Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Centre historique de Sighişoara

Roumanie
Facteurs affectant le bien en 2004*
  • Grandes installations linéaires
  • Habitat
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression urbaine

Détails complémentaires :

Projet de construction d’un parc à thème, le « Parc Dracula », à proximité du site du patrimoine mondial

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2004
Demandes approuvées : 1 (de 2004-2004)
Montant total approuvé : 20 000 dollars E.U.
2004 Revitalisation du Centre Historique de Sighisoara (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2004**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Les représentants du Ministère roumain de la Culture ont confirmé lors d’une réunion avec le Centre du patrimoine mondial, le 11 octobre 2003, la décision officielle des autorités nationales d’implanter ailleurs le parc à thème Dracula proposé qui devait être créé aux abords immédiats du site du patrimoine mondial, dans la ville de Snagov, à 40 km de Bucarest.

 

Le 13 octobre 2003, l’Etat partie a soumis un bref rapport présentant un certain nombre de projets d’urbanisme et d’activités de conservation mis en œuvre sur le site. Les grands chantiers de restauration sont, par exemple, ceux de l’église Biserica din Deal et de la maison Casa cu Cerb, de Piaţa Cetǎţii No 6 et 13, de la rue Scolii No 4-6, ainsi que le Musée d’Histoire Turnul cu ceas et la Tour Fierarilor de Turnul. Les futurs projets de conservation concernent le développement des infrastructures : alimentation en gaz naturel, eau, égouts, installation d’un réseau de câbles souterrains pour l’électricité et la télévision. Toutefois, ce bref rapport n’indique pas clairement si les efforts de conservation entrepris tiennent compte des commentaires de l’ICOMOS sur la restauration et la conservation du bien, comme l’avait demandé le Comité du patrimoine mondial à sa 27e session.

 

Bien que l’Etat partie ait fait une demande d’assistance internationale (Coopération technique) pour la revitalisation du Centre historique de Sighisoara en 2003, le Centre du patrimoine mondial n’a pu commencer à traiter cette demande qu’en mars 2004, après que l’Etat partie ait versé sa contribution au Fonds du patrimoine mondial pour 2003.

 

Lors de la préparation du présent document l’Etat partie n’avait pas commencé à préparer de plan de gestion et de conservation comprenant un plan de gestion du tourisme, comme l’avait demandé le Comité du patrimoine mondial à sa 27e session en 2003.

 

Le Centre du patrimoine mondial a été informé qu’une réunion prévue par le Mihai Eminescu Trust, en conjonction avec la Banque mondiale et en présence de tous les acteurs du site, devait avoir lieu d’ici fin 2004.

 

Décisions adoptées par le Comité en 2004
28 COM 15B.94

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Prenant note de l’avancement des projets de restauration et des mesures de protection du bien du patrimoine mondial,

2. Regrette que l’État partie n’ait pu fournir de plan global de gestion du bien, accompagné d’un plan de gestion du tourisme et prie instamment l’État partie de commencer à préparer ce plan dès que possible ;

3. Prie également instamment l’État partie de mettre en oeuvre les activités envisagées au titre de l’Assistance internationale octroyée grâce au Fonds du patrimoine mondial afin d’améliorer l’état de conservation du bien ;

4. Demande à l’État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2005, un rapport sur ces questions afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l’état de conservation du bien à sa 29e session en 2005.

Projet de décision : 28 COM 15B.94

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Prenant note de l’avancement des projets de restauration et des mesures de protection du bien du patrimoine mondial,

2.  Regrette que l’Etat partie n’ait pu fournir de plan global de gestion du bien, accompagné d’un plan de gestion du tourisme et demande instamment de commencer à préparer ce plan dès que possible ;

3.  Prie instamment l’Etat partie de mettre en œuvre les activités envisagées au titre de l’Assistance internationale octroyée grâce au Fonds du patrimoine mondial afin d’améliorer l’état de conservation du bien ;

4.  Demande à l’Etat partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2005, un rapport sur ces questions afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l’état de conservation du bien à sa 29e session en 2005. 

Année du rapport : 2004
Roumanie
Date d'inscription : 1999
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)(v)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 28COM (2004)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top