Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Tipasa

Algérie
Facteurs affectant le bien en 2004*
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Ressources financières
  • Ressources humaines
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Etat de conservation des mosaïques et autres structures exposées

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Pression urbaine,
  • Pression touristique, 
  • Manque de capacités en techniques de conservation,
  • Absence de mécanisme de gestion (y compris de législation),
  • Absence de mise en valeur et d’interprétation,
  • Absence de ressources humaines et financières,
  • Absence de coordination institutionnelle, 
  • Pillage/vol
Mesures correctives pour le bien

(a) La délimitation immédiate du périmètre officiel du bien du patrimoine mondial et de sa zone tampon, à partir des études archéologiques existantes, et la publication d'un Décret temporaire gelant toutes les constructions à l'intérieur de ces limites ;

(b) L'établissement d'un plan, incluant un calendrier, visant à réinstaller les 100 familles qui vivent actuellement sur le bien à l'extérieur des limites du bien, en consultation avec elles et les autorités locales 

(c) Le renforcement des ressources humaines et financières de l'Inspection locale, en lui assurant peut-être un budget annuel d'exploitation (mis à part les frais de personnel et de fonctionnement) équivalent à 50 000 dollars E.U. ;

(d) La réparation des toitures des réserves, actuellement en mauvais état, où sont entreposés des objets importants ;

(e) Des mesures urgentes de conservation préventive pour les mosaïques et autres structures non protégées, ainsi qu'un contrôle plus efficace des visiteurs ;

(f) L'adoption des arrêtés relatifs à la loi de 1998 sur les Antiquités nationales et l'élaboration et la mise en œuvre rapides du plan de sauvegarde et d'interprétation du bien pour remplacer les instruments urbains actuels ;

(g) L'établissement, dans le cadre mentionné ci-dessus, d'un Plan de gestion pour le bien, également en consultation avec le Centre

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2004
Demandes approuvées : 6 (de 1989-2001)
Montant total approuvé : 75 900 dollars E.U.
2001 Elaboration d'un plan d'urgence et mise en oeuvre de ... (Approuvé)   35 500 dollars E.U.
1992 Mission to advise on the elaboration of a urban Master ... (Approuvé)   9 000 dollars E.U.
1991 Purchase of topographic equipment for the site of Tipasa (Approuvé)   3 000 dollars E.U.
1990 Expert mission to advise the authorities on the ... (Approuvé)   7 000 dollars E.U.
1990 Consultants and equipment for urgent works on Tipasa ... (Approuvé)   18 900 dollars E.U.
1989 Contribution to a survey on the urban development of ... (Approuvé)   2 500 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2004**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Le Comité du patrimoine mondial, à sa 27e session, avait demandé à l’Etat partie de présenter un rapport au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2004, sur l’avancement réalisé concernant les recommandations suivantes, élaborées à l’issue de la mission du Centre en septembre 2002 :

a)  La délimitation immédiate du périmètre officiel du bien du patrimoine mondial et de sa zone tampon, à partir des études archéologiques existantes, et la publication d'un décret temporaire gelant toutes les constructions à l'intérieur de ces limites ;
b)  L’établissement d'un plan, incluant un calendrier, visant à réinstaller les 100 familles qui vivent actuellement à l'intérieur du périmètre du bien, en consultation avec elles et les autorités locales ;
c)  Le renforcement des ressources humaines et financières de l'Inspection locale, en lui assurant peut-être un budget annuel d'exploitation (mis à part les frais de personnel et de fonctionnement) équivalent à 50 000 dollars EU ;
d)  La réparation des toitures des réserves, actuellement en mauvais état, où sont entreposés des objets importants 
 e)  Des mesures urgentes de conservation préventive pour les mosaïques et autres structures non protégées, ainsi qu'un contrôle plus efficace des visiteurs ;
f)  L’adoption d’un texte juridique sur le « Plan de protection et de mise en valeur des sites archéologiques et leur zone de protection » et sur l’élaboration d’un plan qui fixe les règles de construction, d’architecture, d’urbanisme et d’occupation des sols pour le site de Tipasa, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial ;
g)  L’établissement, dans le cadre mentionné ci-dessus, d'un plan de gestion pour le bien, également en consultation avec le Centre.

Lors de la rédaction du présent rapport, le Centre du patrimoine mondial n’a reçu aucune information des autorités compétentes sur la mise en œuvre des recommandations susmentionnées. 

