Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

L’inventaire rétrospectif et les clarifications des limites

L’inventaire rétrospectif est un projet visant à l’identification et au rassemblement de données de base (limites, coordonnées géographiques, composantes en série, superficie en hectares, etc.) pour les biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial dans la période 1978-1998.

Le projet se développe en sept étapes : 

  1. Elaboration d’un inventaire rétrospectif du contenu du dossier de proposition d’inscription, tel que gardé auprès des archives du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’UICN ;
  2. Identification des lacunes dans chaque dossier (il se peut qu’aucune carte n’ait été fournie à l’époque de la soumission du dossier, ou qu’elle ne présente pas de limites du bien) ;
  3. Transmission d’une lettre à l’État partie concerné, expliquant les problèmes identifiés et clarifiant, bien par bien, les informations à soumettre ;
  4. Réponse de l’État partie (deux exemplaires imprimés et version électronique, les cartes dans les formats jpg ou pdf) ;
  5. Examen des informations soumises par l’État partie afin de vérifier que les données soumises reflètent bien la situation à l’époque de l’inscription ;
  6. Présentation des informations dans un document de travail au Comité du patrimoine mondial pour prise de note ;
  7. Publication des informations sur le site Internet du Centre du patrimoine mondial.

Clarifications des limites

Les « clarifications des limites », en se référant à la délimitation des biens à l’époque de leur inscription sur la Liste du patrimoine mondial, se différencient des « modifications mineures de limites », qui se réfèrent à toute modification (augmentation ou réduction de la superficie du bien, établissement d’une zone tampon, etc…) intervenue après l’inscription. Pour qu’une proposition de modification mineure des limites d’un bien puisse être soumise, il est nécessaire que les limites à l’époque de l’inscription soient claires ou aient été clarifiées au préalable.   

Calendrier

L’inventaire rétrospectif a été lancé par le Comité du patrimoine mondial en 2004 et il est en cours selon le calendrier suivant :

2004-2005 : dossiers de proposition d’inscription des biens en Europe,
2006 : dossiers de proposition d’inscription des biens dans les États arabes,
2007-2008 : soumissions du premier cycle du rapport périodique des biens en Europe,
2009 : dossiers de proposition d’inscription des biens en Afrique,
2010 : dossiers de proposition d’inscription des biens en Asie et Pacifique,
2011 : dossiers de proposition d’inscription des biens en Amérique latine et Caraïbes,
2012 : dossiers de proposition d’inscription des biens en Amérique du Nord.

Vidéos explicatives

Comment préparer une carte en réponse à l’inventaire rétrospectif ?
  • Qu’est-ce que l’inventaire rétrospectif ?
  • Les limites
  • Éléments requis pour des cartes complètes
  • Pour résumer
Télécharger la présentation
Comment présenter au Comité du patrimoine mondial une zone tampon ou une proposition de modification mineure des limites ?
  • Orientations
  • Une remarque sur les modifications mineures des limites
  • Les différences entre clarifications des limites et modifications mineures des limites
  • Le format pour les modifications mineures des limites
Télécharger la présentation
Décisions / Résolutions (12)
Code : 41COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/17/41.COM/8D,
  2. Rappelant la décision 40 COM 8D, adoptée lors de sa 40e session (Istanbul/UNESCO, 2016),
  3. Reconnaît l’excellent travail accompli par les États parties pour la clarification des limites de leurs biens du patrimoine mondial et les félicite pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;
  4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les Organisations consultatives ne sont pas en mesure d’examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l’époque de l’inscription n’ont pas encore été clarifiées ;
  5. Prend note des clarifications des limites et des superficies fournies par les États parties pour les biens suivants et telles que présentées en Annexe du Document WHC/17/41.COM/8D :

