Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Auschwitz Birkenau
Camp allemand nazi de concentration et d'extermination (1940-1945)

Pologne
Facteurs affectant le bien en 2003*
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Installations d’interprétation pour les visiteurs
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Menace sur l'intégrité du bien (projet de manufacture de tabac) (problème résolu)
  • Question du transfert de sept tableaux originaux du Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau (problème résolu)
  • Manque de planification et gestion des abords des Camps (par exemple, ouverture d'un discothèque à l'extérieur du site) 
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2003
Demandes approuvées : 2 (de 1998-2000)
Montant total approuvé : 30 000 dollars E.U.
2000 Experts Meetings for the Strategic Governmental ... (Approuvé)   10 000 dollars E.U.
1998 International Expert Meeting on the Planning and ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2003**

juillet 2001: mission du Président du Comité du patrimoine mondial 

 

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

WHC :

Dans une lettre du 25 août 2002, la Commission nationale polonaise a informé le Centre que l’achèvement d’un plan de gestion au plus tard le 1er février 2003, comme l’avait demandé le Comité, ne serait pas faisable. En tenant compte de la complexité du site et de la situation locale (50 000 habitants), une stratégie à long terme a été élaborée pour harmoniser la conservation avec les besoins actuels de la ville. Le Programme stratégique prévoit la création d’un Centre international d’éducation sur l’Holocauste, ainsi qu’une action de sensibilisation de la population locale pour une meilleure compréhension à cet égard.

Comme l’avait demandé le Comité, un rapport a été soumis le 27 janvier 2003, qui décrit la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme stratégique pour la zone d’Oświęcim (OSPR) pour la période 2002-2006. Le rapport identifie 4 zones prioritaires et donne des informations détaillées sur les tâches à exécuter dans ces zones. Le principal objectif du Programme consiste à :

1. Mettre de l’ordre et aménager les zones qui entourent le Musée d’Etat d’Auschwits-Birkenau. La deuxième phase du Programme stratégique poursuivra la revalorisation du site de l’ancien camp d’extermination et le marquage des lieux d’importance historique qui se trouvent à proximité de la zone du Musée. Il a également pour but de permettre l’accès aux sites qui présentent un intérêt en dehors du Musée.

2. Accessibilité des moyens de transport d’Oświęcim pour les pèlerins et les touristes, les personnes qui font la navette de banlieue en ville pour se rendre à leur travail et les investisseurs. Entre 1997 et 2001, l’infrastructure des transports intérieurs s’est déjà considérablement améliorée et la deuxième phase continuera d’améliorer la sécurité et la qualité des routes et l’accès aux sites.

3. Mener à Oświęcim des activités pédagogiques liées aux lieux de commémoration et aux problèmes des droits de l’homme, des relations internationales et de la paix. Il est prévu de créer un Centre international d’éducation et un programme éducatif qui feront d’Oświęcim un lieu d’éducation, d’information, de mémoire et de recherche sur l’Holocauste et les droits humains, ainsi qu’un lieu d’initiatives de paix polonaises et internationales et de dialogue entre les cultures et les religions.

4. Rendre Oświęcim et ses environs plus attractifs pour les touristes. Afin de rendre la ville d’Oświęcim plus attractive pour permettre à chacun de comprendre les problèmes complexes associés à Auschwitz, le plan prévoit la rénovation des édifices du XIIIe siècle et l’amélioration de l’accès des visiteurs aux bâtiments de la Vieille Ville. Les autorités israéliennes ont proposé leur aide pour la préparation du plan de gestion.

Suite à une réunion du Centre avec le Secrétaire général de la Commission nationale polonaise pour l’UNESCO, une lettre contenant les dernières informations sur le Camp de concentration d’Auschwitz a été reçue le 29 avril 2003. Les autorités polonaises ont insisté sur l’importance du Programme stratégique quinquennal et ont informé le Centre qu’un accord a été conclu le 18 décembre 2002 entre les autorités compétentes qui vont être chargées de la mise en œuvre du Programme. Cet accord est un point de départ pour la création d’un système de gestion du site.

