust à Brühl ; Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin ; Collégiale, château et vielle ville de Quedlinburg ; Complexe industriel de la mine de charbon de Zollverein à Essen ; Église de pèlerinage de Wies ; Île monastique de Reichenau ; La Wartburg ; Le Bauhaus et ses sites à Weimar et Dessau ; Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz ; Monuments commémoratifs de Luther à Eisleben et Wittenberg ; Résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence ; Usine sidérurgique de Völklingen ;
  • Allemagne / Pologne : Parc de Muskau / Parc Mużakowski ;
  • Arménie : Monastère de Gherart et la Haute vallée de l’Azat ;
  • Autriche : Ligne de chemin de fer de Semmering ; Paysage culturel de la Wachau ;
  • Azerbaïdjan : Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge ;
  • Belgique : Cathédrale Notre-Dame de Tournai ; Complexe Maison-Ateliers-Musée Plantin-Moretus ; Habitations majeures de l'architecte Victor Horta (Bruxelles) ; Minières néolithiques de silex de Spiennes (Mons) ;
  • Biélorussie / Estonie / Finlande / Lettonie / Lituanie / Moldavie / Norvège / Fédération de Russie / Suède / Ukraine : Arc géodésique de Struve ;
  • Bosnie-Herzégovine : Quartier du Vieux pont de la vieille ville de Mostar ;
  • Chypre : Paphos ;
  • Danemark : Fjord glacé d’Ilulissat ;
  • Espagne : Architecture mudéjare d’Aragon ; Cathédrale de Burgos ; Centre historique de Cordoue ; Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle ; Ensemble archéologique de Mérida ; Monastère de Poblet ; Monastère et site de l'Escurial (Madrid) ; Monastère royal de Santa María de Guadalupe ; Monuments d’Oviedo et du royaume des Asturies ; Œuvres d’Antoni Gaudí ; San Cristóbal de la Laguna ; Vieille ville d'Ávila avec ses églises extra-muros ; Vieille ville de Caceres ; Vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle ; Vieille ville de Salamanque ; Vieille ville de Ségovie et son aqueduc ;
  • États-Unis d’Amérique : Independence Hall ; La culture chaco ; Monticello et Université de Virginie à Charlottesville ; Parc national de Mesa Verde ; Site historique d'Etat des Cahokia Mounds ; Statue de la Liberté ;
  • Fédération de Russie / Mongolie : Bassin d’Ubs Nuur ;
  • Fédération de Russie : Centre historique de la ville de Yaroslavl ; Église de l'Ascension à Kolomenskoye ; Kizhi Pogost ;
  • Finlande : Ancienne Rauma ; Forteresse de Suomenlinna ; Site funéraire de l'âge du bronze de Sammallahdenmäki ; Usine de traitement du bois et de carton de Verla ; Vieille église de Petäjävesi ;
  • Géorgie : Haut Svaneti ; Monuments historiques de Mtskheta ;
  • Islande : Parc national de Þingvellir ;
  • Italie / Saint-Siège : Centre historique de Rome, les biens du Saint-Siège situés dans cette ville bénéficiant des droits d'extra-territorialité et Saint-Paul-hors-les-Murs ;
  • Italie : Centre historique de Florence ; Centre historique de Naples ; Ferrare, ville de la Renaissance, et son delta du Pô ; Jardin botanique (Orto botanico), Padoue ;
  • Lituanie / Fédération de Russie : Isthme de Courlande ;
  • Lituanie : Site archéologique de Kernavė (Réserve culturelle de Kernavė) ;
  • Malte : Hypogée de Hal Safliéni ; Temples mégalithiques de Malte ; Ville de La Valette ;
  • Monténégro : Contrée naturelle et culturo-historique de Kotor ;
  • Norvège : Fjords de l’Ouest de la Norvège – Geirangerfjord et Nærøyfjord ; Vegaøyan – Archipel de Vega ;
  • Pays-Bas : Zone historique de Willemstad, centre ville et port, Curaçao ;
  • Pologne : Centre historique de Varsovie ; Halle du Centenaire de Wroclaw ;
  • Portugal : Centre historique d'Évora ; Monastère d'Alcobaça ; Monastère des Hiéronymites et tour de Belém à Lisbonne ; Paysage viticole de l’île du Pico ;
  • Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord : Île d'Henderson ; Îles de Gough et Inaccessible ; Ville historique de St George et les fortifications associées, aux Bermudes ;
  • Saint-Siège : Cité du Vatican ;
  • Slovaquie : Réserve de conservation de la ville de Bardejov ; Vlkolínec ;
  • Slovénie : Grottes de Škocjan ;
  • Turquie : Hattousa : la capitale hittite ; Site archéologique de Troie ; Ville de Safranbolu ; Xanthos-Letoon ;
  • Ukraine : Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kievo-Petchersk ;
4.  Décide que les Déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial en péril seront passées en revue par les Organisations consultatives en priorité ;
5.  Décide également que, compte tenu du grand nombre de Déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle à examiner, l’ordre dans lequel elles seront passées en revue par les Organisations consultatives suivra le deuxième cycle de soumission de Rapports périodiques, tel que :
  • biens du patrimoine mondial dans les États arabes,
  • biens du patrimoine mondial en Afrique,
  • biens du patrimoine mondial en Asie et Pacifique,
  • biens du patrimoine mondial en Amérique latine et aux Caraïbes,
  • biens du patrimoine mondial en Europe et Amérique du Nord ;
6.  Prend note que le Centre du patrimoine mondial a lancé le processus d'harmonisation de l'ensemble des sous-titres dans les Déclarations adoptées de valeur universelle exceptionnelle et, le cas échéant, reflète les modifications de noms des biens du patrimoine mondial dans le texte des Déclarations comme requis par le Comité lors de sa 37e session, et demande au Centre du patrimoine mondial de mettre à jour également la taille de la propriété et/ou de sa zone tampon, le cas échéant, à la suite des décisions ultérieures du Comité du patrimoine mondial concernant des modifications mineures de limites 
7.  Demande aux États parties de fournir un soutien au Centre du patrimoine mondial pour la traduction des Déclarations adoptées de valeur universelle exceptionnelle vers l’anglais ou le français selon les cas, et demande finalement au Centre de publier les versions dans les deux langues sur son site Internet.