    AFRIQUE

    • Seychelles, Réserve naturelle de la vallée de Mai

    AMÉRIQUE LATINE ET CARAÏBES

    • Honduras, Site maya de Copán

    ÉTATS ARABES

    • République arabe syrienne, Ancienne ville de Bosra

    EUROPE ET AMÉRIQUE DU NORD

    • Canada, Le Vieux Lunenburg
    • Fédération de Russie, Ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Posad
    • Suède, Ville-église de Gammelstad, Luleå
    • Suède, Région de Laponie
    • Suède, Port naval de Karlskrona ;

  6. Demande aux États parties n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l’inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation le plus rapidement possible, et avant le 1er décembre 2017 au plus tard, afin de les soumettre, si les conditions techniques sont remplies, à la 42e session du Comité du patrimoine mondial en 2018.

En savoir plus sur la décision
Code : 40COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/16/40.COM/8D,
  2. Rappelant la décision 39 COM 8D, adoptée lors de sa 39e session (Bonn, 2015),
  3. Reconnaît l’excellent travail accompli par les États parties pour la clarification des limites de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;
  4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les Organisations consultatives ne seront pas en mesure d’examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l’époque de l’inscription demeurent non-définies ;
  5. Prend note des clarifications des limites et des superficies fournies par les États parties pour les biens suivants et telles que présentées en Annexe du Document WHC/16/40.COM/8D :

    AMERIQUE LATINE ET CARAÎBES

    • Belize : Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize ;
    • Cuba : Vieille ville de La Havane et son système de fortifications ;
    • Mexique : Cité préhispanique de Teotihuacan ;
    • Pérou : Parc national de Huascarán ;
    • Venezuela (République bolivarienne du) : Coro et son port ;

    ÉTATS ARABES

    • République arabe syrienne : Site de Palmyre ;

    EUROPE ET AMÉRIQUE DU NORD

    • Allemagne: Le Bauhaus et ses sites à Weimar et Dessau ; Monuments commémoratifs de Luther à Eisleben et Wittenberg ;
    • Canada : Parc provincial Dinosaur ;
    • Croatie : Parc national Plitvice ;
    • Espagne : Grotte d’Altamira et art rupestre paléolithique du nord de l’Espagne; Las Médulas ; La Lonja de la Seda de Valence ; Monastères de San Millán de Yuso et de Suso ;
    • États-Unis d’Amérique : La Fortaleza et le site historique de San Juan National à Porto Rico; Site historique d'État des Cahokia Mounds; La culture chaco ;
    • Fédération de Russie : Le Kremlin et la place Rouge, Moscou ;
    • France : Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France ; Places Stanislas, de la Carrière et d'Alliance à Nancy ;
    • Italie : Ville de Vérone ;
    • République Tchèque : Colonne de la Sainte-Trinité à Olomouc ; Château de Litomyšl;
    • Saint-Siège : Cité du Vatican ;
    • Suède : Skogskyrkogården ;

  6. Demande aux États parties n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l’Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation le plus rapidement possible, et avant le 1 décembre 2016 au plus tard, afin de les soumettre, si les conditions techniques sont remplies, à la 41e session du Comité du patrimoine mondial en 2017.

En savoir plus sur la décision
Code : 39COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/8D,
  2. Rappelant la décision 38 COM 8D, adoptée lors de sa 38e session (Doha, 2014),
  3. Reconnaît l’excellent travail accompli par les États parties pour la clarification des limites de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;
  4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d’examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l’époque de l’inscription demeurent non-définies ;
  5. Prend note des clarifications des limites et des superficies fournies par les États parties pour les biens suivants et telles que présentées dans les annexes du Document WHC-15/39.COM/8D :

AMERIQUE LATINE ET CARAÎBES :

  • Brésil : Parc National d’Iguaçu ;
  • Mexique : Maison-atelier de Luis Barragán ; Paysage d’agaves et anciennes installations industrielles de Tequila ;

ASIE ET PACIFIQUE :

  • Australie : Sites fossilifères de mammifères d'Australie (Riversleigh / Naracoorte);
  • Inde : Tombe de Humayun, Delhi ;

