Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Meidan Emam, Ispahan

Iran (République islamique d')
Facteurs affectant le bien en 2005*
  • Développement commercial
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression urbaine ; pression touristique.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2005
Demandes approuvées : 2 (de 1986-2001)
Montant total approuvé : 13 321 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2005**

Mission UNESCO en janvier 2002

Expert urbaniste international et mission commune de l’ICOMOS en juillet 2002

Mission du Bureau multipays de l’UNESCO à Téhéran-Organisation du patrimoine culturel iranien en juin 2004

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Une mission commune du Bureau multipays de l’UNESCO à Téhéran et de l’Organisation du patrimoine culturel iranien et du tourisme (ICHTO) a eu lieu en juin 2004 pour réunir des informations sur le complexe commercial de Jahan-Nama. La mission a entamé des négociations avec des représentants et principaux décideurs des autorités nationales et locales habilités à prendre des mesures concernant le complexe commercial de Jahan-Nama et la zone centrale et les zones tampons du bien du patrimoine mondial de Meidan Emam. Il est apparu au cours des entretiens qu’un Comité technique national avait été créé, qu’il était constitué des principaux partenaires et décideurs concernés, et qu’il avait pour objectif d’étudier la question et d’arriver à un projet concerté sur la réduction de la hauteur de la tour. Ce Comité technique national avait accepté de réduire la limite maximale de hauteur à 12 mètres pour la première partie du complexe, située le plus près du bien (près de 85 m), conformément aux dispositions juridiques du plan d’aménagement urbain et des zones de protection de la ville historique d’Ispahan, adopté par les autorités nationales et locales en 1995. Quant à la partie la plus haute du complexe, située à quelque 700 mètres du Meidan Emam, qui atteint actuellement 58 mètres de haut, l’Organisation du patrimoine culturel iranien et du tourisme (ICHTO) avait suggéré de la réduire à 24,5 mètres, pour éviter tout impact visuel sur le bien du patrimoine mondial. Toutefois, aucune décision n’a été prise jusqu’à présent à cet égard.

Selon un rapport du gouvernement iranien, reçu par le Centre du patrimoine mondial le 31 mars 2005, le cas du complexe dit de Jahan-Nama a maintenant été transmis au Département de la Justice d’Ispahan. L’Union des défenseurs des droits de l’homme, ONG iranienne, a officiellement intenté une action en justice auprès du Département de la Justice d’Ispahan concernant l’impact négatif du bâtiment sur le bien du patrimoine mondial. Qui plus est, le Département juridique de l’ICHTO a porté plainte auprès du Tribunal d’Ispahan pour obliger la Municipalité d’Ispahan et le constructeur du bâtiment à prendre les mesures nécessaires pour limiter l’impact négatif du bâtiment sur le bien du patrimoine mondial et ses alentours. S.E. le Gouverneur d’Ispahan a également porté plainte auprès du procureur d’Ispahan, pour violation des critères de la construction approuvés par la Commission (article 5). En avril 2005, le tribunal devait prendre une décision sur l’éventuelle réduction en hauteur de l’immeuble de Jahan-Nama. Lors de la rédaction du présent rapport, le Centre du patrimoine mondial n’avait toutefois pas reçu d’informations sur l’issue du litige.

A sa 28e session  (Suzhou, 2004), le Comité du patrimoine mondial a également encouragé l’Etat partie à poursuivre ses efforts pour étendre le bien du patrimoine mondial de Meidan Emam, pour inclure l’axe historique constitué de la Mosquée du Vendredi, des Bazars, des anciens ponts, du fleuve Zayande-roud et de la partie sud de l’avenue Chahar Bagh. Le Centre du patrimoine mondial n’a cependant reçu aucune information de l’Etat partie sur cette question.

Grâce à une contribution du gouvernement français, le Bureau multipays de l’UNESCO à Téhéran va organiser un atelier de partenaires sur le Meidan Emam d’Ispahan, probablement en mai ou juin 2005. Cet atelier vise à renforcer l’échange d’informations, la compréhension et la coopération entre les autorités locales et nationales, ainsi qu’avec d’autres partenaires qui participent à la conservation et à la gestion du bien du patrimoine mondial du Meidan Emam. Autre objectif : discuter d’un plan d’action préliminaire pour appliquer les recommandations du Comité du patrimoine mondial.

