Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Butrint

Albanie
Facteurs affectant le bien en 1998*
  • Ressources financières
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Nécessité de suivi de la situation sur le site

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Difficultés financières
  • Nécessité de suivi de la situation sur le site
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1998
Demandes approuvées : 2 (de 1996-1997)
Montant total approuvé : 106 000 dollars E.U.
1997 Butrint (Approuvé)   100 000 dollars E.U.
1996 Technical assistance for the restoration of Butrint (Approuvé)   6 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1998**

octobre 1997: mission commune d’évaluation UNESCO/ICOMOS­/Fondation Butrint

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1998

En se fondant sur les recommandations de la mission commune UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint sur le site, le Comité a décidé à sa vingt et unième session d'inscrire Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Il a alloué un montant de 100.000 dollars EU comme assistance d’urgence et a demandé au Secrétariat de présenter un rapport sur l’état d’avancement des mesures prises à la vingt-deuxième session du Bureau.

Des consultations ont été engagées avec le gouvernement albanais et la Fondation Butrint sur la mise en œuvre des mesures immédiates définies dans le rapport de la mission UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint. Des propositions ont été reçues des autorités albanaises pour la mise en œuvre de mesures immédiates visant à améliorer la sécurité et l'état du site. Des dispositions vont être prises rapidement pour leur application.

Les 15 et 16 avril 1998, un atelier sur la gestion du site s'est tenu à Butrinti. Cet atelier était organisé par la Fondation Butrint et le Centre de l'UNESCO pour le patrimoine mondial et était financé par le Getty Grant Programme. Des représentants d'institutions albanaises concernées par la gestion du site y ont participé ainsi que des experts internationaux, la Fondation Butrint, l'UNESCO, la Banque mondiale, etc. A la suite de cela, la Fondation Butrint va préparer un plan de gestion dont un projet sera distribué aux participants de l'atelier. Ce projet de plan reprendra les mesures à moyen et long terme préconisées dans le rapport mentionné précédemment.

Action requise
Le Bureau constate avec satisfaction l'avancement de la mise en œuvre des mesures correctives à Butrinti et le début du processus qui devrait mener à l'adoption d'un plan de gestion du site. Le Bureau demande au Secrétariat de présenter un rapport d'activité à la vingt-deuxième session du Comité.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1998

En se fondant sur les résultats d'une mission commune d’évaluation UNESCO-ICOMOS­Fondation Butrint (octobre 1997), le Comité a décidé à sa vingt et unième session d'inscrire Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril et d'allouer une somme de 100 000 dollars des E.-U. comme assistance d'urgence pour la mise en œuvre de mesures de redressement.

Le Secrétariat a pris des dispositions avec les autorités albanaises (Commission nationale pour l'UNESCO, Institut d'Archéologie, Institut des Monuments) pour la mise en œuvre de mesures concrètes, telles que l'inventaire d'objets archéologiques volés et la publication de notices à ce sujet, l'achat de pompes hydrauliques, la rénovation de clôtures, la construction d'installations sanitaires et des réparations à effectuer dans le bâtiment du musée et les installations des réserves. Il a également conseillé les autorités albanaises sur la redéfinition des limites du site du patrimoine mondial et la création d'une zone tampon.

La Fondation Butrint a organisé en avril 1998 un atelier pour définir les orientations d'un plan directeur pour Butrinti. L'achèvement d'un projet de plan directeur est prévu pour la fin de 1998. En septembre 1998, la Fondation Butrint a également organisé un atelier sur la présentation et la préservation du baptistère et de ses mosaïques extraordinairement bien conservées. Le gouvernement grec a détaché un expert de haut niveau pour l'atelier. Par ailleurs, la Fondation Butrint a informé le Secrétariat qu'elle avait apporté son appui au gouvernement lors de consultations avec l'Union européenne, la Banque mondiale et des organisations publiques et privées, afin d'intégrer la planification de Butrinti dans des programmes locaux et régionaux de planification.

Le gouvernement albanais a décidé en août 1998 de créer un Bureau de coordination pour Butrinti dans la ville voisine de Seranda ; le directeur et le personnel seront fournis par l'Institut d'Archéologie, l'Institut des Monuments et les autorités municipales locales. Lors de la préparation du présent rapport, la création de ce bureau n'avait pas encore eu lieu. Selon le Secrétariat, cela sera essentiel pour prendre des mesures efficaces pour la gestion à long terme et la préservation du site.