EUROPE ET AMERIQUE DU NORD :

  • Allemagne / Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord : Frontières de l’Empire romain ;
  • Azerbaïdjan : Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge ;
  • Canada : Arrondissement historique du Vieux-Québec ;
  • Espagne : Art rupestre du bassin méditerranéen de la péninsule Ibérique ; Centre Historique de Cordoue ; Université et quartier historique d'Alcalá de Henares ;
  • États-Unis d’Amérique : Monticello et Université de Virginie à Charlottesville ;
  • France : Golfe de Porto : calanche de Piana, golfe de Girolata, réserve de Scandola ;
  • Italie : Côte amalfitaine ; Ville de Vicence et les villas de Palladio en Vénétie ;
  • Pays-Bas : Droogmakerij de Beemster (Polder de Beemster) ; Réseau des moulins de Kinderdijk-Elshout ; Rietveld Schröderhuis (Maison Schröder de Rietveld) ; Schokland et ses environs ;
  • République tchèque : Villa Tugendhat à Brno ;
6. Demande aux États parties n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l’Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation le plus rapidement possible, et avant le 1 décembre 2015 au plus tard, afin de les soumettre, si ces dernières sont satisfaisantes, à la 40e session du Comité du patrimoine mondial en 2016.

En savoir plus sur la décision
Code : 38COM 8D

e Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le Document WHC-14/38.COM/8D,
  2. Rappelant la Décision 37 COM 8D, adoptée lors de sa 37e session (Phnom Penh, 2013),
  3. Reconnaît l’excellent travail accompli par les États parties dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;
  4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d’examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l’époque de l’inscription ne sont pas claires ;
  5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants en réponse à l’Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans les annexes du Document WHC-14/38.COM/8D :

   AMERIQUE LATINE ET CARAÏBES :

  • Argentine : Parc national de l’Iguazu ;
  • Argentine / Brésil : Missions jésuites des Guaranis : San Ignacio Mini, Santa Ana, Nuestra Señora de Loreto et Santa Maria Mayor, ruines de Sao Miguel das Missoes ;
  • Brésil : Ville historique d’Ouro Preto ; Parc national de Serra di Capivara ; Centre historique de la ville d’Olinda ; Centre historique de Salvador de Bahia ;
  • Colombie : Parc archéologique de San Agustín ; Parc archéologique national de Tierradentro ; Parc national de Los Katíos ;
  • Costa Rica / Panama : Réserves de la cordillère de Talamanca-La Amistad / Parc national La Amistad ;
  • Guatemala : Parc archéologique et ruines de Quirigua ;
  • Mexique : Zone de monuments historiques de Querétaro ; Premiers monastères du XVIe siècle sur les versants du Popocatepetl ; Hospice Cabañas, Guadalajara ; Centre historique de Mexico et Xochimilco ;
  • Uruguay : Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento ;

   ASIE ET PACIFIQUE :

  • Chine : Grottes de Mogao ; Mausolée du premier empereur Qin ; Parc national de Lushan ; Région d’intérêt panomarique et historique de Wulingyuan ; Région d’intérêt panoramique et historique de la vallée de Jiuzhaigou ;
  • Japon : Monuments historiques de l’ancienne Kyoto (villes de Kyoto, Uji et Otsu) ;
  • Thaïlande : Sanctuaires de faune de Thung Yai-Huai Kha Khaeng ;

   EUROPE ET AMERIQUE DU NORD :

  • Allemagne : Cathédrale de Spire ; Trèves – monuments romains, cathédral Saint-Pierre et église Notre-Dame ; Abbaye et Atlenmünster de Lorsch ;
  • Canada : Parc National de Miguasha ; Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes ;
  • Canada / États-Unis d’Amérique : Kluane / Wrangell-St. Elias / Glacier Bay / Tatshenshini-Alsek ;
  • Espagne: Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle ;
  • États-Unis d’Amérique : Parcs d’Etat et national Redwood ; Parc national de Mammoth Cave ; Statue de la Liberté ; Parc national de Yosemite ; Taos Pueblo ;
  • Fédération de Russie : Centre historique de Saint-Pétersbourg et ensembles monumentaux annexes ;
  • France : Sites préhistorique et grottes ornées de la vallée de la Vézère.
6.  Demande aux États parties n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l’Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation le plus rapidement possible et avant le 1 décembre 2014 au plus tard.

