Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Îles de Gough et Inaccessible

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord
Facteurs affectant le bien en 2000*
  • Activités illégales
  • Espèces envahissantes/exotiques terrestres
  • Pêche/collecte de ressources aquatiques
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Absence de contrôle des bateaux qui pêchent illégalement le thon et l’espadon
  • Apparition de l'algue Sagina cf. procumbens
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2000
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2000**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2000

Précédents débats :
Vingt-troisième session du Comité –  Paragraphe X.28 et l'Annexee VIII.

Nouvelles informations : L'UICN a reçu des rapports indiquant que les limites de la Réserve ont été étendues à 12 milles nautiques des eaux territoriales, c'est-à-dire que les limites sont maintenant identiques à celles du site du patrimoine mondial. Le statut de la Réserve a également été modifié, passant de celui de "Réserve de faune sauvage" à celui de "Réserve naturelle".

Action requise
Le Bureau prie l'Etat partie et le gouvernement de Sainte-Hélène de confirmer les informations communiquées par l'UICN. Par ailleurs, le Bureau invite l'Etat partie à envisager maintenant l'extension des limites du site du patrimoine mondial et de faire rapport sur ce qu'il peut faire pour la protection de l'environnement marin plus étendu.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2000

L'UICN a noté que l'on avait éradiqué la sagine – espèce envahissante – mais elle a vivement engagé l'Etat partie à contrôler soigneusement la situation pour s'assurer que cela n'arrive plus à l'avenir. L'UICN a noté que cette expérience montre bien la nécessité de mesures strictes pour empêcher à l'avenir un envahissement analogue. S'agissant de l'extension possible des limites du site du patrimoine mondial, l'UICN a noté que l'Etat partie a été invité à tenir le Bureau au courant de cette question."

Décisions adoptées par le Comité en 2000
24 BUR IV.B.40
Réserve de faune sauvage de l’Ile de Gough (Royaume-Uni)

L’UICN a signalé avoir reçu des rapports indiquant que les limites de la Réserve avaient été étendues à 12 miles nautiques des eaux territoriales, c’est-à-dire qu’elles sont maintenant identiques à celles du site du patrimoine mondial. L’UICN a fait savoir que la menace sur le site causée par l’espèce envahissante de Sagina était traitée grâce à la mise en place d’un programme d’éradication.

L’observateur du Royaume-Uni a informé le Bureau que, d'après ce qu'il savait, les limites n’avaient pas été officiellement confirmées par un processus juridique formel comme cela aurait dû être fait. S’agissant de l’espèce envahissante, le programme d’éradication a été mené à bien avec succès.

Le Bureau a prié l’État partie et le gouvernement de Sainte-Hélène de confirmer les informations communiquées par l’UICN. Il a, par ailleurs, invité l’État partie à envisager maintenant l’extension des limites du site du patrimoine mondial et à rendre compte de ce qu’il pouvait faire pour la protection de l’environnement marin plus étendu.

24 COM VIII.iii
Rapports sur l’état de conservation de biens naturels dont le Comité a pris note

Rapports sur l'état de conservation de biens naturels dont le Comité a pris note:

La forêt de Belovezhskaya Pushcha/Bialowieza (Bélarus/Pologne)

Parc national de Pirin (Bulgarie)

Réserve de faune du Dja (Cameroun)

Parc national du Gros Morne (Canada)

Parcs des Rocheuses canadiennes (Canada) 

Parc national de la Comoé (Côte d'Ivoire)

Iles Galapagos (Equateur)

Parc national de Komodo (Indonésie)

Parc national de Lorentz (Indonésie)

Parc national /Forêt naturelle du Mont Kenya (Kenya)

Te Wahipounamu - Zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande (Nouvelle-Zélande)

Sanctuaire de l'oryx arabe (Oman)

Parc national de Huascaran (Pérou)

Delta du Danube (Roumanie)

Lac Baïkal (Fédération de Russie)

Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal)

Parc national de Doñana (Espagne)

Réserve forestière de Sinharaja (Sri Lanka)

Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda)

Ile de Gough (Royaume-Uni)

Zone de conservation de Ngorongoro et Parc national de Serengeti (République-Unie de Tanzanie)

Baie d'Ha-Long (Viet Nam)

Mosi-oa-Tunya/Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe)

Le Bureau pourrait souhaiter adopter la décision suivante et la transmettre au Comité pour en prendre note:

"Le Bureau félicite l'Etat partie et le Gouvernement de Sainte-Hélène de leur réaction efficace et rapide dans l'éradication de cette espèce envahissante. Il invite l'Etat partie à surveiller attentivement l'évolution de la situation sur le site."

Année du rapport : 2000
Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord
Date d'inscription : 1995
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top