Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Monuments historiques à Makli, Thatta

Pakistan
Facteurs affectant le bien en 2009*
  • Erosion et envasement / dépôt
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    a) Délabrement majeur du bien causé par les conditions climatiques locales et l’érosion alluviale b) Stabilité des fondations (mécanique de la Terre) de la tombe de Jam Nizamuddin d) Absence de suivi

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Délabrement majeur du bien causé par les conditions climatiques locales et l’érosion alluviale ;

b) Stabilité des fondations (mécanique de la Terre) de la tombe de Jam Nizamuddin ;

c) Absence de définition des limites du bien et de la zone tampon de la nécropole ;

d) Absence de suivi.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2009
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2009**

Novembre-décembre 2006 : Mission conjointe Centre du patrimoine mondial / ICOMOS

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

Le bien a été inscrit sur la Liste des 100 sites les plus menacés du World Monuments Watch en 2005 en raison d’un délabrement majeur causé par de rudes conditions climatiques et d’une érosion du sol provoquée par un lit de rivière variable. Une mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial / ICOMOS a été entreprise sur le site en novembre-décembre 2006. La mission a identifié une série de recommandations générales et spécifiques que le Comité du patrimoine mondial a demandé à l’État partie de mettre en œuvre (décision 31 COM 7B.85).

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation au Centre du patrimoine mondial le 27 janvier 2009. Le rapport fait état des progrès suivants accomplis dans la mise en œuvre des recommandations :

a) Identifier de manière urgente les limites du bien et de la zone tampon de la nécropole

Le travail nécessaire pour définir les limites du bien et de la zone tampon, incluant un travail d’imagerie topographique et une étude archéologique, attend l’approbation du gouvernement dans le cadre du schéma directeur général.

b) Passer d’une stratégie ‘monument unique’ à une stratégie ‘sites en série’ (groupe de plusieurs tombes) avec évaluation et inscription individuelles de chaque tombe incluant sa valeur historique, son état de conservation et un plan de traitement individuel

Aucune information n’a été donnée à ce sujet dans le rapport de l’État partie.

c) Étudier un programme de suivi en association avec le plan de traitement

Aucune information n’a été donnée à ce sujet dans le rapport de l’État partie.

d) Développer davantage le plan de gestion du site

Le Département d’Archéologie et des Musées (DAM) a préparé un schéma directeur global pour la conservation et préservation des monuments des collines Makli à Thatta, qui inclut un plan de conservation immédiate, à moyen terme et à long terme et un plan de gestion pour le bien. Le schéma directeur doit être approuvé par les autorités pertinentes et l’État partie signale qu’il sera immédiatement mis en œuvre lors de l’exercice financier en cours, après son approbation.

e) Développer davantage le concept didactique et la documentation

La documentation des structures au sein du bien est en cours, les monuments étant photographiés et dessinés et les matériaux d’archives examinés par le DAM. Lorsque le schéma directeur aura été approuvé, le DAM entend créer un centre de documentation. Une signalisation et des panneaux de présentation ont été installés sur chaque monument à l’intention des visiteurs.

f) Développer davantage le renforcement des capacités

Le renforcement des capacités sera facilité par le centre de documentation lorsque celui-ci aura été approuvé et créé. L’État partie fait part de sa préoccupation quant au manque de fonds disponibles pour effectuer les travaux de conservation sur le bien.

g) De manière urgente, effectuer une étude du sol pour déterminer la stabilité du sous-sol et des fondations de la tombe de Jam Nizamuddin.

L’État partie a récemment fait une demande d’assistance d’urgence en vertu du fonds du patrimoine mondial, pour entreprendre des travaux de préservation et de stabilisation sur la tombe de Jam Nizamuddin. Une demande révisée a de nouveau été présentée et a été reçue par le Centre du patrimoine mondial le 11 février 2009 pour un montant de 28 200 dollars EU.

h) Préparer un rapport d’état pour tous les autres monuments et tombeaux et établir un plan d’intervention d’urgence de priorité

Aucune information n’a été donnée à ce sujet dans le rapport de l’État partie.

i) Mettre en place une station météo avec collecte de données afin de surveiller le bien

Aucune information n’a été donnée à ce sujet dans le rapport de l’État partie.

j) Demander un changement de nom du bien afin de refléter de manière adéquate sa valeur universelle exceptionnelle.