En savoir plus sur la décision
Code : 37COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-13/37.COM/8D,

2. Rappelant la Décision 36 COM 8D, adoptée lors de sa 36e session (Saint-Pétersbourg, 2012),

3. Reconnaît l’excellent travail accompli par les États parties dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;

4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d’examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l’époque de l’inscription ne sont pas claires ;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants en réponse à l’Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans les annexes du Document WHC-13/37.COM/8D :

  • Algérie: Casbah d'Alger;
  • Allemagne : Ville hanséatique de Lübeck ; Usine sidérurgique de Völklingen ;
  • Brésil : Sanctuaire de Bon Jésus à Congonhas ; Brasilia ; Centre historique de São Luís ;
  • Cuba : Château de San Pedro de la Roca, Santiago de Cuba ;
  • Espagne : Vieille ville d’Ávila avec ses églises extra-muros; Ville historique de Tolède ; Ville historique fortifiée de Cuenca ; Palais de la musique catalane et hôpital de Sant Pau, Barcelone ;
  • Fédération de Russie : Centre historique de Saint-Pétersbourg et ensembles monumentaux annexes ; Kizhi Pogost ;
  • Mexique : Sian Ka’an ; Cité préhispanique et parc national de Palenque ; Centre historique de Puebla ; Ville historique de Guanajuato et mines adjacentes ; Centre historique de Morelia ; Sanctuaire de baleines d’El Vizcaino ; Centre historique de Zacatecas ; Peintures rupestres de la Sierra de San Francisco ; Zone archéologique de Paquimé, Casas Grandes ; Zone de monuments historiques de Tlacotalpan ;
  • Panama : Parc national du Darien ;
  • Paraguay : Missions jésuites de la Santísima Trinidad de Paraná et Jesús de Tavarangue ;
  • Pérou : Ville de Cuzco ; Site archéologique de Chavin ; Zone archéologique de Chan Chan ; Centre historique de Lima ; Parc national Río Abiseo ; Lignes et géoglyphes de Nasca et de Pampas de Jumana ;
  • République dominicaine : Ville coloniale de Saint-Domingue ;
  • Viet Nam : Ensemble de monuments de Huê ;

6. Demande aux États parties n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l’Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandée le plus rapidement possible et d’ici le 1 décembre 2013 au plus tard.

En savoir plus sur la décision
Code : 36COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

 

