Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Port, forteresses et ensemble monumental de Carthagène

Colombie
Facteurs affectant le bien en 2004*
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression touristique 

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2004
Demandes approuvées : 6 (de 1988-1999)
Montant total approuvé : 108 800 dollars E.U.
1999 Technical Co-operation request for the Integral ... (Approuvé)   60 000 dollars E.U.
1993 Provision of experts for the preparation of a master ... (Approuvé)   19 000 dollars E.U.
1991 Contribution to a monitoring exercise of the following ... (Approuvé)   3 300 dollars E.U.
1990 Preparation of legislation for the preservation of the ... (Approuvé)   5 000 dollars E.U.
1989 Additional contribution to a seminar on the ... (Approuvé)   7 500 dollars E.U.
1988 Specialists to advise on the protection and restoration ... (Approuvé)   14 000 dollars E.U.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

À la demande des autorités nationales colombiennes, une mission de suivi réactif de l’ICOMOS a été effectuée du 29 novembre au 5 décembre 2003 pour évaluer l’état de conservation de l’église de Santo Domingo à Cartagena de Indias. Le rapport de la mission de l’ICOMOS est parvenu au Secrétariat le 10 mars 2004. Un rapport d’avancement de la Dirección del Patrimonio (Direction du patrimoine) du Ministère de la Culture colombien a été reçu le 9 mars 2004.

 

Selon les recommandations de la mission de suivi réactif UNESCO-ICOMOS de mai-juin 2003 à Carthagène, le Ministère de la Culture a lancé une série d’activités, à savoir : a) la délimitation correcte du site ; b) l’élaboration d’un plan de gestion ; c) le développement de la participation collective à ce processus ; d) la restauration et la conservation de l’église de Santo Domingo ; et e) la réalisation d’études approfondies et d’inventaires des murs d’enceinte du bien inscrit.

 

Une étude a été menée sur la typologie des structures et des espaces qui présentent un intérêt historique et architectonique, afin d’obtenir une délimitation précise du paysage urbain historique du bien. L’élaboration du plan de gestion se fait dans le cadre d’un plan spécial de protection (Plan Especial de Protección - PEP), qui a pour but de formuler un instrument de planification pour la protection intégrée et le développement des biens culturels en vertu de la Loi 397 de 1997. La participation collective constitue un élément central de la méthode employée dans l’élaboration et la mise en œuvre de ces activités.

 

Dans le cas de l’église de Santo Domingo, les objectifs étaient d’évaluer l’état général de la structure de l’édifice et de conseiller les représentants colombiens du Ministère de la Culture, ainsi que les architectes et les ingénieurs travaillant sur le chantier, au sujet des réparations de maçonnerie en cours. La mission a conclu que les travaux de réparation de l’église sont exécutés de façon très professionnelle et que le choix des matériaux et l’exécution du travail par les artisans se sont révélés d’excellente qualité. La structure de l’édifice, qui est améliorée et consolidée depuis 400 ans, semble stable et n’a pas besoin d’être renforcée davantage. Après un examen approfondi et malgré leur ancienneté, les murs et les voûtes n’ont révélé aucun dégât important qui aurait pu être lié à des tremblements de terre.

 

L’ICOMOS a reçu le rapport de l’Etat partie et félicite les autorités d’avoir pris note des recommandations de la mission conjointe UNESCO-ICOMOS de 2003, en particulier pour la préparation du plan de gestion du bien. La première partie du rapport contient une étude très détaillée de la délimitation du paysage urbain historique de Carthagène. Elle recense les zones de protection et de conservation du patrimoine historique, culturel, architectural et archéologique du centre historique de Carthagène, son périmètre d’influence sur le paysage urbain historique, y compris les axes visuels et les sections historiques d’expansion urbaine et rurale. Cet inventaire a été complété par une typologie des espaces et des structures architecturales/historiques de chaque zone. La seconde partie du rapport contient une étude de génie civil sur les différents éléments du système de fortification du bien (remparts, bastions et fossés), une analyse de leur capacité en vue de l’installation d’infrastructures culturelles et une évaluation de leur état de conservation.

Décisions adoptées par le Comité en 2004
28 COM 15B.112

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Prenant note des rapports fournis par l’ICOMOS et l’État partie sur l’état de conservation du bien (décision 27 COM 7B.89),

2. Félicite les autorités d’avoir intégralement mis en oeuvre les recommandations de la mission de suivi réactif UNESCO-ICOMOS de 2003.

Projet de décision : 28 COM 15B.112

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Prenant note des rapports fournis par l’ICOMOS et l’Etat partie sur l’état de conservation du bien,

2.  Félicite les autorités d’avoir intégralement mis en œuvre les recommandations de la mission de suivi réactif UNESCO-ICOMOS de 2003.

Année du rapport : 2004
Colombie
Date d'inscription : 1984
Catégorie : Culturel
Critères : (iv)(vi)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 28COM (2004)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top