Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Ensemble de Borobudur

Indonésie
Facteurs affectant le bien en 1995*
  • Habitat
  • Système de gestion/plan de gestion
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1995
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1995**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1995

Le représentant de l'UNESCO à la Troisième réunion internationale d'experts sur Borobudur, tenue sur le site en janvier 1995, a indiqué que le groupe d'experts avait exprimé sa satisfaction devant l'état de conservation de Borobudur qui a fait l'objet d'une Campagne internationale de sauvegarde de la part de l'UNESCO en 1972, bien que le site ait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1991. La réunion a formulé, entre autres, les recommandations suivantes :

(i) éviter à l'avenir les actions ou les activités susceptibles de perturber inutilement l'apparence traditionnelle du site, par exemple par l'installation d'accessoires dans le parc sans rapport avec le paysage local ou les espèces végétales indigènes ; d'aménagements qui pourraient porter atteinte à la dignité du site ;

(ii) mettre au point une réglementation pour la protection des zones III, IV et V à l'extérieur des limites du Parc de Borobudur, pour empêcher de nouvelles constructions inappropriée ;

(iii) mettre au point une politique et des stratégies de planification à moyen terme (5 ans) et long terme (10 ans) en consultation avec les autorités nationales, régionales et locales appropriées pour identifier et fixer les priorités en matière de mesures de conservation ; de renforcement de l'institution ; de quantité et de qualité de personnel et de besoins de formation ;

(iv) revoir le système de gestion de l'information ;

(v) mettre au point une politique de gestion du tourisme pour assurer la protection du site et la répartition des revenus du tourisme pour des activités de conservation ;

(vi) mettre au point du matériel multimédia ; et

(vii) approfondir les recherches et continuer les publications sur la conservation de la pierre et les questions de croissance biologique.

Action requise
Le Bureau, ayant noté les résultats de la réunion de revue de la Campagne internationale, félicite le Gouvernement indonésien, l'UNESCO et leurs partenaires pour le travail de conservation qu'ils ont accompli au cours des deux dernières décennies et demande au Centre du patrimoine mondial de fixer avec les autorités indonésiennes les modalités les plus appropriées pour la préparation du rapport périodique sur l'état de conservation du site à soumettre au Comité du patrimoine mondial, conformément aux procédures adoptées.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1995

Le rapport sur l'état de conservation de Borobudur et Prambanan, tous deux inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en 1991, a été soumis par le Comité national indonésien pour le patrimoine mondial culturel et naturel au Centre, en septembre 1995, à l'attention du Comité. L'exercice de suivi systématique a été mené par le Comité national en juillet 1995, avec le Bureau de l'UNESCO à Jakarta, conformément à la demande de la 19e session du Bureau. Le suivi des biens naturels n'a pu être effectué à cause de l'accident tragique mentionné ci-dessus à la rubrique "Parc national de Komodo".

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 1995

Le Bureau pourrait souhaiter recommander au Comité de féliciter le Comité indonésien pour le patrimoine mondial pour l'importance qu'il a accordée à l'exercice de suivi systématique et l'achèvement rapide de son rapport sur l'état de conservation des biens culturels. Le Bureau pourrait vouloir demander au Comité d'exprimer ses condoléances pour le décès des quatre responsables du Comité indonésien pour le patrimoine culturel dont le dévouement à la cause de la protection et de la préservation du patrimoine mondial renforcera la détermination du Comité de faire respecter l'esprit de la Convention.

Décisions adoptées par le Comité en 1995
19 BUR VI.22
Ensemble de Borobudur (Indonésie)

Le Secrétariat a informé le Bureau que le représentant de l'UNESCO à la Troisième réunion internationale d'experts sur Borobudur, tenue sur le site en janvier 1995, a indiqué que le groupe d'experts avait exprimé sa satisfaction devant l'état de conservation de Borobudur qui a fait l'objet d'une Campagne internationale de sauvegarde de la part de l'UNESCO en 1972, bien que le site n'ait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial qu'en 1991. La réunion a formulé, entre autres, les recommandations suivantes :

(i) éviter à l'avenir les actions ou les activités susceptibles de perturber inutilement l'apparence traditionnelle du site, par exemple par l'installation d'aménagements dans le parc sans rapport avec le paysage local ou les espèces végétales indigènes ; d'installations qui pourraient porter atteinte à la dignité du site ;

(ii) mettre au point une réglementation pour la protection des zones III, IV et V à l'extérieur des limites du Parc de Borobudur, pour empêcher de nouvelles constructions inappropriée ;

(iii) mettre au point une politique et des stratégies de planification à moyen terme (5 ans) et long terme (10 ans) en consultation avec les autorités nationales, régionales et locales appropriées pour identifier et fixer les priorités en matière de mesures de conservation ; de renforcement institutionnel ; de quantité et de qualité de personnel et de besoins de formation ;

(iv) revoir le système de gestion de l'information ;

(v) mettre au point une politique de gestion du tourisme pour assurer la protection du site et la répartition des revenus du tourisme favorable aux activités de conservation ;

(v) mettre au point du matériel multimédia ; et

(vi) approfondir les recherches et continuer les publications sur la conservation de la pierre et les questions de croissance biologique.

Le Bureau, ayant noté les résultats de la réunion de revue de la Campagne internationale, félicite le Gouvernement indonésien, l'UNESCO et leurs partenaires pour le travail de conservation qu'ils ont accompli au cours des deux dernières décennies et demande au Centre du patrimoine mondial de fixer avec les autorités indonésiennes les modalités les plus appropriées pour la préparation du rapport périodique sur l'état de conservation du site à soumettre au Comité du patrimoine mondial, conformément aux procédures adoptées.

19 COM VII.C.2.38/39
SOC : Ensemble de Borobudur (Indonésie)

VII.39 Ensemble de Borobudur (Indonésie)

Le Comité a noté avec satisfaction d'avoir reçu des rapports sur l'état de conservation de Borobudur et Prambanan, sites tous deux inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en 1991. Il a félicité le Comité indonésien pour le patrimoine mondial pour l'importance qu'il a accordée à l'exercice de suivi systématique et pour l'achèvement rapide des rapports sur l'état de conservation des biens culturels.

En ce qui concerne Borobudur, le Comité a exprimé le désir de recevoir le plan détaillé du théâtre de "son et lumière" dans ce site, avant sa construction, compte tenu des importantes valeurs culturelles universelles qui doivent être maintenues dans ce site du patrimoine mondial.

Le Secrétariat recommande au Comité de prendre note des informations écrites fournies par le Secrétariat et d'adopter le texte suivant:

"Le Comité félicite le Comité indonésien pour le patrimoine mondial pour l'importance qu'il a accordée à l'exercice de suivi systématique et l'achèvement rapide de son rapport sur l'état de conservation des biens culturels. Le Comité exprime ses condoléances pour le décès des quatre responsables du Comité indonésien pour le patrimoine culturel dont le dévouement à la cause de la protection et de la préservation du patrimoine mondial renforcera la détermination du Comité de faire respecter l'esprit de la Convention".

Année du rapport : 1995
Indonésie
Date d'inscription : 1991
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(ii)(vi)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top