En savoir plus sur la décision
Code : 38COM 10B.4
Titre : Rapport d’avancement sur les Rapports périodiques dans la région Amérique latine et des Caraïbes
Année : 2014

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-14/38.COM/10B,
  2. Rappelant la décision 37 COM 10A, adoptée à sa 37e session (Phnom Penh, 2013),
  3. Félicite les États parties d’Amérique latine et des Caraïbes pour leurs efforts dans la poursuite des actions résultant de l’exercice du deuxième cycle du Rapport périodique pour l’Amérique latine et les Caraïbes, et adopte le Plan d’action régional 2014-2024 ;
  4. Note avec satisfaction le soutien du gouvernement du Brésil et l’Institut du Patrimoine Historique et Artistique National du Brésil (IPHAN) pour l’organisation de la réunion régionale « Vers un Plan d’Action pour le Patrimoine Mondial en Amérique latine et les Caraïbes », en coopération étroite avec le Centre du patrimoine mondial, le bureau de l’UNESCO à Brasilia, les Organisations consultatives et les centres de catégorie 2 de la région ;
  5. Encourage les États parties et l’ensemble des autres partenaires et parties prenantes du patrimoine mondial en Amérique latine et les Caraïbes à coopérer activement en vue de la mise en œuvre du Plan d’action qui reflète les priorités régionales afin d'inclure, mais sans s'y limiter, l'éducation et la sensibilisation du public, la gestion des risques liés aux catastrophes, la gestion intégrée du patrimoine et le tourisme durable au sein des biens du patrimoine mondial ;
  6. Lance un appel aux États parties de la région pour soutenir la mise en œuvre du Plan d’action 2014-2024 et les encourage également à fournir des ressources techniques et financières au niveau national pour assurer sa mise en œuvre ;
  7. Encourage en outre les États parties à poursuivre leurs efforts, en étroite coopération avec le Centre du patrimoine mondial, les Organisations consultatives et les centres de catégorie 2 de la Région, pour développer, sur la base du Plan d’action régional, des plans d’action sous régionaux prenant en considération et s'appuyant sur les résultats du plan précédent, en se concentrant sur les besoins spécifiques de chacune des sous-régions ;
  8. Prend note des progrès effectués par les États parties du Mexique et du Brésil dans la mise en place effective du centre de catégorie 2 de l’UNESCO de Zacatecas (Mexique) pour le patrimoine mondial et du centre catégorie 2 de l’UNESCO Lucio Costa de Rio de Janeiro (Brésil), et leur encourage fortement à poursuivre leurs efforts, en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial, les États parties et les Organisations consultatives, afin de lancer un programme de renforcement des capacités pour la gestion et la conservation du patrimoine mondial dans la région ;
  9. Lance également un appel aux États parties des autres régions afin de soutenir les efforts de la région d’Amérique latine et les Caraïbes dans la mise en œuvre du plan d’action, dans l’esprit de coopération internationale prônée par la Convention du patrimoine mondial ;
  10. Rappelle aux États parties qui ne l’ont pas déjà fait de soumettre leurs Déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle d’ici le 1er février 2015 au plus tard, ainsi que les clarifications des limites d’ici le 1er décembre 2014 au plus tard ;
  11. Demande au Centre du patrimoine mondial de le tenir informé des progrès réalisés dans la mise en œuvre du Plan d’action régional et des plans d’actions sous régionaux à sa 40e session en 2016.

En savoir plus sur la décision
top