Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Brasilia

Brésil
Facteurs affectant le bien en 2015*
  • Habitat
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Pression urbaine susceptible d’incidence sur le plan d’urbanisme original (Plano Piloto) qui avait justifié l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial
  • Absence de plan directeur 
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2015
Demandes approuvées : 2 (de 1997-2000)
Montant total approuvé : 42 000 dollars E.U.
2000 Organisation of the sixth DOCOMOMO International ... (Approuvé)   12 000 dollars E.U.
1997 Symposium on the Preservation of Contemporary Heritage: ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2015**

Novembre 2001 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; mars 2012 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2015

En février 2014, en réponse à la décision 37 COM 7B.93, l’État partie a soumis plusieurs rapports d’avancement sur la préparation du Plan de préservation de l’ensemble urbain de Brasilia (PPCUB) et sur l’aménagement d’infrastructures autour du stade et de ses alentours/Stratégie de transports publics. Ces rapports présentaient des informations détaillées sur les projets d’infrastructures dans trois secteurs de la zone urbaine : l’Axe monumental (création de pistes cyclables), les alentours du stade (organisation des accès des véhicules et des piétons et création de parkings qui respectent le plan d’origine - Plano Piloto) et ceux de la Tour de la télévision (qui retrouvent leur aménagement paysager d’origine créé par Roberto Burle Marx), ainsi que sur des projets en lien avec les stratégies de transports publics visant à améliorer les échanges entre le Plano Piloto et les zones environnantes. En ce qui concerne la préparation du PPCUB par un groupe de travail technique (GTT), l’État partie faisait état d’importantes avancées, principalement sur les définitions des caractéristiques des échelles urbaines et sur la classification de chaque secteur en fonction de ses valeurs de préservation.

Cependant, le 29 janvier 2015, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation qui est disponible à l’adresse suivante : https://whc.unesco.org/fr/list/445/documents/. Ce rapport signale que la préparation du PPCUB a été interrompue pour des questions institutionnelles et juridiques et en raison des élections qui ont eu lieu au cours de l’année 2014. Le Gouvernement du district fédéral (GDF) nouvellement élu, qui a pris ses fonctions en janvier 2015, a décidé de retirer la dernière version du PPCUB et de soumettre à nouveau le document à discussion.

L’État partie précise en outre que des contacts ont été établis entre l’Instituto do Patrimônio Histórico e Artístico Nacional (IPHAN) et le nouveau GDF et qu’il a été décidé ce qui suit :

  • Les éléments du PPCUB précédemment convenus seront présentés dans le cadre des discussions sur le projet ;
  • Un programme commun sera défini afin qu’une gestion partagée des problèmes liés aux zones protégées soit mise en œuvre ;
  • Un accord de soutien technique sera signé à la mi-février 2015 entre l’IPHAN et le GDF afin d’officialiser les dispositions régissant la gestion partagée ;
  • Le travail sur la règle No 314 de l’IPHAN (qui concerne les espaces non-aedificandi) se poursuivra et sera amélioré avant la fin juin 2015.
Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2015

En ce qui concerne l’aménagement d’infrastructures, un examen technique de l’ICOMOS, réalisé en juin 2014, a conclu que les projets ne modifient en rien et n’ont pas d’impact sur le Plano Piloto, sur l’utilisation ou sur d’autres facteurs d’occupation des secteurs (échelles) conçus par Lucio Costa qui sont les principaux attributs du bien. Les projets apportent une réponse à des problèmes soulevés précédemment et constituent des améliorations en matière de stationnement, de circulation et d’accès des véhicules et des piétons aux secteurs dans lesquels les projets seront réalisés. Les projets contribuent également à la restauration des aménagements paysagers autour de la Tour de la télévision. L’examen de l’ICOMOS conclut que ces projets n’auront pas d’impact négatif sur les attributs qui confèrent au bien sa valeur universelle exceptionnelle (VUE).

En ce qui concerne la préparation du PPCUB, il conviendrait de regretter qu’aucun progrès significatif n’ait été accompli dans la prise en compte des recommandations faites par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session. La finalisation et l’adoption du PPCUB demeurent une question d’extrême urgence afin d’intégrer de manière adéquate la conservation et la protection des attributs du bien du patrimoine mondial dans les mécanismes de planification urbaine. La volonté de signer un accord officiel de gestion partagée et de soutien technique entre le GDF et l’IPHAN, sur les problèmes liés à la zone protégée, est accueillie avec satisfaction. Toutefois, la mise en place d’une structure de gestion consolidée demeure une priorité absolue.

