Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Forêts
du patrimoine mondial

Les forêts sont parmi les habitats les plus riches en biodiversité sur Terre. Elles jouent un rôle crucial dans la régulation du climat en absorbant le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère et sont considérées comme l'une des formes les plus rentables d'action climatique.

Elles sont également d'une importance vitale pour le bien-être et la survie des humains. On estime qu'environ 1,6 milliard de personnes - dont plus de 2 000 cultures autochtones - dépendent des forêts pour leurs moyens de subsistance, leurs médicaments, leur combustible, leur nourriture et leur abri.

À ce jour, plus de 200 sites du patrimoine mondial abritent des écosystèmes forestiers uniques. D'une superficie allant de 18 hectares (Vallée de Mai, Seychelles) à plus de 5 millions d'hectares (Complexe de conservation de l'Amazonie centrale, Brésil), les sites forestiers du patrimoine mondial ont désormais une superficie totale de plus de 69 millions d'hectares (environ le double de Allemagne).

190

millions de tonnes de dioxyde de carbone absorbé (net) de l'atmosphère chaque année
(équivalent à environ la moitié des émissions annuelles de CO2 du Royaume-Uni provenant des combustibles fossiles)

69

millions d'hectares de couverture forestière
(environ deux fois la taille de l'Allemagne)

13

milliards de tonnes de carbone stocké dans les arbres et les sols
(plus de carbone que les réserves prouvées de pétrole du Koweït)

10

Forêts du patrimoine mondial
ont été des sources nettes de carbone de 2001 à 2020 en raison de perturbations naturelles et anthropiques, y compris le changement climatique

Forêts du patrimoine mondial:
Puits de carbone sous pression

Anglais Français

Conservationde la biodiversité forestière

La Convention du patrimoine mondial occupe une position unique parmi les conventions, programmes et agences internationales pour jouer un rôle de premier plan dans la conservation in situ de la biodiversité forestière et a été particulièrement active dans les forêts du Bassin du Congo par le biais de deux initiatives :

La Conservation de la biodiversité dans les régions de conflit armé : Protéger le patrimoine mondial en République démocratique du Congo et l'Initiative pour le patrimoine forestier de l'Afrique centrale (CAWHFI).

Ivindo National Park (Gabon) © Lee White
Actualités (22)
top