Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Mosi-oa-Tunya / Chutes Victoria

Zambie, Zimbabwe
Facteurs affectant le bien en 1992*
  • Infrastructures hydrauliques
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1992
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1992**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1992

Une société d'ingénieurs-conseil a informé le Secrétariat par lettre en date du 4 mai 1992 qu'une étude préliminaire d'impact écologique d'un projet de centrale hydraulique dans les gorges de Batoka, qui doit être construit sur le Zambeze, est en cours. Elle a demandé des informations au sujet des limites du site du patrimoine mondial de Victoria Falls et des conséquences légales au cas où l'une des gorges concernées se situerait dans le site du patrimoine mondial. Le Secrétariat est en contact avec la société en question et le Ministère des Parcs nationaux et de la conservation de la faune et de la flore afin d'obtenir des informations complémentaires. Il a également transmis une copie de la lettre à l'UICN pour examen et pour suivi de l'état de conservation de ce site.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1992

Le Bureau a noté qu'un projet de construction d'un barrage sur la gorge de Batoka pourrait innonder certaines parties de ce site transfrontalier du patrimoine mondial et que le Centre du patrimoine mondial avait informé un groupe d'ingénieurs consultants chargé d'entreprendre une étude d'impact du projet de construction de barrage sur les menaces potentielles qu'il causerait à l'intégrité de ce site. Le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial de prendre contact avec les Etats parties concernés pour obtenir des précisions sur le projet de construction de barrage afin de les soumettre au Comité en décembre.

Etant donné que les plans de constructions du barrage sur la Gorge Batoka ont été faits au Zimbabwe, le Centre du patrimoine mondial a envoyé une lettre le 14 août 1992 aux autorités nationales pour leur faire part des préoccupations du Bureau et demander des informations complémentaires. Le Directeur du Département des Parcs nationaux et de la faune sauvage du Zimbabwe a informé le Centre du patrimoine mondial, par lettre du 8 octobre 1992, que le barrage qui doit être construit sur la Gorge de Batoka inondera jusqu'à la troisième gorge située à environ 10 kms à l'intérieur du site. Il estime, en conséquence, que ce changement dans l'écologie n'aura pas un gros impact sur le site. Le Directeur a également informé le Centre du patrimoine mondial que son Département accepte ce projet de développement, compte tenu de son impact minimum et du fait de la production d'énergie dans les meilleures conditions d'environnement, contrairement à l'énergie thermique.

Les informations fournies par le Directeur du Département des Parcs nationaux et de la faune du Zimbabwe ayant révélé une menace à l'intégrité de ce bien transfrontalier du patrimoine mondial, le Centre du patrimoine mondial a chargé l'UICN de vérifier les informations obtenues et de conseiller le Comité sur les mesures à prendre pour la protection de l'intégrité de ce site.

Décisions adoptées par le Comité en 1992
16 BUR V.32-33
Mosi-oa-Tunya/Victoria Falls (Zambie/Zimbabwe)

32. Le Bureau a noté qu'un projet de construction d'un barrage sur la gorge de Batcka pourrait inonder certaines parties de ce site transfrontalier du patrimoine mondial et que le Centre du patrimoine mondial avait informé un groupe d'ingénieurs consultants chargé S'entreprendre une étude d'impact du projet de construction de barrage sur les menaces potentielles qu'il causerait à l'intégrité de ce site. Le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial de prendre contact avec les États parties concernés pour obtenir des précisions sur le projet de construction de barrage afin de les soumettre au Comité en décembre.

33. Le Bureau a pris note de l'information fournie par l'UICN, selon laquelle un atelier concernant la conservation des îles subantarctiques était organisé conjointement par l'UICN et le Conseil pour la recherche scientifique dans l'Antarctique (SCAR) pour mettre au point des recommandations pour l'application de la Convention du patrimoine mondial à la région antarctique. Le Bureau a aussi pris note du bref rapport sur l'atelier portant sur la Convention du patrimoine mondial qui avait été organisé dans le cadre du Quatrième congrès mondial des parcs tenu à Caracas, Venezuela, en février 1992.

16 COM VIII
SOC : Mosi-oa-Tunya/Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe)

Mosi-oa-Tunya/Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe)

Le Comité a noté qu'un projet de construction de barrage sur la gorge de Batoka pourrait inonder certaines parties de ce site transfrontalier, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial et que le Bureau avait demandé au Centre de prendre contact avec les États Parties concernés pour obtenir des informations supplémentaires sur ce projet de construction de barrage.

Le Directeur du Département des parcs nationaux et de la gestion de la faune du Zimbabwe a informé le Centre du patrimoine mondial que le barrage qui doit être construit sur la Gorge de Batoka inonderait jusqu'à la troisième gorge située à environ 10 km à l'intérieur du site mais que ce changement dans l'écologie n'aurait pas un gros impact sur le site. Le Directeur a également informé le Centre du patrimoine mondial que son Département acceptait ce projet de développement, compte tenu de son impact minime et parce que la production d'énergie se faisait dans des conditions d'environnement favorables, contrairement à l'énergie thermique. Le représentant de l'UICN a informé le Comité de l'existence en Zambie d'une opposition au projet de construction du barrage.

Le Comité a demandé au Centre de coopérer avec l'UICN, et en particulier le Bureau régional de l'UICN à Harare (Zimbabwe), à l'évaluation du projet de construction de barrage sur la gorge de Batoka et de soumettre un rapport à la dix-septième session du Bureau.

Pas de projet de décision

Année du rapport : 1992
Zambie Zimbabwe
Date d'inscription : 1989
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top