En ce qui concerne les réglementations des espaces ouverts du Plano Piloto, les efforts conjoints entrepris par l’IPHAN et le GDF afin de poursuivre et d’améliorer le travail accompli en complétant et précisant la règle No 314 sur les espaces non-aedificandi, sont accueillis avec satisfaction.

En conséquence, le Comité est invité à demander à l’État partie de soumettre un calendrier relatif à la finalisation et à l’adoption du PPCUB, un rapport sur les progrès accomplis dans la définition de la règle No 314 sur les espaces ouverts dans le Plano Piloto, et de communiquer les documents qui officialisent la coopération et la gestion partagée entre le GDF et l’IPHAN ainsi que les dispositions pratiques de leur mise en œuvre.

Décisions adoptées par le Comité en 2015
39 COM 7B.88
Brasilia (Brésil) (C 445)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 37 COM 7B.93, adoptée à sa 37e session (Phnom Penh, 2013),
  3. Constate que les projets d’infrastructures dans les zones de l’Axe monumental, du stade et de la Tour de la télévision n’auront pas d’impact négatif sur les attributs qui confèrent au bien sa valeur universelle exceptionnelle (VUE) et que le projet de la Tour de la télévision contribuera à la restauration des aménagements paysagers d’origine ;
  4. Regrette que les travaux de préparation du Plan de préservation de l’ensemble urbain de Brasilia (PPCUB) aient été interrompus et qu’aucun progrès conséquent en la matière n’ait été accompli ;
  5. Prie instamment l’État partie de reprendre de toute urgence ces travaux de préparation et de soumettre un calendrier relatif à la finalisation et à l’adoption du PPCUB ;
  6. Prend note de l’officialisation d’un cadre de coopération et de gestion partagée entre le Gouvernement du district fédéral (GDF) et l'Instituto do Patrimônio Histórico e Artístico Nacional (IPHAN) ainsi que les dispositions pratiques de sa mise en œuvre ;
  7. Demande également à l’État partie de soumettre un rapport sur les progrès accomplis dans la définition de la règle No 314 de l’IPHAN relative aux espaces ouverts dans le Plano Piloto ;
  8. Demande en outre à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2016, un rapport actualisé, incluant un résumé analytique d’une page, sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 41e session en 2017.
Projet de décision : 39 COM 7B.88

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 37 COM 7B.93, adoptée à sa 37e session (Phnom Penh, 2013),
  3. Constate que les projets d’infrastructures dans les zones de l’Axe monumental, du stade et de la Tour de la télévision n’auront pas d’impact négatif sur les attributs qui confèrent au bien sa valeur universelle exceptionnelle (VUE) et que le projet de la Tour de la télévision contribuera à la restauration des aménagements paysagers d’origine ;
  4. Regrette que les travaux de préparation du Plan de préservation de l’ensemble urbain de Brasilia (PPCUB) aient été interrompus et qu’aucun progrès conséquent en la matière n’ait été accompli ;
  5. Prie instamment l’État partie de reprendre de toute urgence ces travaux de préparation et de soumettre un calendrier relatif à la finalisation et à l’adoption du PPCUB ;
  6. Demande à l’État partie de communiquer les documents qui officialisent la coopération et la gestion partagée entre le Gouvernement du district fédéral (GDF) et lnstituto do Patrimônio Histórico e Artístico Nacional (IPHAN) ainsi que les dispositions pratiques de leur mise en œuvre ;
  7. Demande également à l’État partie de soumettre un rapport sur les progrès accomplis dans la définition de la règle No 314 de l’IPHAN relative aux espaces ouverts dans le Plano Piloto ;
  8. Demande en outre à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2016, un rapport actualisé, incluant un résumé analytique d’une page, sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 41e session en 2017. 
Année du rapport : 2015
Brésil
Date d'inscription : 1987
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iv)
Documents examinés par le Comité
Rapport de lʼÉtat partie sur lʼétat de conservation
Rapport (2015) .pdf
arrow_circle_right 39COM (2015)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top