Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Réserve naturelle de Srébarna

Bulgarie
Facteurs affectant le bien en 2002*
  • Exploitation hydraulique
  • Infrastructures hydrauliques
  • Ressources financières
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Élevage de bétail / pacage d’animaux domestiques
  • Autres menaces :

    Perte de biodiversité

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Barrage Iron Gates en amont;
  • Déterioration de la qualité de l'eau (problème résolu);
  • Impact d'élevages porcins en amont (problème résolu);
  • Perte de biodiversité
  • Déversement de cyanure dans le Danube (problème résolu);
  • Nécessité de finaliser le plan de gestion
  • Améliorer la coopération transfrontalière avec les autres Etats parties qui se partagent les eaux du Danube
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2002
Demandes approuvées : 3 (de 1994-1999)
Montant total approuvé : 41 000 dollars E.U.
1999 Training workshop on "Srebarna Nature Reserve - core ... (Approuvé)   8 000 dollars E.U.
1998 Assistance to the renovation of the exposition of the ... (Non approuvé)   0 dollars E.U.
1994 Purchase of equipment for the measurement and ... (Approuvé)   19 000 dollars E.U.
1994 Training workshop in Srebarna Nature Reserve (Approuvé)   14 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2002**

1992: 2 missions UICN; octobre 1998: mission Centre du patrimoine mondial / UICN / Ramsar ; octobre 2001: mission conjointe Centre du patrimoine mondial / UICN / Ramsar;  février 2002: mission de suivi UNESCO/UICN 

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2002

Suivant les conclusions de la mission menée sur le site du 1er au 4 octobre 2001, présentées à la 25e session du Comité, le Comité a invité l’Etat partie à finaliser le plan de gestion, à confirmer son adoption par le Gouvernement et à soumettre un calendrier d’activités pour préparer un projet de zone transfrontalière du patrimoine mondial dans le delta du Danube en coopération avec les autres Etats parties à la Convention concernés. Le Comité a décidé de retirer Srébarna de la Liste du patrimoine mondial en péril dès lors que l’Etat partie aura remis au Centre, à l’UICN et au Secrétariat de la Convention de Ramsar un exemplaire du plan de gestion approuvé pour le site et une lettre engageant les moyens nécessaires à la mise en œuvre effective du plan dès que possible.

Dans une lettre datée du 14 décembre 2001, le ministère de l’Environnement et des Eaux a informé le Centre que le plan d’action concernant la Réserve naturelle de Srébarna a été approuvé par arrêté NP-958 du 11 décembre 2001.

En février 2002, au cours d’une mission de suivi UNESCO/UICN sur l’état de conservation du Parc national de Pirin, autre site bulgare du patrimoine mondial, un rapport actualisé a été rédigé concernant la situation de Srébarna. Un déversement de produits toxiques avait menacé Srébarna dans des conditions de hautes eaux du Danube. La mission a alerté les autorités pour qu’elles installent d’urgence un générateur électrique mobil qui permette au personnel du Parc de fermer rapidement les portes des écluses pour protéger le site contre une éventuelle pollution catastrophique et une destruction accélérée des valeurs de patrimoine mondial. La mission a noté qu’à sa dernière session le Comité avait déjà recommandé d’acheter d’urgence cet équipement et avait invité l’Etat partie à soumettre au besoin une demande d’Assistance internationale pour considération au titre du Fonds. Dans sa lettre datée du 29 mars 2002, la Ministre de l’Environnement et des Eaux a confirmé qu’elle allait demander l’assistance recommandée. Aucune demande n’a été reçue à ce jour.

Décisions adoptées par le Comité en 2002
26 COM 21A.1
Réserve naturelle de Srébarna (Bulgarie)
Le Comité du patrimoine mondial :

1. Invite l'État partie à finaliser rapidement le plan de gestion, à confirmer son adoption par le Gouvernement et à soumettre un calendrier d'activités pour l'élaboration d'un projet de zone transfrontalière du patrimoine mondial dans le delta du Danube en coopération avec les autres États parties concernés ;

2. Engage vivement l'État partie à prendre les mesures nécessaires pour acheter le générateur électrique mobile permettant de fermer rapidement les portes des écluses selon les besoins et de minimiser les risques de pollution qui pourraient être occasionnés à l'avenir par le déversement de produits toxiques ;

3. Recommande le retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril dès lors que l'État partie aura remis au Centre, à l'UICN et au Secrétariat de la Convention de Ramsar un exemplaire du plan de gestion approuvé pour le site, accompagné d'une déclaration de l'État partie engageant les moyens nécessaires à la mise en œuvre du plan dans les meilleurs délais.

Le Comité pourrait souhaiter adopter la décision suivante :

 

« Le Comité réitère sa demande invitant l’Etat partie à finaliser le plan de gestion dans les plus brefs délais, à confirmer son adoption par le Gouvernement et à soumettre un calendrier d’activités pour l’élaboration d’un projet de zone transfrontalière du patrimoine mondial dans le delta du Danube en coopération avec les autres Etats parties à la Convention concernés. Le Comité recommande le retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril dès lors que l’Etat partie aura remis au Centre, à l’UICN et au Secrétariat de la Convention de Ramsar un exemplaire du plan de gestion approuvé pour le site, accompagné d’une déclaration de l’Etat partie engageant les moyens nécessaires à la mise en œuvre du plan aussi tôt que possible. Le Comité encourage également l’Etat partie à prendre les mesures nécessaires pour acheter un générateur électrique mobil qui permette au personnel du Parc de fermer rapidement les portes des écluses selon les besoins afin de limiter les risques de pollution qui pourraient être occasionnés à l’avenir par le déversement de produits toxiques. »

Année du rapport : 2002
Bulgarie
Date d'inscription : 1983
Catégorie : Naturel
Critères : (x)
Liste en péril (dates) : 1992-2003
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 26COM (2002)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top