Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Butrint

Albanie
Facteurs affectant le bien en 1999*
  • Ressources financières
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Nécessité de suivi de la situation sur le site

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Difficultés financières
  • Nécessité de suivi de la situation sur le site
Mesures correctives pour le bien

Mesures immédiates

  1. Inventaire d’objets archéologiques
  2. Réinstallation de pompes hydrauliques
  3. Clôtures de protection
  4. Bureau de vente de billets à l’entrée
  5. Surveillance par la police
  6. Prévention des constructions illicites dans les environs
  7. Informations et sensibilisation
  8. Conseils d’experts
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1999
Demandes approuvées : 2 (de 1996-1997)
Montant total approuvé : 106 000 dollars E.U.
1997 Butrint (Approuvé)   100 000 dollars E.U.
1996 Technical assistance for the restoration of Butrint (Approuvé)   6 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1999**

octobre 1997: mission commune d’évaluation UNESCO/ICOMOS­/Fondation Butrint

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1999

Résumé des précédents débats :

Vingt et unième session du Comité – paragraphe VII.4. Vingt-deuxième session du Bureau – paragraphe V.13. Vingt-deuxième session du Comité – paragraphe VII.14.

Nouvelles informations : La mission d’évaluation UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint (octobre 1997) a proposé un programme de mesures correctives pour contribuer à la sécurité et à la planification et la gestion efficaces du site.

En réponse, le gouvernement albanais a entrepris les mesures suivantes :

1.  En août 1998, il a créé un Bureau de protection du site du patrimoine mondial de Butrinti, chargé de la coordination et de l'application de mesures à Butrinti ;

2.  Le 19 juin 1999, il a déclaré les zones avoisinantes de Butrinti «Parc national » afin d’empêcher les aménagements illicites et inadaptés ; il est prévu d’inclure l’extension dans un « Parc Butrint » encore plus vaste ;

3.  Le gouvernement, en collaboration avec la Fondation Butrint, met au point un Plan directeur pour le site étendu et des recherches spécifiques ont été entreprises pour la restauration du baptistère ;

4.  Le 1er juillet 1999, le gouvernement a présenté une demande d’extension du site du patrimoine mondial. Cette proposition est inscrite à l’ordre du jour de la vingt-troisième session du Bureau.

En ce qui concerne la mise en œuvre des mesures immédiates définies par la mission, la situation est la suivante :

Mesures immédiates

Situation

Montant alloué (US$)

1.  Inventaire d’objets archéologiques

Contrat N° 700 569.8 avec la Commission nationale (ci après Com. nat.) le 22/06/1998. En cours de mise en œuvre.

5.000

2.  Réinstallation  de
pompes hydrauliques

Contrat N° 700 540.9 avec la Com. nat. le 29/09/1998. En cours de mise en œuvre.

13.500

3.  Clôtures de protection

Contrat N° 700 639.9 avec la Com. nat. le 29/09/1998. En cours de mise en œuvre.

7.100

4.  Bureau de vente de billets à l’entrée

A la demande du gouvernement, modification en installations sanitaires. Contrat N° 700 728.9 avec la Com. nat. le 24/02/1999. En cours de mise en œuvre.

15.000

5.  Surveillance  par  la
police

 

6.  Prévention des constructions illicites dans les environs

Extension protégée selon la législation nationale et proposée au classement au patrimoine mondial en tant qu’extension.

7.  Informations et sensibilisation

Aucune proposition n’a été reçue des autorités nationales.

10.000

8.  Conseils d’experts

Missions entreprises par un expert de l’ICOMOS et un membre du personnel du Centre pour donner des conseils concernant la gestion et l’extension.

5.000

Montant total engagé

 

$56.200

 

Pour l’allocation du reliquat de 43.800 dollars, plusieurs mesures possibles ont été débattues avec les autorités (Commission nationale, Institut pour les monuments et Institut d’archéologie), par exemple la consolidation du bâtiment du musée et la publication d’une liste d’objets archéologiques volés. Toutefois, aucune proposition n’a été reçue à ce jour.

