Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Quartier du Vieux pont de la vieille ville de Mostar

Bosnie-Herzégovine
Facteurs affectant le bien en 2006*
  • Vastes infrastructures et/ou installations touristiques / de loisirs
Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2006

Montant total accordé au bien : 190 000 dollars EU

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2006
Demandes approuvées : 1 (de 1995-1995)
Montant total approuvé : 15 000 dollars E.U.
1995 Preparation of an urgent nomination file for Mostar (Approuvé)   15 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2006**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

L’État partie a informé le Centre du patrimoine mondial le 31 janvier 2006 des efforts faits par les autorités nationales et locales pour interrompre les travaux de construction d’un hôtel à proximité du bien du patrimoine mondial. Le Centre avait déjà été informé par le Bureau de l’UNESCO à Venise que la construction d’un hôtel avait été constatée lors de la cérémonie d’inscription du bien et que des discussions avaient été engagées avec les autorités locales.

Une autre communication a été reçue de l’État partie le 16 février 2006. Elle sollicitait l’assistance du Centre du patrimoine mondial et l’envoi de deux experts par ce dernier pour participer à des consultations en vue de trouver des solutions à cette construction inappropriée. L’ICOMOS a déjà trouvé deux experts qui seraient prêts à partir en mission sur le site du 21 au 24 juin 2006. 

Décisions adoptées par le Comité en 2006
30 COM 7B.82
Etat de conservation (Quartier du Vieux pont de la vielle ville de Mostar)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 8B.49, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Soulignant le rôle permanent de l'UNESCO en tant que conseiller auprès des États parties à propos de projets d'aménagement;

4. Exprime sa vive inquiétude à propose de la construction inappropriée d'un hôtel à proximité du bien du patrimoine mondial;

5. Accueille avec satisfaction le rapport de la mission d'experts de juin 2006 invitée par l'État partie de Bosnie-Herzégovine pour trouver des solutions adaptées afin de protéger les valeurs de patrimoine mondial et l'intégrité du bien;

6. Demande instamment aux autorités nationalesde:

a) Interrompre immédiatement le projet en cours;

b) Passer les plans en revue;

c) Trouver des solutions de remplacement conformes aux principes du Mémorandum de Vienne sur le «Patrimoine mondial et l'architecture contemporaine, Gestion du paysage urbain historique» (mai 2005) au plan directeur et au plan de gestion, adoptés pour le bien du patrimoine mondial du Quartier du vieux pont de la Vieille ville de Mostar;

7. Demande à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1 février 2007, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien et le projet de construction, pour examen par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 31e session en 2007.

Projet de décision : 30 COM 7B.82

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 8B.49, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Exprime sa vive inquiétude à propos de la construction inappropriée d’un hôtel à proximité du bien du patrimoine mondial ;

4. Note que l’État partie a invité une mission d’experts afin de trouver des solutions adaptées pour protéger les valeurs de patrimoine mondial et l’intégrité du bien ;

5. Demande à l’État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2007, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et le projet de construction pour examen par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 31e session en 2007.

Année du rapport : 2006
Bosnie-Herzégovine
Date d'inscription : 2005
Catégorie : Culturel
Critères : (vi)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 30COM (2006)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top