Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Réserve naturelle de Srébarna

Bulgarie
Facteurs affectant le bien en 2004*
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Manque de système de suivi

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Mécanisme de gestion ; système de suivi.

Détails complémentaires :

Réhabilitation du lac et évaluation du succès de la réhabilitation ; finalisation et adoption du plan de gestion ; coopération transfrontalière avec d’autres Etats parties riverains du Danube

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2004
Demandes approuvées : 4 (de 1994-2004)
Montant total approuvé : 52 812 dollars E.U.
2004 Cleaning the channel connecting the lake with the River ... (Approuvé)   11 812 dollars E.U.
1999 Training workshop on "Srebarna Nature Reserve - core ... (Approuvé)   8 000 dollars E.U.
1998 Assistance to the renovation of the exposition of the ... (Non approuvé)   0 dollars E.U.
1994 Purchase of equipment for the measurement and ... (Approuvé)   19 000 dollars E.U.
1994 Training workshop in Srebarna Nature Reserve (Approuvé)   14 000 dollars E.U.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

La mission commune UNESCO-UICN au Parc national de Pirin, effectuée du 3 au 6 février 2004, a profité de l’occasion pour discuter de questions concernant l’état de conservation de la Réserve naturelle de Srébarna avec le Ministère de l’Environnement et de l’Eau à Sofia. La mission a noté l’avancement réalisé pour l’établissement de rapports sur la Réserve naturelle de Srébarna et elle a reçu un projet de rapport lors de ses réunions à Sofia. La mission a recommandé de traiter les demandes d’assistance internationale en cours et de renforcer la collaboration avec la Roumanie, selon la demande du Comité du patrimoine mondial.

Décisions adoptées par le Comité en 2004
28 COM 15B.23
Réserve naturelle de Srébarna (Bulgarie)
Le Comité du patrimoine mondial [13],

1. Prenant note du rapport de l’État partie et des résultats de la mission commune UNESCO/UICN de février 2004 en Bulgarie,

2. Accueille favorablement le fait que l’État partie ait demandé une assistance technique du Fonds du patrimoine mondial afin d’acheter d’urgence un générateur électrique portable pour permettre une fermeture rapide des vannes de vidange en cas d’urgence ;

3. Regrette que l’État partie n’ait pas présenté de calendrier d’activités en prévision d'un projet d'aire transfrontalière du patrimoine mondial dans le Delta du Danube, en coopération avec d'autres États parties concernés, comme cela avait été demandé (décision 27 COM 7A.10) ;

4. Demande à l’État partie d’améliorer la mise en oeuvre du plan de gestion et de tenir le Centre du patrimoine mondial informé de l’avancement réalisé dans la collaboration transfrontalière concernant l’écosystème du Delta du Danube.

Projet de décision : 28 COM 15B.23

 Le Comité du patrimoine mondial,

 1.   Prenant note du rapport de l’Etat partie et des résultats de la mission commune UNESCO/UICN de février 2004 en Bulgarie,

 2.   Accueille favorablement le fait que l’Etat partie ait demandé une assistance technique du Fonds du patrimoine mondial afin d’acheter d’urgence un générateur électrique portable pour permettre une fermeture rapide des vannes de vidange en cas d’urgence ;

 3.   Regrette que l’Etat partie n’ait pas présenté de calendrier d’activités en prévision d'un projet d'aire transfrontalière du patrimoine mondial dans le Delta du Danube, en coopération avec d'autres Etats parties concernés, comme cela avait été demandé (27 COM 7A.10) ;

 4.  Demande à l’Etat partie d’améliorer la mise en œuvre du plan de gestion et de tenir le Centre informé de l’avancement réalisé dans la collaboration transfrontalière concernant l’écosystème du Delta du Danube.

Année du rapport : 2004
Bulgarie
Date d'inscription : 1983
Catégorie : Naturel
Critères : (x)
Liste en péril (dates) : 1992-2003
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 28COM (2004)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top