  1. Ayant examiné le Document WHC-12/36.COM/8D,
  2. Rappelant la Décision 35 COM 8D, adoptée lors de sa 35e session (UNESCO, 2011),
  3. Reconnaît l’excellent travail accompli par les États parties dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;
  4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d’examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l’époque de l’inscription ne sont pas claires ;
  5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants en réponse à l’Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l’annexe du Document WHC-12/36.COM/8D :
      • Algérie : Vallée du M’Zab ;
      • Allemagne : Cathédrale d’Aix-la-Chapelle ; Collégiale, château et vieille ville de Quedlinburg ;
      • Allemagne et Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord : Frontières de l’Empire romain : le mur d’Hadrien ;
      • Argentine : Parc national de Los Glaciares ;
      • Australie : Îles Lord Howe ; Tropiques humides de Queensland ; Baie Shark, Australie occidentale ; Îles Heard et McDonald ;
      • Cambodge : Angkor ;
      • Chine : La Grande Muraille ; Site de l’homme de Pékin à Zhoukoudian ; Région d’intérêt panoramique et historique de la vallée de Jiuzhaigou ; Vieille ville de Ping Yao ; Palais d’Été, Jardin impérial de Beijing ; Temple du Ciel, autel sacrificiel impérial à Beijing ;
      • Colombie : Centre historique de Santa Cruz de Mompox ;
      • Croatie : Parc national Plitvice ;
      • Espagne : Monastère et site de l’Escurial (Madrid) ; Œuvres d’Antoni Gaudí ; Vieille ville de Ségovie et son aqueduc ; Monuments d’Oviedo et du royaume des Asturies ; Vieille ville de Saint-Jacques de Compostelle ; Vieille ville de Cáceres ; Vieille ville de Salamanque ; Monastère de Poblet ; Ensemble archéologique de Mérida ; Monastère royal de Santa María de Guadalupe ;
      • Finlande : Forteresse de Suomenlinna ;
      • Géorgie : Monuments historiques de Mtskheta ;
      • Honduras : Réserve de la biosphère Río Plátano ;
      • Inde : Grottes d’Ajanta; Parc national de Kaziranga ;
      • Indonésie : Ensemble de Borobudur ;
      • Japon : Monuments bouddhiques de la région d’Horyu-ji ; Himeji-jo ; Yakushima ; Shirakami-Sanchi ; Villages historiques de Shirakawa-go et Gokayama ; Mémorial de la Paix d’Hiroshima (Dôme de Genbaku) ; Sanctuaire shinto d’Itsukushima ; Monuments historiques de l’ancienne Nara ;
      • Népal : Lumbini, lieu de naissance du Bouddha ;
      • Ouzbékistan : Itchan Kala ; Centre historique de Boukhara ; Samarkand – carrefour de cultures ;
      • République arabe syrienne : Ancienne ville d’Alep ;
      • République tchèque : Centre historique de Prague ;
      • Seychelles : Atoll d’Aldabra ;
      • Sri Lanka : Réserve forestière de Sinharaja ;
      • Thaïlande : Ville historique de Sukhothaï et villes historiques associées ; Ville historique d’Ayutthaya ; Site archéologique de Ban Chiang ;
      • Tunisie : Site archéologique de Carthage ;
      • Turquie : Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce ;

6.    Demande aux États parties n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l’Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandée le plus rapidement possible et avant le 1 décembre 2012 au plus tard.

En savoir plus sur la décision
Code : 35COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-11/35.COM/8D,

2. Rappelant la Décision 34 COM 8D, adoptée lors de sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Reconnaît l'excellent travail accompli par les États parties dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;

4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d'examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial lorsque les limites ne sont pas claires ;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants en réponse à l'Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l'annexe du Document WHC-11/35.COM/8D :

  • Algérie: Timgad;
  • Australie: Parc national de Kakadu;
  • Espagne: Alhambra, Generalife et Albaicín, Grenade; Cathédrale de Burgos;
  • Fédération de Russie: Volcans du Kamchatka;
  • France: Cathédrale d'Amiens; Cathédrale Notre-Dame, ancienne abbaye Saint-Remi et palais de Tau, Reims; Cathédrale de Bourges; Centre historique d'Avignon: Palais des papes, ensemble épiscopal et Pont d'Avignon; Ville fortifiée historique de Carcassonne; Site historique de Lyon;
  • Géorgie: Haut Svaneti;
  • Italie: Art rupestre du Valcamonica; Centre historique de Naples; Villa romaine du Casale;
  • Madagascar: Réserve naturelle intégrale du Tsingy de Bemaraha;
  • Ouganda: Forêt impénétrable de Bwindi; Monts Rwenzori;
  • République arabe syrienne: Ancienne ville de Damas;
  • République tchèque: Centre historique de Český Krumlov; Kutná Hora: le centre historique de la ville avec l'église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec.

