Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Westwerk caroligien et civitas de Corvey

Allemagne
Facteurs affectant le bien en 2018*
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Menaces identifiées lors de l'inscription du bien:

  • Plan de gestion et son plan directeur opérationnel pas encore approuvés (problème résolu)
  • Absence d'un plan général de gestion des risques pour le bien, comprenant également une préparation aux risques d’inondations, d’explosions et autres types d’accidents (problème résolu)
  • Nécessité d'approuver et appliquer des mesures de protection associées aux vues panoramiques depuis et vers Corvey (problème résolu)
  • Infrastructure liées aux énergies renouvelables°: Eventuel parc éolien (problème résolu)
  • Poursuite de recherche systématique et d’étude archéologique non destructive à des fins de conservation et de recherche (problème résolu)
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2018
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2018**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2018

Le 8 décembre 2017, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation dont un résumé est disponible à : http://whc.unesco.org/fr/list/1447/documents/. Les informations sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations adoptées lors de la 40e session du Comité du patrimoine mondial sont présentées comme suit :

  • une étude a été menée afin d’analyser l’éventuel impact des projets de parcs éoliens sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien, et d’identifier des menaces potentielles. Le 8 décembre 2017, l’État partie a transmis au Centre du patrimoine mondial une évaluation d’impact sur le patrimoine (EIP), réalisée conformément au Guide de l'ICOMOS, ainsi que plusieurs études d’impact visuel. L’EIP montre que l’aménagement de parcs éoliens aux alentours du territoire de la ville de Höxter pourrait avoir un impact visuel sur l’intégrité du bien mais que cet impact est réversible. Selon le rapport soumis par l’État partie : « suite aux résultats de cette étude, le service de la planification de la ville de Höxter n’a pas l’intention d’autoriser la construction d’autres parcs éoliens menaçant l’intégrité visuelle du bien » ;
  • les autres mesures qui ont été mises en œuvre concernent : une évaluation exhaustive de l’état du bien et un plan de suivi à long terme ; une nouvelle série de propositions de mesures de conservation de l’architecture et des peintures murales du Westwerk carolingien et du chœur de Saint Jean, dont la mise en œuvre devrait logiquement être achevée en 2018 ; de nouveaux travaux de recherche systématique et des enquêtes archéologiques non destructives ; et un projet de présentation de l’ensemble « Westwerk carolingien et civitas de Corvey » dans le musée et à l’extérieur de l’église, avec une installation multimédias dans le chœur de Saint Jean ;
  • l’État partie a réalisé des progrès considérables dans la mise en œuvre des activités de conservation, avec notamment l’aménagement d’un centre destiné aux visiteurs dans le « Vorburg ». En outre, l’État partie a déclaré que la gestion de « la civitas de Corvey » a été transférée à un organisme caritatif « Corvey GmbH » afin de garantir une utilisation à long terme et durable du financement public ou privé à des fins caritatives. En outre, l’État partie est parvenu à mettre à disposition du bien des fonds pour un montant de 2,7 millions d’euros, destinés à financer des mesures de conservation et améliorer la visite du bien.
Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2018

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives notent qu’il n’y a actuellement pas d’autres problèmes de conservation susceptibles d’avoir un impact sur la VUE du bien et que l’état de conservation du bien est pris en considération de façon adéquate.

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives estiment que les recommandations du Comité sont continûment suivies par l’État partie et qu’aucun rapport n’est nécessaire à court terme. L’État partie est encouragé à poursuivre la mise en œuvre des mesures demandées par le Comité ainsi que celles prévues dans le plan de gestion, notamment la mise en œuvre d’un Comité de pilotage auquel participeront les personnes et services ayant œuvré à l’élaboration du plan de gestion et des plans directeurs, afin de garantir un état de conservation approprié du bien et d’empêcher des menaces de porter préjudice à sa VUE.

Décisions adoptées par le Comité en 2018
42 COM 7B.101
Omnibus

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/7B.Add,
  2. Prend note avec satisfaction des mesures prises par les États parties concernés pour répondre à ses demandes antérieures visant à atténuer les menaces qui pèsent sur la valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial suivants :
    • Le Grand Canal (Chine) (C 1443bis)
    • Westwork caroligien et civitas de Corvey (Allemagne) (C 1447)
    • Centre historique de la ville de Yaroslavl (Fédération de Russie) (C 1170)
  3. Encourage les États parties concernés à poursuivre leurs efforts visant à assurer la conservation des biens du patrimoine mondial ;
  4. Rappelant les avantages pour les États parties de faire systématiquement appel à des études d'impact patrimonial (EIPs) et des études d'impact environnemental (EIE) pour examiner les projets de développement, encourage les États parties à intégrer les processus des EIE/EIP dans la législation, dans les mécanismes de planification et dans les plans de gestion, et réitère sa recommandation aux États parties d'utiliser ces outils dans l'évaluation des projets, y compris l’évaluation des impacts cumulatifs sur la valeur universelle exceptionnelle des biens, le plus tôt possible et avant que toute décision finale ne soit prise ;
  5. Rappelle aux États parties concernés d'informer le Centre du patrimoine mondial, en temps utile de tout projet de développement majeur qui pourrait nuire à la valeur universelle exceptionnelle d'un bien, avant toute décision irréversible, conformément au Paragraphe 172 des Orientations.
Projet de décision : 42 COM 7B.101

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/7B.Add,
  2. Prend note avec satisfaction des mesures prises par les États parties concernés pour répondre à ses demandes antérieures visant à atténuer les menaces qui pèsent sur la valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial suivants :
  • Le Grand Canal (Chine) (C 1443bis)
  • Westwerk caroligien et civitas de Corvey (Allemagne) (C 1447)
  • Centre historique de la ville de Yaroslavl (Fédération de Russie) (C 1170)
  1. Encourage les États parties concernés à poursuivre leurs efforts visant à assurer la conservation des biens du patrimoine mondial ;
  2. Rappelant les avantages pour les États parties de faire systématiquement appel à des études d'impact patrimonial (EIPs) et des études d'impact environnemental (EIE) pour examiner les projets de développement, encourage les États parties à intégrer les processus des EIE/EIP dans la législation, dans les mécanismes de planification et dans les plans de gestion, et réitère sa recommandation aux États parties d'utiliser ces outils dans l'évaluation des projets, y compris l’évaluation des impacts cumulatifs sur la valeur universelle exceptionnelle des biens, le plus tôt possible et avant que toute décision finale ne soit prise ;
  3. Rappelle aux États parties concernés d'informer le Centre du patrimoine mondial, en temps utile de tout projet de développement majeur qui pourrait nuire à la valeur universelle exceptionnelle d'un bien, avant toute décision irréversible, conformément au Paragraphe 172 des Orientations.
Année du rapport : 2018
Allemagne
Date d'inscription : 2014
Catégorie : Culturel
Critères : (ii)(iii)(iv)
Documents examinés par le Comité
Rapport de lʼÉtat partie sur lʼétat de conservation
Rapport (2017) .pdf
arrow_circle_right 42COM (2018)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top