Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Paysage culturel de la province de Bali : le système des subak en tant que manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana

Indonésie
Facteurs affectant le bien en 2021*
  • Gouvernance
  • Habitat
  • Identité, cohésion sociale, modifications de la population locale / des communautés
  • Modification du régime des sols
  • Modifications des valeurs associées à ce patrimoine
  • Perturbations du mode de vie et des systèmes de savoir traditionnels
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Perturbations du mode de vie et des systèmes de savoir traditionnels (vulnérabilité du système des subak)
  • Identité, cohésion sociale, modifications de la population locale et des communautés (manque de soutien aux systèmes agricoles traditionnels et d’avantages qui permettraient aux agriculteurs de rester sur leurs terres)
  • Modification du régime des sols (protection du cadre paysager afin de protéger la source d'eau qui sous-tend le système des subak)
  • Habitat (pressions du développement)
  • Gouvernance, systèmes de gestion/plans de gestion (manque d’un système de gouvernance opérationnel pour mettre en œuvre le plan de gestion, absence de plan stratégique en matière de tourisme)
  • Valorisation du patrimoine dans la société
Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2021

Montant total approuvé : 20 000 dollars EU du Fonds-en-dépôt UNESCO/Pays-Bas pour une assistance préparatoire au processus de proposition d’inscription (2001)

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2021
Demandes approuvées : 1 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 30 000 dollars E.U.
2001 Preparation of a Tentative List and a nomination ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2021**

Janvier 2015: mission de conseil conjointe ICOMOS/ICCROM

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2021

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation le 1er décembre 2020, disponible à l’adresse http://whc.unesco.org/fr/list/1194/documents/ et qui présente comme suit les avancées réalisées sur un certain nombre de questions de conservation abordées par le Comité lors de ses précédentes sessions :

  • Suite à la Décision 43 COM 7B.63, l’État partie a indiqué ses priorités actuelles ;
  • Des mesures permanentes visant à améliorer la durabilité des subak ont été mises en œuvre par la province de Bali et les départements de Tabanan et de Gianyar, notamment une aide financière, des allégements fiscaux, la réparation et l’entretien des temples et des canaux d’irrigation, la fourniture d’équipements et de matériel agricole, un appui aux cérémonies, des bourses d’études pour les familles d’agriculteurs et des initiatives en matière d’énergie durable ;
  • L’État partie a fait une priorité de la coordination entre les secteurs et les régions. Des avancées ont été réalisées au niveau national par l’équipe de coordination du ministère du Développement humain et de la Culture, complétée par un groupe de coordination et les bureaux/agences de la Culture des provinces et des départements. Le Gouvernement provincial de Bali a créé le bureau de promotion des communautés coutumières, qui est notamment chargé de contrôler l’efficacité des initiatives relatives aux subak et la mise en œuvre du programme d’autonomisation des subak de la province de Bali. Les plans de développement des villages relèvent de la responsabilité des assemblées des membres des subak et des villageois (krama subak et krama adat) ;
  • Les évaluations d’impact sur le patrimoine (EIP) sont obligatoires en vertu de la loi sur les biens culturels (2010) et des dispositions relatives à l’utilisation des biens culturels nationaux et mondiaux (2013). Le ministère de l’Éducation et de la Culture prépare actuellement des orientations techniques pour les EIP qui s’appliqueront à tous les biens culturels du patrimoine mondial de l’Indonésie ;
  • L’État partie indique que les démarches nécessaires à la désignation du bien en tant que zone stratégique nationale sont en cours, notamment les consultations avec les parties prenantes sur le projet de règlement présidentiel. Le plan territorial stratégique national est en cours d’élaboration grâce à une réflexion qui associe les services compétents des collectivités locales et régionales, et l’État partie vise à terminer ce processus et à soumettre le projet de plan territorial stratégique national au ministre du Droit et des Droits de l’homme d’ici la fin de l’année 2021.
Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2021

Les gouvernements de l’État partie, de la province de Bali et du département ont continué à progresser dans la mise en œuvre des décisions précédentes du Comité et des recommandations de la mission consultative conjointe ICOMOS/ICCROM de 2015. Ce paysage culturel vivant est confronté à des difficultés permanentes, et les processus visant à assurer sa protection et sa gestion nécessitent des efforts continus, et ce, à tous les niveaux de gouvernement, ainsi qu’un soutien au fonctionnement des subak et des temples d’eau.

