Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Centre historique de Riga

Lettonie
Facteurs affectant le bien en 2005*
  • Cadre juridique
  • Habitat
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Réglementation pour la délivrance des permis de construire et consignes pour les nouveaux projets de construction dans Riga et sa zone tampon ; projet de construction de tours dans la zone tampon.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2005
Demandes approuvées : 5 (de 1996-2002)
Montant total approuvé : 99 500 dollars E.U.
2002 Restoration of the Columns in the Column Hall, Riga (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
2000 Digitizing Works on Computers for all existing ... (Approuvé)   27 000 dollars E.U.
2000 Carrying out Archeological and Historical ... (Non approuvé)   0 dollars E.U.
1999 Restoration of the Interior of the Reutern House, Old ... (Approuvé)   25 000 dollars E.U.
1997 Inventory of the Old town of Riga (NOT IMPLEMENTED) (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
1996 Preparatory assistance request to prepare the ... (Approuvé)   7 500 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2005**

Visite conjointe UNESCO/ICOMOS sur le site en 2003 ; missions de coopération France-UNESCO en 2004 et 2005

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Comme demandé par le Comité à sa 28e session (Suzhou, 2004), l’État partie a fourni un rapport sur Riga, soumis en janvier 2005, qui donne des informations actualisées sur la mise en œuvre du plan de préservation et de développement, ainsi que des informations sur un projet de construction à Riga.

La loi relative à « la préservation et la protection du Centre historique de Riga » a été adoptée le 29 mai 2003 et est entrée en vigueur le 3 février 2004. La loi stipule que la préservation du Centre historique de Riga est prioritaire sur les autres intérêts de développement de la ville.

La nouvelle loi confirme les limites précises du Centre historique de Riga et de sa zone de protection (zone tampon) ; les procédures de réglementation du Centre historique de Riga et de sa zone tampon qui sont établies par le Cabinet des ministres ; que tout nouveau bâtiment, reconstruction ou démolition qui modifie de façon importante l’environnement culturel historique est interdit jusqu’à ce que le plan de préservation et de développement du Centre historique de Riga entre en vigueur ; que le plan de préservation et de développement du Centre historique de Riga et de sa zone tampon doit être finalisé d’ici le 1er juillet 2004.

Suite à l’adoption de la loi relative au Centre historique de Riga, l’Inspection nationale de la protection du patrimoine a pu modifier plusieurs projets en tenant compte de l’environnement culturel historique du Centre historique de Riga.

En mai 2004, le département du développement urbain de la municipalité de Riga a présenté la première version du plan de préservation et de développement du Centre historique de Riga. Après analyse de cette version, l’Inspection a demandé aux autorités d’effectuer certaines révisions. La seconde version a été soumise en décembre 2004 et l’Inspection a pu envisager d’approuver le plan pour le territoire du centre historique de Riga, mais pas pour sa zone tampon. L’Inspection a attiré l’attention sur plusieurs dispositions à mettre en œuvre avant que le plan puisse être adopté par la municipalité de Riga.

La réglementation générale du bâtiment a également été modifiée et stipule qu’aucun permis de construire dans un monument culturel protégé par l’État ou sa zone tampon ne peut être délivré sans l’accord préalable de l’Inspection.

L’immeuble construit dans la zone tampon des « Saules akmens » fait 26 étages au lieu des 15 étages indiqués dans le plan de détail approuvé. Le constructeur a respecté certaines des exigences imposées en élargissant la fonction publique du bâtiment et de l’environnement, donnant aux habitants de la ville et aux visiteurs des possibilités supplémentaires d’admirer le panorama de la ville historique de Riga.

Autre projet sujet à débat : la construction du centre commercial international « Centrs » dans le Centre historique de Riga. Le projet a été examiné par l’ICOMOS et révisé à la suite de discussions avec l’Inspection. Il reste à voir la question de la préservation de la rue entre les deux pâtés de maisons en tant qu’espace public ouvert.

Sur demande des autorités lettones et de la municipalité de Riga, une initiative de coopération au titre de la convention France-UNESCO a été lancée et une seconde mission a été effectuée du 12 au 16 avril 2005 à Riga avec des experts français de la conservation urbaine, de l’urbanisme et de l’architecture en bois. La coopération avec la convention France-UNESCO aidera les autorités lettones et la municipalité de Riga à élaborer une stratégie d’urbanisme et à définir une vision globale pour le bien. Dans le prolongement des projets de conservation des maisons en bois actuellement en cours, la municipalité de Riga envisage de créer un « centre du patrimoine en bois ». Ce projet a également été discuté avec la municipalité de Riga lors de la mission de la convention France-UNESCO.

