Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national des oiseaux du Djoudj

Sénégal
Facteurs affectant le bien en 2004*
  • Eau (pluie/nappe phréatique)
  • Erosion et envasement / dépôt
  • Espèces envahissantes / exotiques d’eau douce
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Agriculture ; absence de techniques de conservation, de mécanisme de gestion, de système de suivi, de ressources humaines et financières ; diminution de la protection. 

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2004
Demandes approuvées : 6 (de 1980-2001)
Montant total approuvé : 229 607 dollars E.U.
2001 Support to African countries to attend Regional ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
2000 Lutte contre le Salvinia molesta dans le delta du ... (Approuvé)   130 475 dollars E.U.
1992 Purchase of redwood and other materials for repairing ... (Approuvé)   10 000 dollars E.U.
1988 Financial contribution to repair sluices in Djoudj ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1982 Equipment for biological research and surveillance at ... (Approuvé)   29 132 dollars E.U.
1980 Joint mission to draw up a plan of protection for ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Dans son rapport à la 27e session du Comité, l’UICN a confirmé la déclaration de l’Etat partie selon laquelle la prolifération de l’espèce envahissante Salvinia molesta qui avait entraîné en 2000 l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril, aurait été ramenée à un niveau acceptable. Le Centre et l’UICN ont reçu du Directeur des parcs nationaux du Sénégal une lettre datée du 3 mars 2004 demandant au Comité de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril en évoquant plusieurs menaces persistantes déjà signalées par l’Etat partie en 2003, à savoir un recul des habitats naturels de la faune à cause de la colonisation d’espèces aquatiques envahissantes, la salinité croissante des sols qui augmente la mortalité de la végétation riveraine et l’envasement des cours d’eau qui réduit l’écoulement naturel des rivières et a des impacts sur la biodiversité. La lettre propose également l’organisation d’un atelier pour un nombre limité d’experts afin de préparer d’urgence un plan d’action. Elle ne donne aucune information sur de possibles délais et données de référence pour le retrait éventuel du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

L’UICN fait de nouveau observer que, si l’espèce Salvinia molesta est désormais sous contrôle dans le Parc, une surveillance reste nécessaire et il faut évaluer la menace représentée par une autre espèce envahissante, Typha australis, en train de coloniser les étendues d’eau non protégées à cause de modifications des conditions hydrologiques entraînées par le barrage. Contrairement à Salvinia molesta, qui provenait des néotropiques, Typha australis est une espèce native qui, par suite de modifications des conditions environnementales, a proliféré rapidement dans l’écosystème. L’UICN fait observer qu’en raison de son caractère natif, il est impossible de lutter contre cette espèce par des méthodes biologiques. Elle pourrait toutefois être contrôlée en augmentant la profondeur d’eau  et/ou en coupant les tiges sous l’eau. 

Décisions adoptées par le Comité en 2004
28 COM 15A.7
Parc national des oiseaux du Djoudj (Sénégal)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Demande au Centre du patrimoine mondial et l’UICN, en coopération avec l’État partie et avec le groupe de l’UICN spécialisé dans les espèces envahissantes, d’entreprendre une mission sur le site pour évaluer l’importance de la menace que constitue la prolifération de Typha australis et autres espèces envahissantes ainsi que les autres problèmes soulignés par l’État partie à savoir la salinité croissante et l’envasement des cours d’eau, et de donner son avis sur les actions nécessaires et sur les délais et les repères possibles pour le retrait du bien de liste du patrimoine mondial en péril, et soumettre ses recommandations pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 29e session en 2005.

2. Décide de maintenir le Parc national des oiseaux du Djoudj sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

28 COM 15C.2
Liste du patrimoine mondial en péril

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l’examen des rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-04/28.COM/15A Rev),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

  • Afghanistan, Minaret et vestiges archéologiques de Djam (décision : 28 COM 15A.21) 
  • Afghanistan, Paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan (décision 28 COM 15A.22) 
  • Albanie, Butrint (décision 28 COM 15A.28) 
  • Algérie, Tipasa (décision 28 COM 15A.16) 
  • Azerbaïdjan, Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge (décision 28 COM 15A.29) 
  • Bénin, Palais royaux d'Abomey (décision 28 COM 15A.14) 
  • Côte d'Ivoire, Parc national de la Comoé (décision 28 COM 15A.2) 
  • Côte d'Ivoire/Guinée, Réserve naturelle intégrale du mont Nimba (décision 28 COM 15A.5) 
  • Égypte, Abou Mena (décision 28 COM 15A.17) 
  • Equateur, Parc national Sangay (décision 28 COM 15A.12) 
  • États-Unis d'Amérique, Parc national des Everglades (décision 28 COM 15A.11) 
  • Ethiopie, Parc national du Simien (décision 28 COM 15A.4) 
  • Honduras, Réserve de la biosphère Río Plátano (décision 28 COM 15A.13) 
  • Inde, Ensemble monumental de Hampi (décision 28 COM 15A.24) 
  • Inde, Sanctuaire de faune de Manas (décision 28 COM 15A.10) 
  • Iraq, Assour (Qal'at Cherqat) (décision 28 COM 15A.18) 
  • Jérusalem, Vieille ville de Jérusalem et ses remparts (décision 28 COM 15A.31) 
  • Mali, Tombouctou (décision 28 COM 15A.15) 
  • Népal, Vallée de Kathmandu (décision 28 COM 15A.25) 
  • Niger, Réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (décision 28 COM 15A.6) 
  • Pakistan, Fort et jardins de Shalimar à Lahore (décision 28 COM 15A.26) 
  • Pérou, Zone archéologique de Chan Chan (décision 28 COM 15A.30) 
  • Philippines, Rizières en terrasses des cordillères des Philippines (décision 28 COM 15A.27) 
  • République centrafricaine, Parc national du Manovo-Gounda St. Floris (décision 28 COM 15A.1) 
  • République démocratique du Congo, Réserve de faune à okapis (décision 28 COM 15A.3) 
  • République démocratique du Congo, Parc national de Kahuzi-Biega (décision 28 COM 15A.3) • République démocratique du Congo, Parc national des Virunga (décision 28 COM 15A.3) 
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Garamba (décision : 28 COM 15A.3) Décisions adoptées lors de la 28e session du Comité WHC-04/28.COM/26, p. 150 du patrimoine mondial (Suzhou, 2004) 
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Salonga (décision 28 COM 15A.3) 
  • Sénégal, Parc national des oiseaux du Djoudj (décision 28 COM 15A.7) 
  • Tunisie, Parc national de l'Ichkeul (décision 28 COM 15A.9) 
  • Yémen, Ville historique de Zabid (décision 28 COM 15A.20)

Projet de décision : 28 COM 15A.7

 

Le Comité du patrimoine mondial,

 

1.  Demande à l’Etat partie d’inviter le Centre et l’UICN, en coopération étroite avec le Groupe de l’UICN spécialisé dans les espèces envahissantes, à organiser une mission d’experts sur le site pour évaluer l’importance de la menace que constitue la prolifération de Typha australis et d’autres espèces aquatiques envahissantes, ainsi que les autres problèmes signalées par l’Etat partie, à savoir la salinité croissante et l’envasement des cours d’eau, afin de donner son avis sur les actions nécessaires et sur les délais et données de référence possibles pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril ;

 

2.  Décide de maintenir le Parc national des oiseaux du Djoudj sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

 

Année du rapport : 2004
Sénégal
Date d'inscription : 1981
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Liste en péril (dates) : 1984-1988, 2000-2006
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 28COM (2004)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top