Les efforts déployés par la province de Bali et les départements de Tabanan et de Gianyar pour fournir un large éventail de mesures et de programmes financiers et pratiques visant à soutenir les agriculteurs des subak et à renforcer la résilience et la durabilité des subak sont accueillis favorablement. Le règlement régional no 4 de la province de Bali (2019) concernant les villages coutumiers de Bali ouvre des possibilités de recettes pour les villages coutumiers afin de soutenir les activités des subak. Étant donné que les décisions relatives au développement des villages sont prises principalement au niveau local, il convient de suivre de près le recours à ces nouvelles dispositions.

La désignation d’une zone stratégique nationale est jugée bénéfique pour renforcer la planification territoriale du bien et permet une approche intégrée de la gestion du captage, de la gestion des ressources naturelles qui sont essentielles au fonctionnement des subak et de la conservation du patrimoine culturel. L’indication de l’État partie selon laquelle les consultations nécessaires et la rédaction du plan territorial de la zone stratégique nationale devraient être achevées avant la fin de 2021 est donc accueillie favorablement, et le Comité pourrait souhaiter encourager l’État partie à finaliser le processus de désignation du bien en tant que zone stratégique nationale dès que possible.

Étant donné la nécessité d’un développement durable et les pressions permanentes du développement au sein et au-delà des limites des composantes inscrites du bien, les processus efficaces et nécessaires pour réaliser les évaluations d’impact sur le patrimoine (EIP) sont un sujet de préoccupation permanent. L’engagement de l’État partie à faire des progrès à cet égard de manière prioritaire est accueilli favorablement, et le processus actuel d’élaboration d’orientations techniques est noté. L’État partie est encouragé à élaborer des orientations techniques relatives à l’EIP en conformité avec le Guide de l’ICOMOS pour les évaluations d’impact sur le patrimoine appliquées aux biens culturels du patrimoine mondial. L’État partie rappelle les accords conclus en 2018 concernant les compétences décisionnelles de la communauté à Jatiluwih. Si l’importance des compétences de la communauté est encouragée, il est néanmoins nécessaire de poursuivre les démarches aux niveaux provincial et national afin de s’assurer que les impacts potentiels de nouveaux développements dans l’ensemble du bien en série sont analysés de manière efficace sur le plan de la protection de la valeur universelle exceptionnelle (VUE). Il est donc recommandé que le Comité du patrimoine mondial accueille favorablement les efforts de l’État partie et encourage l’achèvement des démarches nécessaires en recourant aux documents d’orientation fournis par l’ICOMOS et l’UICN. Il est également essentiel que les EIP des nouveaux aménagements soient fournies au Centre du patrimoine mondial, y compris les aménagements touristiques et autres aménagements commerciaux, pour examen par les Organisations consultatives avant toute prise de décision qui serait difficilement réversible, et ce, conformément au paragraphe 172 des Orientations.

