Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Île d'Henderson

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord
Facteurs affectant le bien en 2007*
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Absence de plan de gestion.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2007
Demandes approuvées : 1 (de 1990-1990)
Montant total approuvé : 8 000 dollars E.U.
1990 Contribution to the University of Oxford's expedition ... (Approuvé)   8 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2007**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

À sa 29e session (Durban, 2005) le Comité a demandé à l’État partie de fournir un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien. En janvier 2007, l’État partie a soumis un bref rapport présentant les activités du Comité de gestion de l’Île d’Henderson, créé en 2004. Ce Comité de gestion est chargé de la mise en œuvre du plan de gestion 2004-2009 et de la revue du cadre juridique de protection de l’île. Il a publié une brochure sur l’Île d’Henderson à l’intention des bateaux de plaisance qui se rendent à l’Île d’Henderson depuis des ports voisins. La brochure présente l’île en tant que bien du patrimoine mondial, fournit des informations aux visiteurs et plaide pour un tourisme responsable. Le Comité de gestion a également publié un code de conduite pour les visiteurs, limitant l’accès à l’île uniquement à la plage.

L’État partie a également signalé que le Programme de protection de l’environnement des Territoires d’outre-mer avait dégagé des fonds pour le développement d’une Stratégie de protection de l’environnement de l’île Pitcairn qui tiendra compte des besoins particuliers de l’île d’Henderson en tant que bien du patrimoine mondial, et qui servira aux futures collectes de fonds. Des offres de financement sont en cours concernant le suivi des oiseaux et l’éradication des rats. Si le financement du programme d’éradication des rats est couronné de succès, le projet pourrait avoir des retombées positives pour les pétrels de Henderson et autres pétrels.

L’UICN et le Centre du patrimoine mondial observent que le rapport de l’État partie ne précise pas la manière dont le plan de gestion a été mis en œuvre. Il ne décrit pas non plus l’avancement concernant l’ensemble des objectifs décrits dans le plan de gestion présenté au Comité à sa 29e session (Durban, 2005).

En particulier, l’État partie n’a pas rendu compte des aspects suivants du plan de gestion :

a) 7.2 Faune et flore étrangères

b) 7.3 Miro et Tou (utilisation durable du bois d’œuvre)

c) 7.5 Plages utilisées comme sites de nidification des tortues et récif de corail

d) 7.7 Extinctions, conservation ex situ et translocation

Concernant l’objectif 7.1 « Gestion », il n’est pas précisé comment s’est effectuée la gestion, quand se réunit le Comité de gestion, quelles activités ont été entreprises, ni quelle législation a été étudiée. Quant à l’objectif 7.4 « Tourisme » et à l’objectif 7.8 « Éducation », aucune information n’est donnée sur le nombre de visiteurs sur l’île d’Henderson, ni sur le nombre de brochures publiées et distribuées.

S’agissant des offres de financement, l’UICN a appris que la Société royale pour la protection des oiseaux (RSPB) a établi des propositions de réponse aux projets de suivi des oiseaux et d’éradication des rats et que l’île d’Henderson est officiellement exclue du projet concernant l’Initiative Darwin de suivi des oiseaux en raison des coûts élevés et de l’absence de capacités de suivi au sein de la communauté de l’île Pitcairn. La RSPB recherche un financement supplémentaire pour lancer une expédition vers l’Île d’Henderson, mais ne l’a pas encore trouvé. Le second projet concerne une étude de faisabilité sur l’éradication des rats, plutôt qu’une éradication en tant que telle.

Il conviendrait de disposer de plus d’informations de l’État partie sur la mise en œuvre du plan de gestion, de détails sur les activités du Comité de gestion, et d’informations sur le suivi effectué. Cela aidera à évaluer si la valeur universelle exceptionnelle et l’intégrité du bien sont maintenues, et si les menaces sont effectivement contrôlées.

Décisions adoptées par le Comité en 2007
31 COM 7B.34
Île d’Henderson (Royaume-Uni)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.26, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Regrette que l'État partie n'ait pas fourni les informations demandées sur la mise en œuvre du plan de gestion permettant d'évaluer l'état de conservation du bien, ni - comme l'avait demandé le Comité à sa 29e session (Durban, 2005) - plus particulièrement, sur la faune et la flore exotiques, l'utilisation durable du bois d'œuvre, les plages utilisées comme sites de nidification des tortues et le récif de corail, les extinctions, la conservation ex situ et la translocation, le nombre de visiteurs et la manière dont s'effectue la gestion du site;

4. Demande à l'État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien, et notamment sur l'avancement réalisé concernant tous les objectifs du plan de gestion, ainsi que des informations sur les offres de financement du suivi des oiseaux et l'éradication des rats, ainsi qu'un exemplaire de la Stratégie pour la protection de l'environnement de l'Île Pitcairn dès qu'elle sera prête, pour examen par le Comité à sa 32e session, en 2008.

Projet de décision : 31 COM 7B.34

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.26, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Regrette que l’État partie n’ait pas fourni les informations demandées sur la mise en œuvre du plan de gestion permettant d’évaluer l’état de conservation du bien, ni – comme l’avait demandé le Comité à sa 29e session (Durban, 2005) – plus particulièrement, sur la faune et la flore exotiques, l’utilisation durable du bois d’œuvre, les plages utilisées comme sites de nidification des tortues et le récif de corail, les extinctions, la conservation ex situ et la translocation, le nombre de visiteurs et la manière dont s’effectue la gestion du site ;

4. Demande à l’État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien, et notamment sur l’avancement réalisé concernant tous les objectifs du plan de gestion, ainsi que des informations sur les offres de financement du suivi des oiseaux et l’éradication des rats, ainsi qu’un exemplaire de la Stratégie pour la protection de l’environnement de l’Île Pitcairn dès qu’elle sera prête, pour examen par le Comité à sa 33e session, en 2009.

Année du rapport : 2007
Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord
Date d'inscription : 1988
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 31COM (2007)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top