Décisions adoptées par le Comité en 2004
28 COM 15A.16
Tipasa (Algérie)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Approuvant et félicitant l'État partie des mesures prises pour améliorer la protection du site et particulièrement de l’établissement d’un plan visant à reloger les familles qui vivent actuellement dans le périmètre du site, et des réparations effectuées sur la toiture des réserves,

2. Considérant toutefois qu'une action complémentaire est nécessaire pour assurer totalement la protection du bien,

3. Encourage fermement l'État partie à poursuivre ses efforts de protection de Tipasa, afin de permettre au Comité de considérer un possible retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, et à mettre en oeuvre les mesures restantes indiquées dans les recommandations faites par le Comité à sa 27e session et reprises dans la décision 27 COM 7A.17, et notamment :

a) la délimitation immédiate du périmètre officiel du bien du patrimoine mondial et de sa zone tampon, à partir des études archéologiques existantes, et la publication d’un Décret officiel temporaire gelant toutes les constructions à l’intérieur de ces limites,

b) la présentation d’un calendrier relatif au plan établi pour la réinstallation des quelque 100 familles qui vivent actuellement dans le périmètre du bien, en consultation avec elles et les autorités locales,

c) le renforcement des ressources humaines et financières de l’Inspection locale, en lui assurant un budget annuel d’exploitation (mis à part les frais de personnel et de fonctionnement) si possible équivalent à 50 000 dollars,

d) l’introduction de mesures urgentes de conservation préventive pour les mosaïques et autres structures non protégées, ainsi qu’un contrôle plus efficace des visiteurs,

e) l’adoption d’un texte juridique sur « la protection et la mise en valeur des sites archéologiques et de leurs zones tampons » et l’établissement d’un plan régissant la construction, l’urbanisme et l’occupation des sols pour le
site de Tipasa, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial,

f) la préparation, dans le cadre mentionné ci-dessus, d’un Plan de gestion pour le bien, également en consultation avec le Centre du patrimoine mondial,

4. Demande à l’État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2005, un rapport sur les progrès réalisés dans la mise en oeuvre des recommandations ci-dessus, pour étude par le Comité à sa 29e session, en 2005 ;

5. Décide de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

28 COM 15C.2
Liste du patrimoine mondial en péril

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l’examen des rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-04/28.COM/15A Rev),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

  • Afghanistan, Minaret et vestiges archéologiques de Djam (décision : 28 COM 15A.21) 
  • Afghanistan, Paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan (décision 28 COM 15A.22) 
  • Albanie, Butrint (décision 28 COM 15A.28) 
  • Algérie, Tipasa (décision 28 COM 15A.16) 
  • Azerbaïdjan, Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge (décision 28 COM 15A.29) 
  • Bénin, Palais royaux d'Abomey (décision 28 COM 15A.14) 
  • Côte d'Ivoire, Parc national de la Comoé (décision 28 COM 15A.2) 
  • Côte d'Ivoire/Guinée, Réserve naturelle intégrale du mont Nimba (décision 28 COM 15A.5) 
  • Égypte, Abou Mena (décision 28 COM 15A.17) 
  • Equateur, Parc national Sangay (décision 28 COM 15A.12) 
  • États-Unis d'Amérique, Parc national des Everglades (décision 28 COM 15A.11) 
  • Ethiopie, Parc national du Simien (décision 28 COM 15A.4) 
  • Honduras, Réserve de la biosphère Río Plátano (décision 28 COM 15A.13) 
  • Inde, Ensemble monumental de Hampi (décision 28 COM 15A.24) 
  • Inde, Sanctuaire de faune de Manas (décision 28 COM 15A.10) 
  • Iraq, Assour (Qal'at Cherqat) (décision 28 COM 15A.18) 
  • Jérusalem, Vieille ville de Jérusalem et ses remparts (décision 28 COM 15A.31) 
  • Mali, Tombouctou (décision 28 COM 15A.15) 
  • Népal, Vallée de Kathmandu (décision 28 COM 15A.25) 
  • Niger, Réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (décision 28 COM 15A.6) 
  • Pakistan, Fort et jardins de Shalimar à Lahore (décision 28 COM 15A.26) 
  • Pérou, Zone archéologique de Chan Chan (décision 28 COM 15A.30) 
  • Philippines, Rizières en terrasses des cordillères des Philippines (décision 28 COM 15A.27) 
  • République centrafricaine, Parc national du Manovo-Gounda St. Floris (décision 28 COM 15A.1) 
  • République démocratique du Congo, Réserve de faune à okapis (décision 28 COM 15A.3) 
  • République démocratique du Congo, Parc national de Kahuzi-Biega (décision 28 COM 15A.3) • République démocratique du Congo, Parc national des Virunga (décision 28 COM 15A.3) 
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Garamba (décision : 28 COM 15A.3) Décisions adoptées lors de la 28e session du Comité WHC-04/28.COM/26, p. 150 du patrimoine mondial (Suzhou, 2004) 
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Salonga (décision 28 COM 15A.3) 
  • Sénégal, Parc national des oiseaux du Djoudj (décision 28 COM 15A.7) 
  • Tunisie, Parc national de l'Ichkeul (décision 28 COM 15A.9) 
  • Yémen, Ville historique de Zabid (décision 28 COM 15A.20)

Projet de décision : 28 COM 15A.16

 Le Comité du patrimoine mondial,

 1.   Encourage instamment l’Etat partie à prendre les mesures nécessaires pour une application urgente des recommandations présentées dans le rapport de mission du Centre, élaboré en septembre 2002 ;

 2.  Demande à l’Etat partie de présenter un rapport sur l’avancement réalisé concernant les recommandations ci-dessus au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2005, pour étude par le Comité à sa 29e session, en 2005 ;

 3.  Décide de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Année du rapport : 2004
Algérie
Date d'inscription : 1982
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 2002-2006
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 28COM (2004)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top