Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Byblos

Liban
Facteurs affectant le bien en 2001*
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Projet d'expansion du port (problème résolu)
  • Nécessité d'un Plan de gestion et d'un Plan directeur
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2001
Demandes approuvées : 1 (de 1999-1999)
Montant total approuvé : 10 000 dollars E.U.
1999 Seminar on Byblos at Delft University of Technology ... (Approuvé)   10 000 dollars E.U.
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2001

Précédents débats :
Vingt-troisième session extraordinaire du Bureau (paragraphe numéro I.40)

Questions principales : Besoin de coordination ; reconsidération des limites.

Nouvelles informations :

Le compte rendu du séminaire organisé en novembre 1999 à Byblos (Université de technologie de Delft, Université libanaise américaine (LAU), WHC), qui faisait suite au premier séminaire organisé en avril 1999 à l’Université de Delft, a été rendu public en avril 2001.

Le document contient des recommandations spécifiques et détaillées d’actions en faveur de la conservation et de la gestion de Byblos. Plus généralement, les séminaires de 1999 recommandent que 1) un plan directeur à l’échelle de la ville et de la région, comportant des dispositions légales et administratives spécifiques pour sa mise en œuvre, soit élaboré de toute urgence, et que 2) les limites du site du Patrimoine mondial et de la zone tampon soient reconsidérées en tenant compte des résultats des études en cours sur les zones marine et côtière.

Parallèlement, les activités du vaste projet de la Banque mondiale pour le patrimoine culturel englobant Byblos ont commencé et les modalités des premiers contrats ont été définies. Le projet prévoit la conservation du site, des améliorations de l’infrastructure urbaine et des actions de renforcement des capacités de la Direction générale des Antiquités (DGA), du ministère du Tourisme et des municipalités.

Action requise

Le Bureau recommande que les résultats des deux séminaires organisés en 1999 par le Centre et l’Université de Delft soient diffusés et discutés par les parties concernées (Direction générale des antiquités, ministère du Tourisme, municipalité de Byblos, projet de la Banque mondiale). Le Bureau insiste sur la nécessité de prendre en compte les conclusions des ateliers susmentionnés pour définir les limites du projet de la Banque mondiale, qui doivent être considérées comme une occasion extraordinaire de mettre en œuvre une politique de gestion cohérente et durable sur le site.

Décisions adoptées par le Comité en 2001
25 BUR V.216-219
Byblos (Liban)

V.216     Le Secrétariat a informé le Bureau des recommandations formulées durant l’atelier organisé en novembre 1999 par le Centre, l’Université de Delft et l’Université libano-américaine. Cet atelier s’est tenu à la suite d’un autre atelier organisé par les mêmes instances et qui a eu lieu en avril 1999, tandis que le compte rendu n’a été publié que très récemment (avril 2001).

V.217     L’attention du Bureau a été attirée sur la nécessité pour ces recommandations d’être soigneusement évaluées et prises en compte par les autorités libanaises compétentes pour la sauvegarde du site, en étudiant particulièrement la possibilité d’étendre la zone tampon du site du patrimoine mondial, y compris les deux plages qui s’étendent au nord et au sud de la ville historique, évitant ainsi des aménagements urbains indésirables.

V.218     Le Bureau a noté qu’un vaste projet de patrimoine culturel actuellement exécuté par la Banque mondiale devrait être considéré comme une occasion exceptionnelle de mettre en œuvre une politique de gestion cohérente et durable sur le site.

V.219     L’ICOMOS a appuyé les recommandations formulées par les deux ateliers et a informé le Bureau qu’une mission technique doit se rendre à Byblos en août 2001. Le Bureau a recommandé que les résultats des deux séminaires organisés en 1999 soient diffusés et discutés par les parties concernées (Direction générale des Antiquités, ministère du Tourisme, municipalité de Byblos, projet de la Banque mondiale). Le Bureau a insisté sur la nécessité de prendre en compte les conclusions des ateliers susmentionnés pour définir les limites du projet de la Banque mondiale.

Année du rapport : 2001
Liban
Date d'inscription : 1984
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)(iv)(vi)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 25COM (2001)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top