6. Demande aux États parties européens, arabes et africains n'ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l'Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandée le plus rapidement possible et d'ici le 1 décembre 2011 au plus tard.

En savoir plus sur la décision
Code : 34COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le Document WHC-10/34.COM/8D,

2.   Rappelant la Décision 33 COM 8D, adoptée lors de sa 33e session (Séville, 2009);

3.   Félicite les États parties dans la région de l'Europe ainsi que les États parties de l'Algérie, du Liban et de la Tunisie pour l'excellent travail accompli dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants dans les régions européenne et arabe en réponse à l'Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l'annexe du Document WHC-10/34.COM/8D:

- Algérie: La Kalâa des Béni Hammad; Djémila;

- Géorgie: Cathédrale de Bagrati et monastère de Ghélati;

- Grèce: Monuments paléochrétiens et byzantins de Thessalonique; Pythagoreion et Heraion de Samos; Site archéologique d'Aigai (nom moderne Vergina);

- Italie/Saint-Siège: Centre historique de Rome, les biens du Saint-Siège situés dans cette ville bénéficiant des droits d'extra-territorialité et Saint-Paul-hors-les-Murs;

- Liban: Tyr;

- Malte: Ville de La Valette;

- Pays-Bas: Zone historique de Willemstad, centre ville et port, Antilles néerlandaises; Ir. D.F. Woudagemaal (station de pompage à la vapeur de D.F. Wouda);

- Roumanie: Sites villageois avec églises fortifiées de Transylvanie; Monastère de Horezu; Eglises de Moldavie;

- Serbie: Vieux Ras avec Sopoćani; Monastère de Studenica;

- Tunisie: Médina de Tunis; Amphithéâtre d'El Jem; Cité punique de Kerkouane et sa nécropole; Médina de Sousse; Kairouan;

- Turquie: Zones historiques d'Istanbul; Hierapolis-Pamukkale; Ville de Safranbolu.

6.   Demande aux États parties européens et arabes n'ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l'Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandée le plus rapidement possible et au plus tard le 1er avril 2011.

En savoir plus sur la décision
Code : 33COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-09/33.COM/8D,

2. Rappelant les Décisions 30 COM 11A.2, 31 COM 11A.2 et 32 COM 8D, adoptées respectivement lors de ses 30e (Vilnius, 2006), 31e (Christchurch, 2007) et 32e (Québec, 2008) sessions;

3. Rappelle que, comme il a été décidé lors de sa 31e session (Christchurch, 2007) par la Décision 31 COM 11A.2, le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d'examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l'époque de l'inscription ne sont pas claires;

4. Félicite les États parties dans la région de l'Europe ainsi que l'État partie de l'Algérie pour l'excellent travail accompli dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants dans les régions européenne et arabe en réponse à l'Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l'annexe du Document WHC-09/33.COM/8D:

- Algérie: Tipasa ;

- Autriche: Ligne de chemin de fer de Semmering;

- Bélarus et Pologne: Forêt Belovezhskaya Pushcha/Białowieża;

- Bulgarie: Cavalier de Madara; Monastère de Rila;

- Croatie: Vieille ville de Dubrovnik; Ville historique de Trogir;

- République tchèque: Réserve du village historique d'Holašovice;

- France: Cathédrale de Chartres;

- Allemagne: Cathédrale Sainte-Marie et église Saint-Michel d'Hildesheim; Église de pèlerinage de Wies; Ville hanséatique de Lübeck;

- Grèce: Site archéologique de Delphes; Acropole d'Athènes; Météores; Sanctuaire d'Asclépios en Epidaure; Site archéologique d'Olympie; Monastères de Daphni, de Hosios Loukas et Nea Moni de Chios;

- Italie/Saint-Siège: Centre historique de Rome, les biens du Saint-Siège situés dans cette ville bénéficiant des droits d'extra-territorialité et Saint-Paul-hors-les-Murs;

