Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Vieille ville de Dubrovnik

Croatie
Facteurs affectant le bien en 1996*
  • Cadre juridique
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Tremblement de terre
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Conflit armé; 
  • Nécessité d'élargir la zone tampon
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1996
Demandes approuvées : 6 (de 1985-1994)
Montant total approuvé : 129 010 dollars E.U.
1994 Contribution to the establishment of a documentation ... (Approuvé)   50 000 dollars E.U.
1994 Restoration of mural paintings in the Baroque Festival ... (Approuvé)   8 000 dollars E.U.
1992 Financial contribution to urgent activities for the ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
1992 Financial contribution for the organization of a ... (Approuvé)   19 000 dollars E.U.
1988 Consultation on excavations at Dubrovnik Cathedral (Approuvé)   2 000 dollars E.U.
1985 Financial contribution to computer equipment for the ... (Approuvé)   20 010 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1996**

novembre 1995: mission d'étude

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

En mai 1996, le premier Forum européen des jeunes sur le patrimoine mondial s'est tenu à Dubrovnik. Une centaine d'élèves et d'enseignants de 22 pays européens se sont rencontrés et ont discuté de questions relatives au patrimoine mondial. Ils ont lancé un appel aux Ministres européens de la Culture qui se réunissaient en même temps à Helsinki, pour leur demander leur aide afin de protéger le patrimoine culturel européen.

Le 5 septembre 1996, la région du littoral de Dubrovnik a été secouée par un tremblement de terre de magnitude VIII sur l'échelle de Mercalli. La zone la plus touchée est celle de Dubrovnik et du village de Ston, distant de 10 km, ville historique figurant sur la Liste indicative de la Croatie. En réponse à une demande des autorités croates, une mission d'enquête a été envoyée à Dubrovnik. Lors de la préparation du présent document, le rapport de la mission n'avait pas encore été présenté.

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 1996

Le Comité pourrait vouloir prendre note du rapport de mission qui lui sera présenté durant sa session et prendre les mesures appropriées.

Décisions adoptées par le Comité en 1996
20 COM VII.C.25
SOC : Vieille ville de Dubrovnik (Croatie)

VII.25 Vieille ville de Dubrovnik (Croatie)

Le 5 septembre 1996, la région de Dubrovnik a été secouée par un tremblement de terre. En réponse à une demande des autorités croates, une mission d'étude a été envoyée à Dubrovnik en novembre dernier pour évaluer les effets du séisme que les experts ont estimés peu importants. Seules quelques fissures datant du tremblement de terre de 1979 se sont agrandies.

Toutefois, la zone la plus touchée est celle de la ville historique de Ston, qui figure sur la Liste indicative de la Croatie. La quasi-totalité des bâtiments à l'intérieur des fortifications de la ville ont été endommagés et plusieurs d'entre eux se sont effondrés.Le Comité s'est déclaré préoccupé de l'état de conservation de la ville de Ston.

En ce qui concerne Dubrovnik, le Comité a demandé à l'État partie de soumettre d'ici le 15 septembre 1997 un rapport global sur l'état de conservation du site, pour que le Comité envisage à sa vingt-et-unième session le retrait éventuel de Dubrovnik de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Année du rapport : 1996
Croatie
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 1991-1998
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 20COM (1996)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top