Décisions adoptées par le Comité en 1998
22 BUR V.A.13
Butrinti (Albanie)

Le Bureau s’est félicité de l’avancement de la mise en œuvre des mesures correctives à Butrinti et du début du processus qui devrait mener à l’adoption d’un plan de gestion du site. Il a recommandé de porter toute l’attention nécessaire au problème du trafic illicite d’objets archéologiques provenant de Butrinti ainsi que sur celui des constructions non autorisées dans le voisinage du site. 

L’observateur de la Grèce a répété tout l’intérêt manifesté par son pays pour y collaborer et fournir un avis autorisé pour la préservation de Butrinti.

Le Bureau a demandé au Secrétariat de soumettre un rapport d’avancement à la vingt-deuxième session du Comité.

22 COM VII.14
SOC : Butrinti (Albanie)

VII.14 Butrinti (Albanie)

En se fondant sur les résultats d'une mission commune d'évaluation UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint (octobre 1997), le Comité a décidé à sa vingt et unième session d'inscrire Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril et d'allouer une somme de 100.000 dollars au titre de l'assistance d'urgence pour la mise en oeuvre de mesures de redressement.

Le Secrétariat a pris des dispositions avec les autorités albanaises pour la mise en oeuvre de mesures concrètes : inventaire d'objets archéologiques volés et publication de notices à ce sujet, achat de pompes hydrauliques, rénovation de clôtures, construction d'installations sanitaires et réparations à effectuer dans le bâtiment du musée et les réserves. Il a également conseillé les autorités albanaises sur la redéfinition des limites du site du patrimoine mondial et la création d'une zone tampon.

En avril 1998, la Fondation Butrint a organisé un atelier pour définir les orientations d'un plan directeur pour Butrinti. En septembre 1998, elle a organisé un autre atelier sur la présentation et la préservation du baptistère et de ses mosaïques extrêmement bien conservées. Le gouvernement grec a détaché un expert de haut niveau pour l'atelier. Des consultations se poursuivent avec l'Union européenne, la Banque mondiale et d'autres organismes publics et privés en vue d'intégrer la planification de Butrinti dans les programmes de planification à l'échelon local et régional.

En août 1998, le gouvernement albanais a décidé de créer un Bureau de protection du site du patrimoine mondial de Butrinti, chargé de la coordination et de l'application de mesures cohérentes sur le site.

Le Comité a félicité les autorités albanaises et les institutions collaborant au projet, pour les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations de la mission d'évaluation de 1997. Il a salué la décision du gouvernement albanais de créer le Bureau de protection du site du patrimoine mondial de Butrinti et l'a incité à lui assurer l'autorité et les ressources humaines et financières nécessaires.

Le Comité a confirmé qu'il attachait une importance particulière à la redéfinition des limites et de la zone tampon du site, ainsi qu'à la préparation d'un plan directeur et d'un plan de gestion.

Le Comité a demandé au Secrétariat de présenter à sa vingt-troisième session un rapport sur l'avancement de la mise en oeuvre des recommandations de la mission d'évaluation de 1997. Le Comité a décidé de maintenir Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le Comité pourrait souhaiter adopter le texte suivant :

"Le Comité félicite les autorités albanaises et les institutions qui ont apporté leur collaboration de l'avancement réalisé dans la mise en œuvre des recommandations de la mission d'évaluation de 1997. Il incite le gouvernement albanais à créer effectivement le Bureau de coordination pour Butrinti et à lui assurer l'autorité et les ressources humaines et financières nécessaires. Le Comité attache une importance particulière à la redéfinition des limites et à la création de la zone tampon du site, ainsi qu'à la préparation d'un plan de gestion et d'un plan directeur.

Le Comité demande au Secrétariat de présenter un rapport sur l'avancement de la mise en œuvre des recommandations de la mission d'évaluation de 1997 à sa vingt-troisième session.

Le Comité décide de maintenir Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril."

Année du rapport : 1998
Albanie
Date d'inscription : 1992
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)
Liste en péril (dates) : 1997-2005
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top