Décisions adoptées par le Comité en 1999
23 COM VIII.C.2
Extension : Butrint (Albanie)

Nom du bien : Butrint

N° d'ordre : 570 Bis

État partie : Albanie

Critères : C (iii)

L'ICOMOS s'est montré préoccupé par le fait que le développement du tourisme dans une petite zone de la côte, exclue du projet d'extension, pourrait avoir un impact désastreux sur le site. En conséquence, l'ICOMOS a vivement recommandé d'inclure cette zone dans l'aire protégée.

Le Comité a décidé d'étendre ce bien sur la base du critère (iii) à condition que l'aire exclue fasse partie de l'agrandissement envisagé.

Le Délégué de l'Italie a indiqué que son gouvernement était prêt à aider le gouvernement albanais pour la préparation et la mise en oeuvre du plan de gestion du site.

23 COM X.A.14
SOC : Butrint (Albanie)

X.14 Butrint (Albanie)

En réponse à la mission d'évaluation UNESCO-ICOMOSFondation Butrint (octobre 1997), le gouvernement albanais a pris d'importantes décisions visant à renforcer la gestion, la planification et la protection du site. En août 1998, il a créé un Bureau de protection du site du patrimoine mondial de Butrint, chargé de la coordination et de l'application de mesures sur le site. En juin 1999, il a déclaré les zones avoisinantes de Butrint «Parc national » afin d'empêcher les aménagements illicites et inadaptés. Il est prévu d'intégrer cette extension dans un « Parc Butrint » encore plus vaste. En collaboration avec la Fondation Butrint, le gouvernement poursuit la mise au point d'un plan directeur pour le site étendu. Des recherches spécifiques ont été entreprises pour la restauration du baptistère. Enfin, en juillet 1999, le gouvernement albanais a présenté une demande d'extension du site du patrimoine mondial soumise à l'examen de la vingt-troisième session du Comité.

Le Secrétariat a présenté un rapport sur la mise en place d'une assistance d'urgence de 100.000 dollars. Cette assistance est engagée à plus de cinquante pour cent et l'État partie a fait des propositions complémentaires.

Le Comité a noté les progrès accomplis dans la mise en oeuvre du programme de mesures correctives pour le site du patrimoine mondial de Butrint. Il a félicité le gouvernement albanais de ses importantes décisions concernant l'extension de l'aire protégée et des dispositions d'ordre institutionnel pour la gestion et la planification des activités du site. Il s'est particulièrement félicité de la proposition d'extension du site du patrimoine mondial.

Le Comité a engagé l'État partie à poursuivre la mise en oeuvre du programme de mesures correctives en vertu des recommandations de la mission UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint au titre de l'assistance d'urgence au patrimoine mondial allouée par le Comité à sa vingt et unième session.

Le Comité a décidé de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le Comité pourrait souhaiter adopter le texte suivant :

« Le Comité prend note de l’avancement réalisé dans la mise en œuvre du programme de mesures correctives pour le site du patrimoine mondial de Butrinti. Il félicite le gouvernement albanais de ses importantes décisions concernant l’extension de l’aire protégée et la mise en place d’une gestion institutionnelle et de dispositions de gestion pour le site. Il se félicite particulièrement de la proposition d’extension du site du patrimoine mondial.

Le Comité engage l’Etat partie à poursuivre la mise en œuvre du programme de mesures correctives et à faire de nouvelles propositions pour la mise en œuvre de mesures répondant aux recommandations faites par la mission UNESCO­ICOMOS-Fondation Butrint au titre de l’assistance d’urgence au patrimoine mondial accordée par le Comité à sa vingt et unième session.

Le Comité décide de maintenir Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril. »

Année du rapport : 1999
Albanie
Date d'inscription : 1992
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)
Liste en péril (dates) : 1997-2005
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 23COM (1999)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top