Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Célébration des 50 ans de la Convention du patrimoine mondial en Amérique centrale

mercredi 23 novembre 2022
access_time Lecture 2 min.
Français
Établissements de chefferies précolombiennes avec des sphères mégalithiques du Diquís © Museo Nacional de Costa Rica | Juan Julio Rojas

Afin de célébrer le 50e anniversaire de l'adoption de la Convention de l'UNESCO concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, connue sous le nom de Convention de 1972, le Bureau multipays de l'UNESCO à San José a collaboré avec le Musée national du Costa Rica dans le cadre d'un Festival du patrimoine mondial, qui s'est déroulé les samedi 19 et dimanche 20 novembre au siège du Musée national à San José et au centre des visiteurs du site du patrimoine mondial de Diquís, dans le sud du pays.

À San José, l'UNESCO disposait d'un kiosque où le public se voyait proposer des informations sur la Convention de 1972 et son histoire, ainsi que sur le lien entre le patrimoine mondial et le développement durable et, surtout, sur les 16 sites du patrimoine mondial en Amérique centrale. En outre, le public a été invité à partager ses idées et impressions sur le patrimoine mondial par le biais de dessins et de figurines en pâte à modeler. De même, enfants et adultes ont répondu à des quiz pour tester leurs connaissances et stimuler leur curiosité sur le patrimoine mondial. Plus d'un millier de personnes ont participé à ces activités.

Le festival a été précédé d'une conférence organisée le jeudi 17 novembre au musée, qui portait sur le 50e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial. Des autorités et des spécialistes du Musée national du Costa Rica et du ministère de l'Environnement y ont participé. L'UNESCO, représentée par Mme Caroline Munier, spécialiste du programme culturel du bureau de l'UNESCO à San José, a fait une présentation sur « Le patrimoine mondial, source de résilience, d'humanité et d'innovation ».

Au cours de ces activités, l'UNESCO a cherché à mettre en évidence la nature inclusive du patrimoine mondial, en soulignant la richesse de tous les sites du patrimoine mondial dans les pays d'Amérique centrale. L'UNESCO soutient que le patrimoine culturel et naturel joue un rôle essentiel dans le renforcement du tissu social et de la coopération aux niveaux local, national et international, et constitue un outil important pour la réalisation des objectifs de l'Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable.

Vous pouvez regarder la diffusion de la discussion « Convention du patrimoine mondial : 50 ans après sa création » ici.

Plus d'informations ici

mercredi 23 novembre 2022
access_time Lecture 2 min.
Français
Mots Clefs
Next50
top