Décisions adoptées par le Comité en 2005
29 COM 7B.54
Meidan Emam, Ispahan (Iran (République islamique d'))

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev et le projet de décision 29 COM 7B.54.Rev,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.63, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Ayant pris note du fait qu'aucune décision finale n'a encore été prise par le Département de la Justice d'Ispahan concernant la réduction en hauteur du complexe polyvalent de Jan-Nama,

4. Ayant pris note, en outre, de l'intention exprimée par l'État partie de la République islamique d'Iran de se conformer aux recommandations antérieures du Comité à cet égard,

5 . Regrettant, toutefois, qu'à la fin de juin 2005, la construction du complexe polyvalent était encore en cours,

6. Engage fermement l'État partie à arrêter la construction du complexe polyvalent en cours et à poursuivre ses efforts pour mettre en application les décisions du Comité ainsi que les recommandations du Comité technique national, afin de réduire à 12 mètres la hauteur de sa partie est, la plus proche du bien du  patrimoine mondial, et à 24 mètres la partie ouest, y compris la tour, conformément aux dispositions juridiques du plan d'aménagement urbain de la zone, et en vue d'assurer la préservation du cadre authentique et l'intégrité de la ville historique d'Ispahan qui entoure le Meidan Emam, bien du patrimoine mondial ;

7. Décide d'inscrire automatiquement le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril le 1er février 2006, compte tenu de la sérieuse détérioration de la cohérence de l'architecture et de l'aménagement urbain civil (péril avéré) et des effets menaçants de l'urbanisme (péril potentiel) sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, à moins que l'État partie ne présente d'ici là une communication écrite officielle au Centre du patrimoine mondial confirmant que la hauteur du complexe polyvalent sera réduite selon les spécifications mentionnées au paragraphe 6 ci-dessus, avec un calendrier de mise en oeuvre ;

8. Encourage l'État partie à poursuivre ses efforts pour proposer l'inscription de l'extension du bien du patrimoine mondial du Meidan Emam, afin d'inclure l'axe historique constitué de la Mosquée du Vendredi, des bazars, des ponts anciens, du fleuve Zayande-roud et de la partie sud de l'avenue Chahar Bagh, comme moyen de renforcer davantage la protection du patrimoine urbain d'Ispahan ;

9. Demande de présenter au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février  2006, un rapport sur l'état de conservation du bien, qui fasse référence à la réduction de la hauteur du complexe polyvalent, pour examen à sa 30e session(Vilnius, 2006).

Projet de décision : 29 COM 7B.54

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2.  Rappelant la décision 28 COM 15B.63, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3.  Ayant pris note des informations fournies lors de la session sur la décision prise par le Département de la Justice d’Ispahan de réduire le complexe commercial de Jahan-Nama,

 Option A

4.  Demande à l’Etat partie de poursuivre l’application de la décision adoptée par le Comité technique national de réduire la hauteur du complexe commercial de Jahan-Nama, pour réduire autant que possible son impact négatif sur l’intégrité du cadre du bien du patrimoine mondial du Meidan Emam d’Ispahan ;

Option B

4.  Décide d’inscrire le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril ;

5.  Encourage l’Etat partie à poursuivre ses efforts pour proposer l’inscription de l’extension du bien du patrimoine mondial de Meidan Emam, afin d’inclure l’axe historique constitué de la Mosquée du Vendredi, des Bazars, des ponts anciens, du fleuve Zayande-roud et de la partie sud de l’avenue Chahar Bagh ;

6.  Demande à l’Etat partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2006, un rapport d’avancement sur les actions entreprises pour limiter l’impact négatif du complexe commercial de Jahan-Nama, ainsi que sur l’éventuelle extension du bien du patrimoine mondial, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 30e session en 2006.

Année du rapport : 2005
Iran (République islamique d')
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(v)(vi)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 29COM (2005)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top