L’État partie a demandé que le nom du bien soit changé en “Monuments historiques de Makli, Thatta”. Cette demande sera examinée par le Comité du patrimoine mondial dans le cadre du Point 8 de l’Ordre du jour (Document WHC-09/33.COM/8B).

Le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives notent les travaux de conservation actuellement entrepris sur le bien y compris la documentation des monuments et tombeaux, les travaux de réparation et l’installation d’une signalisation et de panneaux de présentation. Toutefois, ils sont préoccupés par le manque général de progrès dans le développement du a) programme de suivi général, b) plan de gestion, c) rapport d’état pour tous les monuments et tombeaux, d) plan d’intervention d’urgence avec indication des priorités, et e) identification des limites du bien et de sa zone tampon.

Le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives notent toutefois que la majorité des travaux de conservation proposés pour le bien dépendent de l’approbation et mise en œuvre du schéma directeur. Dans le cadre du prochain exercice de soumission de rapports périodiques pour la région Asie-Pacifique, le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives prêteront assistance à l’État partie dans la formulation d’une Déclaration de valeur universelle exceptionnelle pour le bien.

 

Décisions adoptées par le Comité en 2009
33 COM 7B.80
Monuments historiques de Thatta (Pakistan) (C 143)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.85, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Note les travaux de conservation actuellement entrepris par l'État partie incluant la documentation des monuments et tombeaux, les travaux de réparation et l'installation d'une signalisation et de panneaux de présentation ;

4. Demande à l'État partie de transmettre trois exemplaires imprimés et électroniques du schéma directeur, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;

5. Demande également à l'État partie de poursuivre les progrès accomplis dans la mise en oeuvre :

a) du programme de suivi général,

b) du plan de gestion,

c) du rapport d'état pour tous les monuments et tombeaux,

d) du plan d'intervention d'urgence avec indication des priorités, et

e) de l'identification des limites du bien et de sa zone tampon ;

6. Demande en outre à l'État partie de faire avancer les études de sol et la stabilisation de la tombe de Jam Nizamuddin, à la lumière des commentaires reçus des Organisations consultatives et du Centre du patrimoine mondial ;

7. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations de la mission de 2006, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

33 COM 8B.1
Changement de noms de biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/8B,

2. Approuve le changement de nom proposé pour les Monuments historiques de Thatta, tel que proposé par les autorités pakistanaises. Le nom du bien devient Historical Monuments at Makli, Thatta en anglais et Monuments historiques à Makli, Thatta en français.

Projet de décision : 33 COM 7B.80

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.85, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Note les travaux de conservation actuellement entrepris par l’État partie incluant la documentation des monuments et tombeaux, les travaux de réparation et l’installation d’une signalisation et de panneaux de présentation ;

4. Demande à l’État partie de transmettre trois exemplaires imprimés et électroniques du schéma directeur, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives ;

5. Demande également à l’État partie de poursuivre les progrès accomplis dans la mise en œuvre :

a) Du programme de suivi général,

b) Du plan de gestion,

c) Du rapport d’état pour tous les monuments et tombeaux,

d) Du plan d’intervention d’urgence avec indication des priorités, et

e) De l’identification des limites du bien et de sa zone tampon ;

6. Demande en outre à l’État partie de faire avancer les études de sol et la stabilisation de la tombe de Jam Nizamuddin, à la lumière des commentaires reçus des Organisations consultatives et du Centre du patrimoine mondial ;

7. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2011,un rapport sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations de la mission de 2006, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

 

Année du rapport : 2009
Pakistan
Date d'inscription : 1981
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 33COM (2009)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top