- Italie: Castel del Monte; Palais royal du XVIIIe siècle de Caserte avec le parc, l'aqueduc de Vanvitelli et l'ensemble de San Leucio; Cathédrale, Torre Civica et Piazza Grande, Modena; Aire archéologique de Pompéi, Herculanum et Torre Annunziata; Parc national du Cilento et du Vallo de Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula;

- Montenegro: Parc national Durmitor;

- Turquie: Grande Mosquée et hôpital de Divriği; Hattousa: la capitale hittite; Nemrut Dağ; Xanthos-Letoon; Site archéologique de Troie;

6. Demande aux États parties européens et arabes n'ayant pas encore répondu aux questions soulevées en 2005, 2006, 2007 et 2008 dans le cadre de l'Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandées le plus rapidement possible et avant le 1er décembre 2009 au plus tard.

En savoir plus sur la décision
Code : 32COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-08/32.COM/8D,

2. Rappelant les décisions 30 COM 11A.2 et 31 COM 11A.2, adoptées respectivement lors de ses 30e (Vilnius, 2006) et 31e (Christchurch, 2007) sessions,

3. Rappelle que, comme il a été décidé lors de sa 31e session (Christchurch, 2007) par la décision 31 COM 11A.2, le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d'examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l'époque de l'inscription ne sont pas claires ;

4. Félicite les États parties dans la région de l'Europe ainsi que les États parties de l'Egypte, du Maroc et de la Tunisie pour l'excellent travail accompli dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants dans les régions européenne et arabe en réponse à l'Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l'annexe du document WHC-08/32.COM/8D :

  • Arménie : Monastères d'Haghbat et de Sanahin ;
  • Autriche : Centre historique de la ville de Salzbourg; Palais et jardins de Schönbrunn ; Paysage culturel de Hallstatt-Dachstein / Salzkammergut ;
  • Belgique : Béguinages flamands ;
  • Bulgarie : Eglise de Boyana; Tombe thrace de Kazanlak ; Monastère de Rila ; Ancienne cité de Nessebar ;
  • Croatie : Vieille ville de Dubrovnik ; Noyau historique de Split avec le palais de Dioclétien ; Ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne dans le centre historique de Poreč ;
  • République tchèque : Centre historique de Telč; Eglise Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora ; Paysage culturel de Lednice-Valtice; Jardins et château de Kroměříž ;
  • Danemark : Tumulus, pierres runiques et église de Jelling ; Cathédrale de Roskilde ;
  • Egypte : Memphis et sa nécropole - les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour ; Thèbes antique et sa nécropole ; Monuments de Nubie d'Abou Simbel à Philae ; Le Caire historique; Abou Mena ; Zone Sainte-Catherine ;
  • Estonie : Centre historique (vieille ville) de Tallinn ;
  • Allemagne : Résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence ; Châteaux d'Augustusburg et de Falkenlust à Brühl ; Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin ; Ville de Bamberg ;
  • Grèce : Temple d'Apollon Epikourios à Bassae ; Mont Athos ; Ville médiévale de Rhodes ; Site archéologique de Mystras ; Délos ;
  • Hongrie : Budapest, avec les rives du Danube, le quartier du château de Buda et l'avenue Andrássy ; Hollókö, le vieux village et son environnement ; Abbaye bénédictine millénaire de Pannonhalma et son environnement naturel ; Grottes du karst d'Aggtelek et du karst de Slovaquie (présentée conjointement avec la Slovaquie) ;
  • Irlande : Ensemble archéologique de la vallée de la Boyne; Skellig Michael ;
  • Italie : Centre historique de San Gimignano ; Ville de Vicence et les villas de Palladio en Vénétie ; Centre historique de Sienne ; Ferrare, ville de la Renaissance, et son delta du Pô ; Les trulli d'Alberobello ; Monuments paléochrétiens de Ravenne ; Centre historique de la ville de Pienza ; Résidences des Savoie ; Jardin botanique (Orto botanico), Padoue; Portovenere, Cinque Terre et les îles (Palmaria, Tino et Tinetto) ; Côte amalfitaine; Zone archéologique d'Agrigente ; Su Nuraxi de Barumini ; Zone archéologique et basilique patriarcale d'Aquilée ;
  • Lettonie : Centre historique de Riga ;
  • Luxembourg : Ville de Luxembourg : vieux quartiers et fortifications ;
  • Maroc : Médina de Marrakech; Ksar d'Aït-Ben-Haddou ; Site archéologique de Volubilis ;
  • Pologne : Centre historique de Cracovie; Centre historique de Varsovie; Vieille ville de Zamość ; Ville médiévale de Torún ; Château de l'ordre Teutonique de Malbork ;
  • Portugal : Monastère de Batalha ; Paysage culturel de Sintra; Sites d'art rupestre préhistorique de la vallée de Côa ;
  • Roumanie : Delta du Danube ;
  • Slovaquie : Ville historique de Banská Štiavnica et les monuments techniques des environs ; Spišský Hrad et les monuments culturels associés; Vlkolínec ; Grottes du karst d'Aggtelek et du karst de Slovaquie (présentée conjointement avec l'Hongrie) ;
  • Espagne: Parc national de Garajonay;
  • Tunisie : Parc national de l'Ichkeul;
  • Ukraine : Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kievo-Petchersk ;
  • Royaume-Uni : Cathédrale et château de Durham ; Gorge d'Ironbridge; Stonehenge, Avebury et sites associés; Châteaux forts et enceintes du roi Edouard Ier dans l'ancienne principauté de Gwynedd ; Palais de Westminster, l'abbaye de Westminster et l'église Sainte-Marguerite ; Cathédrale, abbaye Saint-Augustin et église Saint-Martin à Cantorbéry; Maritime Greenwich ;