Par ailleurs, une conférence internationale est organisée à Cracovie les 16 - 17 juin 2003 pour lancer le Centre international d’éducation. Sont invités le Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l’Education et les experts internationaux qui œuvrent activement à la préservation du site. Une autre conférence intitulée « Préservation pour l’avenir », consacrée aux aspects techniques de la conservation du site, se tiendra du 23 au 25 juin 2003 au Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau, sous les auspices du Ministère de la Culture.

Le Gouvernement polonais a souhaité attirer l’attention sur le fait que le site a été inscrit au titre du seul critère (vi), ce qui souligne la complexité de ce lieu auxquels se rattachent beaucoup d’émotions. Il a noté qu’il n’y avait aucun site équivalent sur la Liste du patrimoine mondial. En conséquence, il a invité le Comité du patrimoine mondial à tenir compte de cette situation singulière qui exige une approche différente de la conservation du site.

ICOMOS :

L’ICOMOS estime que le Gouvernement polonais devrait être félicité pour ce document exhaustif et espère qu’il sera entièrement appliqué. Néanmoins, il considère que :

1. Il est impossible de comprendre un grand nombre de « tâches » mentionnées dans le document sans avoir une carte plus grande, en couleur et avec des légendes.

2. Le problème majeur du passé était l’absence d’un plan de gestion et le problème de la zone tampon, de ses limites et de l’aménagement de l’espace. Le groupe international d’experts et le Centre du patrimoine mondial ont demandé une définition des limites de la zone tampon et des activités qui y sont autorisées. « L’aire de protection » mentionnée dans le document est plus petite que la zone tampon qui figure dans les documents originaux de proposition d’inscription – c’était une des sources de problèmes et de préoccupation dans le passé. Il faudrait une bonne carte qui indique les limites de la proposition d’inscription, la zone tampon originale et ladite « aire de protection ».

3. Un autre plan indispensable pour comprendre la future situation possible, est celui des aménagements autorisés autour des camps.

4. Un plan de la circulation qui indique clairement les aires de stationnement, le sens du trafic, les éventuelles restrictions, le trafic piétonnier, les nouvelles routes et ponts.

5. Toutes les « tâches » inscrites au programme pourraient devenir sans intérêt si, dans les zones comprises entre les camps et dans les bâtiments associés au passé des sites, il y avait un type d’activité compromettant pour les valeurs. 

Décisions adoptées par le Comité en 2003
27 COM 7B.71
Camp de concentration d'Auschwitz (Pologne)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Remercie l'État partie de ses efforts en vue de prolonger le programme stratégique pour l'Aire d'Oświęcim ;

2. Note le complément d'information fourni par les autorités polonaises sur le programme et les autres activités sur le site ;

3. Prie instamment les autorités nationales et locales de préparer le plan de gestion en collaboration avec l'UNESCO et l'ICOMOS ;

4. Reconnaît avec gratitude l'aide financière accordée par l'État partie d'Israël ;

5. Demande qu'un rapport actualisé soit soumis par l'État partie au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2004, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l'état de conservation du bien à sa 28e session, en 2004.

Projet de décision : 27 COM 7 (b) 71

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Remercie les autorités polonaises de leurs efforts en vue de prolonger le Programme stratégique pour l’Aire d’Oświęcim ;

2. Note le complément d’information procuré par les autorités polonaises sur le Programme et les autres activités sur le site ;

3. Prie instamment les autorités nationales et locales de préparer le plan de gestion en collaboration avec l’UNESCO et l’ICOMOS ;

4. Reconnaît avec gratitude l’aide financière accordée par l’Etat partie d’Israël ;

5. Demande qu’un rapport actualisé soit soumis par l’Etat partie polonais d’ici le 1er février 2004, pour examen à la 28e session du Comité du patrimoine mondial. 

Année du rapport : 2003
Pologne
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Culturel
Critères : (vi)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 27COM (2003)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top