Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national des oiseaux du Djoudj

Sénégal
Facteurs affectant le bien en 1992*
  • Ressources financières
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Construction d'un barrage (problème résolu)

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1992
Demandes approuvées : 4 (de 1980-1992)
Montant total approuvé : 79 132 dollars E.U.
1992 Purchase of redwood and other materials for repairing ... (Approuvé)   10 000 dollars E.U.
1988 Financial contribution to repair sluices in Djoudj ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1982 Equipment for biological research and surveillance at ... (Approuvé)   29 132 dollars E.U.
1980 Joint mission to draw up a plan of protection for ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1992**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1992

Le Comité se souviendra que des travaux de réparation des barrages et écluses destinés à réguler l'arrivée d'eau dans cette zone humide ont été financés par le Fonds du patrimoine mondial en 1988. Par lettre en date du 25 août 1992, les autorités sénégalaises ont fait savoir au Centre du patrimoine mondial que les batardeaux en bois disposés parallèlement et compactés avec de l'argile, pour renforcer l'étanchéité des vannes et la résistance aux infiltrations d'eau et aux fuites, sont défectueux. Elles ont demandé une aide financière d'environ 10.000 $ EU pour l'achat de bois pour les remplacer. Cette requête a été soumise à l'approbation du Président du Comité du patrimoine mondial.

Décisions adoptées par le Comité en 1992
16 COM VIII
SOC : Parc national de Djoudj (Sénégal)

Parc national de Djoudj (Sénégal)

Le Comité a rappelé que la réparation des barrages et des écluses régulant le débit de l'eau dans cette zone humide avait été financée par le Fonds du patrimoine mondial en 1988. Le Comité a noté que les batardeaux en bois, disposés parallèlement et compactés à l'aide d'argile pour renforcer l'étanchéité des vannes et leur résistance aux infiltrations et aux fuites vers et à partir de la rivière Djoudj, s'étaient révélées défectueux; une assistance d'urgence d'un montant de 10 000 $EU avait été fournie pour l'achat de bois destiné à remplacer les batardeaux. Le délégué du Sénégal a remercié le Comité et l'a informé que les travaux de réparation progressaient rapidement et d'une manière satisfaisante.

Pas de projet de décision

Année du rapport : 1992
Sénégal
Date d'inscription : 1981
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Liste en péril (dates) : 1984-1988, 2000-2006
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 16COM (1992)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top