6. Demande aux États parties européens et arabes n'ayant pas encore répondu aux questions soulevées en 2005, 2006 et 2007 dans le cadre de l'Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandées le plus rapidement possible et avant le 1er décembre 2008 au plus tard.

En savoir plus sur la décision
Code : 31COM 11A.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le Document WHC-07/31.COM/11A.2,
  2. Prend note de la clarification des limites de biens fournie par les suivants États parties européens en réponse à l’inventaire rétrospectif:

    • Belgique: La Grand-Place de Bruxelles;
    • Bulgarie: Eglises rupestres d’Ivanovo; Tombeau thrace de Svechtari;
    • Italie: L’église et le couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie avec “La Cène” de Léonard de Vinci; Centre historique de Florence; I Sassi di Matera; Centre historique d’Urbino;
    • Portugal: Centre historique d’Évora;
    • Slovénie: Grottes de Škocjan;
    • Espagne: Grotte d’Altamira; Architecture mudéjare d’Aragon; La Cathédrale, l’Alcázar et l’Archivo de Indias de Seville; La Lonja de la Seda de Valence; Monastères de San Millán de Yuso et de Suso; Université et quartier historique d’Alcalá de Henares.

  3. Demande aux États parties dans la région de l’Europe n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées en 2005 dans le cadre de l’inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandées le plus rapidement possible et avant le 1er décembre 2007 au plus tard;
  4. Reconnaît que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d’examiner les propositions de changement de limites pour les biens situés dans la région Europe dont les limites actuelles ne sont pas claires. Le même principe s’applique aux sites situés dans d’autres régions;
  5. Remercie les États parties concernés de leurs efforts pour améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus sur la décision
Code : 30COM 11A.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/11A.2,

2. Prend note de la clarification des limites de biens fournies par les États parties de la Région Europe en réponse à l'inventaire rétrospectif ;

3. Note également que d'autres clarifications seront fournies dans le suivi du Rapport périodique sur l'Europe (décision 30 COM 11A.1) ;

4. Remercie les États parties concernés de leurs efforts pour améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus sur la décision
top