Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Aapravasi Ghat

Maurice
Facteurs affectant le bien en 2010*
  • Destruction délibérée du patrimoine
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2010
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2010**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2010

En janvier 2010, le Centre du patrimoine mondial a été informé de démolitions à répétition concernant des édifices historiques de la zone tampon. Parmi les édifices démolis les plus importants figuraient les bâtiments du Club de la marine marchande, construits en 1850 et comptant parmi les plus anciens.

Le 9 avril 2010, le Centre du patrimoine mondial a écrit à l’État partie en lui exprimant ses préoccupations et en lui demandant un rapport sur l’état de conservation du bien, qu’il n’avait pas encore reçu au moment de la préparation du présent rapport. 

Depuis l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en 2006, 16 bâtiments ont été démolis dans la zone tampon – près de 7% du nombre total, dont 6 de la classe 1 (10%), 1 de la classe 2 et 9 non classés. Les démolitions ont principalement eu lieu dans le voisinage immédiat du dépôt d’immigration qui possède des liens physiques et architecturaux très forts avec le bien. En outre, 4 bâtiments classés ont subi des interventions majeures et 6 des interventions mineures, tandis que 10 autres interventions mineures ont été réalisées sur des structures non classées.

D’autres informations ont été reçues selon lesquelles un guide sur la politique de planification est en cours de préparation et devrait être prochainement soumis au ministère du Logement et des Terres pour examen et approbation. Ce document vise à traiter les changements négatifs causés par l’impact de l’environnement sur les liens historiques et visuels du bien. Il est urgent que ce guide soit officiellement arrêté et qu’un certain nombre d’incitations financières soient examinées par le gouvernement en vue d’encourager le maintien des bâtiments du patrimoine dans le bien et sa zone tampon.

Le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives s’inquiètent de ce que la menace potentielle pesant sur la zone tampon et identifiée au moment de l’inscription s’est partiellement réalisée en terme de démolition de monuments de valeur nationale et, en outre, de n’avoir reçu aucune information indiquant que la zone tampon bénéficie d’une protection juridique ou est réglementée par une loi sur la planification et le développement.

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives sont également préoccupés par les démolitions à répétition qui pourraient menacer les attributs de la valeur universelle exceptionnelle. Ils rappellent que le critère (vi) met l’accent sur les liens matériels avec des traditions d’une importance universelle exceptionnelle.

 

Décisions adoptées par le Comité en 2010
34 COM 7B.49
Aapravasi Ghat (Maurice) (C 1227)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 30 COM 8B.33, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Note avec inquiétude le degré élevé des pertes récentes concernant des édifices historiques de la zone tampon et dues à des démolitions, à l'absence apparente de protection juridique pour la zone tampon et à l'absence de politiques de planification;

4. Prie instamment l'État partie d'arrêter les démolitions dans la zone tampon jusqu'à la mise en place de politiques appropriées en matière juridique et de planification;

5. Note également l'élaboration du guide de planification pour Aapravasi Ghat et encourage son adoption officielle à la première occasion;

6. Réitère sa demande à l'État partie de compléter le plan de gestion du bien, en y incluant le développement et la conservation de la zone tampon et des stratégies archéologiques et touristiques, et de régulariser les travaux de restauration entrepris jusqu'à présent;

7. Réitère également sa recommandation à l'État partie d'entreprendre des recherches sur le travail sous contrat, afin de prendre en compte l'envergure, la portée et l'impact de la diaspora des travailleurs sous contrat partout dans le monde et d'envisager la possibilité de proposer les archives détaillées associées au bien pour une inscription au registre Mémoire du Monde de l'UNESCO ;

8. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur l'État de conservation du bien et, en particulier, sur les actions entreprises pour arrêter les démolitions à l'intérieur de la zone tampon, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Projet de décision: 34 COM 7B.49

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 30 COM 8B.33, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Regrette que l’État partie n’ait pas soumis de rapport d’avancement comme précédemment demandé par le Comité du patrimoine mondial ;

4. Note avec inquiétude le degré élevé des pertes récentes concernant des édifices historiques de la zone tampon et dues à des démolitions, à l’absence apparente de protection juridique et à l’absence de politiques de planification ;

5. Prie instamment l’État partie d’arrêter les démolitions dans la zone tampon jusqu’à la mise en place de politiques appropriées en matière juridique et de planification ;

6. Note également l’élaboration du guide de planification pour Aapravasi Ghat et encourage son adoption officielle à la première occasion ;

7. Réitère sa demande à l’État partie de compléter le plan de gestion pour l’Aapravasi Ghat, en y incluant le développement et la conservation de la zone tampon et des stratégies archéologiques et touristiques, et de régulariser les travaux de restauration entrepris jusqu'à présent ;

8. Réitère également la recommandation à l’État partie d’entreprendre des recherches sur le travail sous contrat, afin de prendre en compte l’envergure, la portée et l’impact de la diaspora des travailleurs sous contrat partout dans le monde et d’envisager la possibilité de proposer les archives détaillées associées au bien pour une inscription au registre Mémoire du Monde de l’UNESCO ;

9. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2011, un rapport sur l’état de conservation du bien et, en particulier, sur les actions entreprises pour arrêter les démolitions à l’intérieur de la zone tampon, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011

 

Année du rapport : 2010
Maurice
Date d'inscription : 2006
Catégorie : Culturel
Critères : (vi)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 34COM (2010)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top