Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national de Mana Pools, aires de safari Sapi et Chewore

Zimbabwe
Facteurs affectant le bien en 1994*
  • Activités illégales
  • Pétrole/gaz
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Braconnage
  • Programme d'exploration pétrolière
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1994
Demandes approuvées : 1 (de 1990-1990)
Montant total approuvé : 20 000 dollars E.U.
1990 Contribution for the organization meeting for preparing ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1994**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1994
Rapport préparé par l'IUCN
(Version française non disponible)
  1. PROPERTY: MANA POOLS. SAPI AND CHEWORE RESERVES (Zimbabwe)
  2. DATE INSCRIBED AND CRITERIA: 1984. ii, iii, iv
  3. TECHNICAL ASSISTANCE FROM WORLD HERITAGE FUND: None
  4. CONDITION OF PROPERTY:

When this property was listed it was one of the three most important refuges in Africa for the black rhino with a population then of 500. By the end of this year there will be none as the last ten remaining in the wild are being captured and translocated to an intensive protection zone in another part of Zimbabwe. The Mana Pools site is not alone in suffering this drastic decline as Zimbabwe as a whole has lost 95% of its black rhino population over the past decade. Elephant poaching has increased in the site as well and although numbers are relatively low, animals with larger tasks are selected.

The gangs that have conducted the poaching are almost all based across the border in Zambia. From 1 985 to 1993, 166 poachers, mostly all Zambians have been killed by the authorities and another 88 captured. Four Zimbabwean government personnel have been killed in this "war of the rhinos". The middle men who then take the rhino horn, supply it to an international network, primarily in North Korea, Taiwan and South Africa.

5.   EVALUATION:

The Mana Pools site has lost a "flagship" species and much of its integrity. Many national and international conservation organisations were and are still involved in efforts to save the species but to no avail. The World Heritage Committee never received a request for assistance from the Zimbabwe authorities and Zambia has never acted on the Committee's invitation to nominate the adjoining Zambezi park. In any case, there was little likelihood that the Fund or the Committee could have made a large difference as the traffic in rhino horn throughout the world is underground. Pressure on the Zambian Government from other organisations was not effective and two of the three main sources of demand are countries that are not eligible to join the Convention. As the site was also inscribed for other values its inscription on the World Heritage list remains valid.

6.   SUGGESTED ACTION BY THE WORLD HERITAGE BUREAU:

Other than recognise the loss and the lack of any effective means to prevent it there is little that the Bureau can now do as the species been extirpated from the site. The World Heritage Centre, however, could be asked to expand its linkages with the Secretariat of the Convention on International Trade on Endangered Species (CITES) in order to help the Committee play a more active role in other sites that are suffering similar pressures.

7.   REFERENCES:

Bradley-Martin, E. 1994. The Slaughter of Zimbabwe's Rhinos. Swara. January/February.

Décisions adoptées par le Comité en 1994
18 COM IX
SOC : Parc national de Mana Pools, Aires de Safari Sapi et Chewore (Zimbabwe)

Parc national de Mana Pools, Aires de Safari Sapi et Chewore (Zimbabwe)

Le Comité a regretté que le déplacement des dix derniers rhinocéros depuis le Parc jusqu'à une zone de protection intensive ait fait perdre à ce site du patrimoine mondial l'une de ses espèces animales les plus exceptionnelles. De manière à protéger les populations d'espèces comparables dans d'autres sites du patrimoine mondial, le Comité a encouragé le Centre à développer sa coopération avec la Commission pour la survie des espèces de l' UICN et le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction (CITES).

18 BUR VI.B
Parc national de Mana Pools, Aires de Safari Sapi et Chewore (Zimbabwe)

Le Bureau a été informé que le site était, à la date de l'inscription, l'un des plus importants refuges de rhinocéros noirs, avec une population de 500 individus. Les dix derniers rhinocéros sont actuellement en cours de capture pour être transférés et protégés de manière intensive. Le site n'a jamais reçu d'assistance au titre du Fonds du patrimoine mondial pour contrôler le braconnage.

Le Bureau a exprimé sa vive préoccupation quant à la perte de l'une des valeurs du site en tant que patrimoine mondial et a demandé au Centre de travailler en étroite collaboration avec le Secrétariat de CITES et l'UICN pour définir les leçons à tirer de cette regrettable expérience. Ce cas spécifique pourrait être utilisé pour coordonner les efforts à entreprendre par les Secrétariats de la Convention du patrimoine mondial et de la Convention CITES.

Année du rapport : 1994
Zimbabwe
Date d'inscription : 1984
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(ix)(x)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 18COM (1994)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top