Décisions adoptées par le Comité en 2021
44 COM 7B.143
Paysage culturel de la province de Bali : le système des subak en tant que manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana (Indonésie) (C 1194rev)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/7B,
  2. Rappelant la Décision 43 COM 7B.63, adoptée à sa 43esession (Bakou, 2019),
  3. Félicite l’État partie pour les avancées réalisées dans la mise en œuvre de ses précédentes décisions et encourage la poursuite des activités visant à mettre en œuvre des mécanismes efficaces de gestion et de protection de la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien ;
  4. Accueille favorablement, en particulier, les actualisations fournies par l’État partie concernant ses priorités actuelles pour ce bien et les diverses mesures financières, culturelles et matérielles qui sont prévues et mises en œuvre par la province de Bali et les départements de Tabanan et de Gianyar pour soutenir les communautés agricoles et accroître la résilience et la durabilité du paysage agricole, et demande à l’État partie de réaliser un suivi du recours aux dispositions récentes permettant aux villages coutumiers d’accéder à de nouvelles possibilités de recettes pour soutenir les activités liées aux subak;
  5. Accueille également favorablement l’indication de l’État partie selon laquelle le projet de plan territorial de la zone stratégique nationale devrait être achevé avant la fin de 2021, et encourage également l’État partie à finaliser le processus de désignation du bien en tant que zone stratégique nationale dès que possible ;
  6. Note que l’État partie élabore actuellement des orientations techniques sur les évaluations d’impact sur le patrimoine (EIP) qui s’appliqueront à tous les biens culturels indonésiens du patrimoine mondial, encourage en outre l’État partie à mener cette activité conformément au Guide de l’ICOMOS sur les EIP appliquées aux biens culturels du patrimoine mondial, et demande également à l’État partie de continuer à élaborer des mécanismes spécifiques d’EIP liés au système de gestion du bien et pouvant répondre explicitement à la nécessité d’une protection permanente de la VUE du paysage culturel ;
  7. Demande en outre à l’État partie de réaliser des EIP pour tous les nouveaux aménagements au sein du bien et dans son cadre, en particulier à Jatiluwih, et de fournir la documentation sur les nouveaux projets d’aménagement et les EIP associées au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives, conformément au paragraphe 172 des Orientations, avant de prendre toute décision qui serait difficilement réversible ;
  8. Demande enfin à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2022, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 46e session.
Projet de décision : 44 COM 7B.143

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/7B,
  2. Rappelant la Décision 43 COM 7B.63, adoptée à sa 43esession (Bakou, 2019),
  3. Félicite l’État partie pour les avancées réalisées dans la mise en œuvre de ses précédentes décisions et encourage la poursuite des activités visant à mettre en œuvre des mécanismes efficaces de gestion et de protection de la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien ;
  4. Accueille favorablement, en particulier, les actualisations fournies par l’État partie concernant ses priorités actuelles pour ce bien et les diverses mesures financières, culturelles et matérielles qui sont prévues et mises en œuvre par la province de Bali et les départements de Tabanan et de Gianyar pour soutenir les communautés agricoles et accroître la résilience et la durabilité du paysage agricole, et demande à l’État partie de réaliser un suivi du recours aux dispositions récentes permettant aux villages coutumiers d’accéder à de nouvelles possibilités de recettes pour soutenir les activités liées aux subak;
  5. Accueille également favorablement l’indication de l’État partie selon laquelle le projet de plan territorial de la zone stratégique nationale devrait être achevé avant la fin de 2021, et encourage également l’État partie à finaliser le processus de désignation du bien en tant que zone stratégique nationale dès que possible ;
  6. Note que l’État partie élabore actuellement des orientations techniques sur les évaluations d’impact sur le patrimoine (EIP) qui s’appliqueront à tous les biens culturels indonésiens du patrimoine mondial, encourage en outre l’État partie à mener cette activité conformément au Guide de l’ICOMOS sur les EIP appliquées aux biens culturels du patrimoine mondial, et demande également à l’État partie de continuer à élaborer des mécanismes spécifiques d’EIP liés au système de gestion du bien et pouvant répondre explicitement à la nécessité d’une protection permanente de la VUE du paysage culturel ;
  7. Demande en outre à l’État partie de réaliser des EIP pour tous les nouveaux aménagements au sein du bien et dans son cadre, en particulier à Jatiluwih, et de fournir la documentation sur les nouveaux projets d’aménagement et les EIP associées au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives, conformément au paragraphe 172 des Orientations, avant de prendre toute décision qui serait difficilement réversible ;
  8. Demande enfin à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2022, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 46e session en 2023.
Année du rapport : 2021
Indonésie
Date d'inscription : 2012
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)(v)(vi)
Documents examinés par le Comité
Rapport de lʼÉtat partie sur lʼétat de conservation
Rapport (2020) .pdf
arrow_circle_right 44COM (2021)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top