L’État partie est encouragé à finaliser et à mettre en œuvre le plan de préservation et de développement du Centre historique de Riga, en étroite coopération avec les autorités de la ville, et à définir une vision globale pour le bien, notamment la stratégie d’urbanisme et un plan de gestion urbaine détaillé. Des efforts concertés en vue d’une plus grande collaboration entre la municipalité de Riga et l’Inspection nationale de la protection du patrimoine sont essentiels pour garantir le succès de l’entreprise.

L’adoption de la loi relative à la préservation du Centre historique de Riga a eu un résultat positif : la diminution du nombre d’impacts négatifs sur le centre historique, comme le montrent les schémas qui illustrent le rapport. Selon l’Inspection, il se pourrait qu’il y ait encore des projets conçus avant l’adoption de la loi qui aillent à l’encontre de la préservation du Centre historique de Riga. L’Inspection en est parfaitement consciente et tiendra le Comité du patrimoine mondial au courant de tout projet de ce type.

L’Inspection a établi une liste de dispositions à prendre avant que la municipalité de Riga ne puisse approuver le plan de préservation et de développement. L’ICOMOS n’a aucune information sur la façon dont ces dispositions ont été prises en compte dans la version finale du plan. Mais l’Inspection confirme que l’adoption du plan n’interviendra qu’après la mise en œuvre de ces dispositions.

Aucune information n’est fournie par l’Inspection concernant la préservation de l’intégrité visuelle du Centre historique de Riga ou la préservation des cours d’eau historiques en tant qu’espaces ouverts au public. 

Décisions adoptées par le Comité en 2005
29 COM 7B.78
Centre historique de Riga (Lettonie)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.74 adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Prenant note avec satisfaction des informations fournies par les autorités lettones sur l'avancement du plan de préservation et de développement, ainsi que sur le système général d'urbanisme et la coopération internationale pour l'élaboration d'une stratégie de planification,

4. Encourage l'État partie de la Lettonie à finaliser et à mettre en oeuvre le plan de préservation et de développement du Centre historique de Riga en coopération étroite avec les autorités municipales, et à définir une vision globale pour le bien, notamment la stratégie d'urbanisme et un plan de gestion urbaine détaillé;

5. Demande à l'État partie de revoir soigneusement tous les projets prévus dans le Centre historique et sa zone tampon, d'effectuer une étude d'impact visuel pour s'assurer que les nouveaux bâtiments construits récemment respecteront pleinement l'intégrité visuelle du Centre historique de Riga, conformément aux recommandations du Mémorandum de Vienne sur « Patrimoine mondial et architecture contemporaine - Gestion du paysage urbain historique », qui renvoie à la décision 29 COM 5.3 adoptée lors de sa 29e session (Durban, 2005), et de préserver les cours d'eau historiques en tant qu'espaces ouverts au public sans nouveaux bâtiments ;

6. Demande en outre à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2007, un rapport sur l'avancement de la mise en oeuvre du plan de préservation et de développement, ainsi que des informations à jour sur l'étude susmentionnée des projets qui pourraient avoir un impact sur l'intégrité visuelle du bien, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 31e session (2007), un an après l'achèvement de la Section II du Rapport périodique pour l'Europe.

Projet de décision : 29 COM 7B.78

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2.  Rappelant la décision 28 COM 15B.43 adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3.  Prenant note avec satisfaction des informations fournies par les autorités lettones sur l’avancement du plan de préservation et de développement, ainsi que sur le système général d’urbanisme et la coopération internationale pour l’élaboration d’une stratégie de planification,

4.  Encourage l’État partie à finaliser et à mettre en œuvre le plan de préservation et de développement du Centre historique de Riga en coopération étroite avec les autorités municipales, et à définir une vision globale pour le bien, notamment la stratégie d’urbanisme et un plan de gestion urbaine détaillé ;

5.  Demande à l’État partie de revoir soigneusement tous les projets prévus dans le Centre historique et sa zone tampon, d’effectuer une étude d’impact visuel pour s’assurer que les nouveaux bâtiments respecteront pleinement l’intégrité visuelle du Centre historique de Riga et de préserver les cours d’eau historiques en tant qu’espaces ouverts au public sans nouveaux bâtiments ;

6.  Demande en outre à l’État partie de soumettre d’ici le 1er février 2007 au Centre du patrimoine mondial un rapport sur l’avancement de la mise en œuvre du plan de préservation et de développement, ainsi que des informations à jour sur l’étude susmentionnée des projets qui pourraient avoir un impact sur l’intégrité visuelle du bien, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 31e session en 2007, un an après l’achèvement de la Section II du Rapport périodique.

Année du rapport : 2005
Lettonie
Date d'inscription : 1997
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(ii)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 29COM (2005)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top